Bienvenue ! S'inscrire Se connecter
Accueil Les Actualités L'Agenda
Les Trois Rues Parchemins Forums
L'Actualité
Découvrez toute l'actualié de l'Allée des Conteurs, mais également des entrevues, des articles de fond et bien plus encore !
Trier par catégories
Les derniers commentaires
La neutralité du genre
Erval • 19 septembre 2022 à 12h00
La neutralité du genre
Nascana • 18 septembre 2022 à 18h06
La neutralité du genre
Yuedra • 17 septembre 2022 à 10h58
La neutralité du genre
Jérôme M. Keller • 14 septembre 2022 à 14h30
La neutralité du genre
Quetzy • 13 septembre 2022 à 18h01
La neutralité du genre
Codan • 13 septembre 2022 à 17h03
La neutralité du genre
In(Somnium) • 13 septembre 2022 à 14h01
La neutralité du genre
Arlun • 11 septembre 2022 à 19h24
La neutralité du genre
lundi 1 août 2022 • EditorialYuedra

 

On m'a proposé avec honneur de faire cet édito, et c'est avec humilité que j'ai accepté. À la base, le sujet devait concerner les fanfictions et leur légitimité, mais à un moment je me suis retrouvée à hésiter sur la façon dont je devais écrire certains mots afin d'inclure tout le monde, faisant que j'ai ainsi royalement dévié du sujet (situation très régulière et familière pour plusieurs d'entres nous, n'est-ce pas ?) XD

En tant que femme cis-genre, je ne me suis jamais posé la question de créer et utiliser l'écriture incluvise dans mes écrits, que ce soit pour mes lecteys ou mes personnages. Je me suis simplement laissée guider par les fameuses règles de grammaire qu'on nous apprend à \'école depuis qu'on y a mis les pieds sans me poser de questions, à part le fameux cri du coeur "c\est pas juste !" quand j'avais 6 ou 8 ans en apprenant la fameuse règle : le masculin l'emporte sur le fénimin. Et voulant avoir de bonnes notes, j'ai juste accepté ce fait et ai roulé avec pendant des années sans le remettre en question.

Mais ! Ce n'est pas parce que le monde juge quelque chose d'acceptable, que ça l'est, surtout quand c'est injuste (cela veut d'ailleurs pour tous les sujets et domaines). D'autant plus que beaucoup de ces messieurs appliquent cette règle dans tous les domaines et sujets existants, alors que... bon, avoir un élèment corporel si sensible placé à la portée du premier coup venu n'est pas un gage de supériorité, mais une preuve de déni 🤪

Trève de plaisanteries - ou pas - que je me reconcentre sur le sujet cet édito : le genre neutre.

Je me suis souvent retrouvée embêtée de devoir mettre des points médians ou des slashs pour prendre en compte le maximum de personnes quand j'écrivais des mots - professions et adjectifs le plus souvent - ayant des terminaisons différentes en fonction du genre. Et honnêtement...
1) c'est pas joli visuellement et personnellement
2) ma flemme en a marre de faire attention à ne pas faire d'erreur
C'est pour ça que j'ai plus ou moins créer une nouvelle terminaison (sur un coup de tête) et que je la partage avec vous. Elle n'est pas du tout au point, mais comme le respect est important et n'est pas une option pour les gens réels, ça ne l'est pas non plus pour nos personnanges.

Respectons nos personnages (même si on ne les aime pas) car nous leur faisons suffisament subir de problèmes et situations affreuses comme ça dans nos histoires. RIP à celleux qui en par ailleurs sont décédeys 🎚

Comme vous avez dû le voir, j'ai utilisé le -ey au pluriel dans deux, trois des mots ci-dessus, mais ça ne fonctionne pas avec tous. L'adjectif "morteys" ne me semblait pas valide pour une raison que j'ignore, je l'ai donc remplacé.

Bref, tout ça pour dire, qu'il existe sans le moindre doute plétrore de genres neutre pouvant être utilisés et que chaque personne et autrey à le sien. Je suis donc curieuse de savoir comment vous gérer vos personnages qui ne sont ni féminins, ni masculins à l'écrit, que ce soit quand iels parlent d'iels-mêmes ou quand ce sont d'autres personnages qui parlent d'iels.

Oh, et... bonne rentrée ! 😜

Vos réactions
Pour commenter cette actualité, merci de vous identifier.
Erval
Commentaire posté lundi 19 septembre 2022 à 12h00

Merci pour ton édito. Bonne rentrée également !

Je suis d'accord avec (In)somnium. Pour améliorer les règles d'un jeu, il faut déjà en maitriser le plateau. C'est loin d'être mon cas.
De plus je trouve que ça alourdit la lecture.

Je n'ai rien contre cette forme d'écriture, mais je ne la pratique pas.

Nascana
Commentaire posté dimanche 18 septembre 2022 à 18h06

J'avoue que je n'ai jamais été choqué par cette règle puisque le neutre en français passe par le masculin, je trouvais que c'était tout mettre au neutre. Du coup, ce n'était plus une confrontation féminin/masculin pour moi, mais un repassage au neutre pour aller plus vite.

