Bienvenue ! S'inscrire Se connecter
Nos Romans L'Agenda Parchemins
Les Trois Rues Les Forums L'Equipe
Mardi 21 Septembre
Qui sommes-nous ?
L'Allée des Conteurs a été créée en mars 2005 et repose sur concept hybride de site de publication et de lieu d'échange sur l'écriture...
En savoir plus
Derniers billets de blog d'auteur
Actualisation des chapitres 6 ...
par Codan
le 04.10.2020 à 20h12
Selën le prunier (La question ...
par Serenya
le 30.09.2020 à 10h14
Séléné, seconde version
par Théâs
le 28.09.2020 à 15h15
Le réseau de l'AlléeDesConteurs.fr
Suivez-nous sur les réseaux sociaux
Rencontre avec... Beatrice Aubeterre
dimanche 18 avril 2021 • Le Gardien

Dans le cadre du Festival d'Ostara sur le thème des "Personnages", chaque dimanche, nous vous livrons la parole d'un auteur ou d'une autrice.
Aujourd'hui, nous rencontrons Beatrice Aubeterre, qui vous parle de sa vision des personnages dans une histoire.

------------------------------------

 

Peux-tu te présenter en quelques lignes ?

Béatrice Aubeterre, alias Béa. Archiviste de profession, je suis passionnée de chant, de jeu de rôle et de loisirs créatifs. Après de nombreuses tentatives, je me suis enfin plongée dans l’écriture en 2010 (et j’arpente l’Allée depuis presque aussi longtemps). J’adore les univers détaillés et les sagas épiques, mais qui laissent la place à la petite histoire. Je fréquente aussi bien le fantastique que la science-fiction ou la fantasy.

 

Avant de papoter personnage, peux-tu nous présenter rapidement tes projets d'écriture ?

J’en ai un peu trop pour tous les exposer, mais je vais tâcher de résumer les principaux :

- L’univers dit « Esotérique 1900 » rassemble plusieurs cycles fantastiques situés aux alentours de la Belle Époque : Spiritus Mundi, Sublimation et le Cycle des Titans. On y croise des enquêteurs du paranormal, des sciences étranges et autres créatures surnaturelles, le tout dans une ambiance fortement inspirée des romans-feuilletons des années 1900.

- Le Premier Cercle et son spin-off La Nef blanche se déroulent dans un monde alternatif qui évoque l'Europe du début du XIXe siècle, mais avec des bateaux qui volent grâce à une technologie cristalline. On y côtoie des militaires, des pirates et des machinations politiques.

- Au rayon SF, deux univers principaux : Paradis XXIV, une sorte de récit policier futuriste entre le space opera et le cyberpunk, et Les Veines de Cyrga, une romance planétaire jeunesse avec des monstres et de méchas.

Enfin, je citerai Light and Dark Erastria, une saga de fantasy jeunesse qui met en scène des mages humains dans un monde d’inspiration victorienne et leurs alliés surnaturels issus du royaume de Lumière, qui doivent faire face à un ennemi aux origines surprenantes…

Depuis peu, j’écris aussi un roman non SFFF, un thriller intitulé Le Marécage.

J’arrêterai là avant l’indigestion ! ^^

 

Quel est le personnage le plus facile à écrire ?

Vu mon grand nombre de projets, c’est compliqué d’en citer seulement un… En général, je trouve plus aisé de manier des personnages simples, spontanés et un peu râleurs. Puisque je dois n’en retenir qu’un seul, je choisirai Hadria Forbes, l’héroïne de Spiritus Mundi, une jeune femme qui doit faire ses preuves en tant qu’enquêtrice du surnaturel dans une importante fondation, aux côtés d’un agent plus expérimenté, mais à la personnalité singulière. Après plusieurs romans de son point de vue, c’est toujours un plaisir de la retrouver.

J’apprécie aussi beaucoup les sages bienveillants (comme mon très cher Alexandre d'ans l’Esotérique 1900 ou Armand Célestin du Marécage).

 

Le plus difficile ?

Certains personnages pouvaient me sembler compliqués à aborder quand j’ai commencé à écrire, en particulier les plus "lisses" et les plus introvertis, mais à présent, dès que je peux cerner leur mode de fonctionnement et leurs motivations, ils ne me posent plus trop de problèmes. J'ai plus de mal   avec ceux qui menacent de verser dans la caricature. Par exemple, la jeune Sila dans Les Veines de Cyrga que son côté un peu caractériel / tsundere risque de rendre un peu trop "cliché".

 

Comment construis-tu tes personnages ? (inspiration du réel ou d'autres œuvres, utilisation et réinterprétation de "clichés" ou de personnages mythiques, les tests de psychologie ou autres, fiche ou pas fiche)

Souvent, ils partent d’un concept, en fonction de ce dont je vais avoir besoin dans l’histoire, mais il arrive aussi que le récit soit bâti autour d’un personnage que je trouve intéressant. Certains sont des réinterprétations de figures mythiques ou des versions plus ou moins éloignées de personnages de fictions que j'ai aimées, d’autres peuvent représenter des archétypes, mais j’essaye toujours d’éviter de les réduire à cela.

Quand je commence à rédiger, ils se résument en général à des silhouettes assez floues : je connais leur rôle global, leur physique, leur caractère général et quelques détails de biographie. C’est en écrivant que je vais les définir un peu mieux. Je les affine en fonction des nécessités de l'intrigue et des situations auxquelles ils sont confrontés. Les fiches, ce n’est pas mon truc... J'ai tenté d'en dresser, mais j'ai trouvé l'exercice aussi aride qu'inutile en ce qui me concerne, parce que je garde facilement en tête leurs principaux éléments de personnalités et les détails clef de leur passé ; le reste se définit en cours de route. Si je note quelques détails, ce sont toujours des informations factuelles (anniversaire, noms, dates...) ou des idées pour le développement futur de l'histoire.

 

Comment te viennent les idées pour les personnages

Les inspirations sont tellement diverses et multiples qu’il m'est souvent impossible de les retracer. Cela peut être un livre, un film, un conte, une légende ou la réalité historique… Parfois, les personnages s’éloignent tant de leur inspiration qu’il ne reste quasiment rien de leurs origines. J’avoue que je laisse aussi libre cours à mes fantasmes, ce qui explique sans doute le nombre de beaux garçons en redingote qu’on peut croiser dans mes univers… ;p

 

Si tu devais écrire avec un personnage qui ne t'appartient pas, lequel ce serait et pourquoi ?

J’aime beaucoup m’inventer des fanfictions dans ma tête, mais j’ai la plus grande difficulté à les coucher sur papier. Il m’est arrivé d'en rédiger quelques-unes par-ci par-là (comme celles que j'ai commencées sur le jeu Story of Season), mais cela demeure très marginal, sans doute parce que je crains toujours que ma vision soit à côté de la plaque… Du coup, il y a pas mal de personnages que j’aimerais pouvoir faire évoluer dans mes propres écrits, mais c’est très fluctuant et lié à mes coups de coeur du moment. En fait, j'ai du mal à en trouver un nom en particulier... à part un certain dieu grec que j'ai déjà plus ou moins emprunté (si cela compte), mais je n'en dirai pas plus sous peine de spoiler.

 

Ce qui est important pour toi dans un personnage ?

Je crois que le plus important, c’est