Yuedra
Commentaire posté samedi 17 septembre 2022 à 10h58

Contente que ma petite réflexion vous ai plu ^^
Et merci pour les ressources Arlun

Jérôme M. Keller
Commentaire posté mercredi 14 septembre 2022 à 14h30

C'est un bel edito, vraiment. Un sujet épineux que tu traites vraiment bien. 

Je suis comme Insomnium. En tout cas j'essaye de mon côté a mon rythme aussi ^^

Quetzy
Commentaire posté mardi 13 septembre 2022 à 18h01

Très chouette édito Yuedra! Merci de nous partager tes réfexions et les solutions que tu te trouves!

Codan
Commentaire posté mardi 13 septembre 2022 à 17h03

J'ai adoré cet édito qui pose des question tout à fait intéressantes ! Merci beaucoup pour cette réflexion !

In(Somnium)
Commentaire posté mardi 13 septembre 2022 à 14h01

Okey, c'est une bonne idey, mais désoley, j'ay d'autre chat à fouettey 😝
Trêve de plaisanterie. Loin d'être une adepte de l'écriture inclusive, je ne suis pas contre pour l'utilisation du neutre, au contraire, j'approuve - cependant, mon niveau de grammaire, mais surtout en conjugaison fait que je ne suis pas encore à l'aise pour l'utiliser.

Et comme le dit Arlun, nous pouvons toujours nous tourner vers les mots épicènes, je suis sûre qu'il y en a pléthore !

Tout ce que je me dis, c'est que chaque chose en son temps et si cela doit se faire, le neutre viendra naturellement s'ancrer dans mon écriture - inutile de se forcer.

En tout cas, très chouette édito ! Merci pour ce moment de réflexion 😊


Arlun
Commentaire posté dimanche 11 septembre 2022 à 19h24

Epineuse question que celle que soulève ton édito, Yuedra. J'ai suivi, de près, de loin le sujet. Je suis aussi des auteurices militants là-dessus.

En guise de ressources, je me permets de citer quelques autrices qui ont expérimenté cet aspect dans leurs écrits :

- Luce Basseterre, et notamment son ouvrage Le chant des Fenjicks qui met en scène tout un peuple qui ne connaît pas le genre. Je ne le cite pas par hasard, je pense que c'est une bonne source d'inspiration pour celles et ceux qui se posent cette question, car j'ai trouvé l'exercice réussi bien qu'il m'ait fallu un peu de temps pour prendre le pli. 

- Becky Chambers, que je trouve toujours très fluide. Ses ouvrages sont dégagés vraiment de tout enjeu sur ces aspects. Ils sont là comme une donne normale de ses écrits et je trouve ça très plaisant à lire (et puis j'avoue que c'est une de mes autrices préférées ^^).

- After, d'Aurianne Velten. Celui-ci, je ne l'ai pas lu, mais je sais qu'il est entièrement écrit en inclusif. Je le sais parce que ça avait fait couler de l'encre dans certains endroits que j'ai fréquentés ^^

A l'écrit, ce n'est pas un sujet qui me questionne car je n'ai jamais mis en scène de personnage neutre. Je pars en revanche du principe qu'il faut faire comme on le sent. Concernant le point médian, effectivement c'est peu lisible et je pense que ce devrait être cantonné aux formats courts types brochures, affiches, etc, mais pas pour de la narration. Je l'ai expérimenté dans un roman et j'ai trouvé ça franchement compliqué à intégrer. D'autre part les militants sur cette question ne sont de toute façon pas ravis que l'écriture inclusive soit si souvent réduite au point médian et en appellent plutôt à des termes dits épicènes (je maîtrise peu le sujet mais en grattant avec le mot-clé "épicène" on tombe sur pas mal de ressources et de questionnements sur ces aspects). Concernant les pluriels, je vois souvent l'usage du "ae" pour marquer un pluriel neutre (enfin, souvent... je n'en ai pas lu des masses non plus ^^).

Je ne sais pas si je t'apporte des pistes. C'est vrai que c'est un sujet qui fait peu enjeu de mon côté, même si le genre est une question qui me touche de près par mon vécu. Disons que je me suis dépouillée de ces questionnements et que je continue à avancer comme je le sens dans mes écrits, et pour le reste avec le respect de mes interlocuteurs et interlocutrices direct.e.s.

Les dernières actualités
mercredi 31 août 2022 • Folletto • 0 commentaire
N'est pas Miss qui veut !Mais vous pouvez aider à la désigner. Et quoi de mieux, après avoir suer à écrire, à avoir du sable collé sur la peau, &agra...
lundi 1 août 2022 • Yuedra • 8 commentaires
  On m'a proposé avec honneur de faire cet édito, et c'est avec humilité que j'ai accepté. À la base, le sujet devait concerner les fanfictions et leur l&eac...
L'AlléeDesConteurs.fr © 2005-2022
AlléeDesConteurs.fr Échanger sur l'Écriture L'Allée & Compagnie Partenaires Statistiques
Actualités
Agenda des événements
Les Trois Rues | la compétition
Forums de discussion
Foire aux questions
Nous contacter
[Univers]
LeConteur.fr
LeCoinDesAT.fr
Génération Écriture
Histoires de Romans
891 membres inscrits
Dernier inscrit: PikaNC
AlléeDesConteurs.fr ~ 2005-2022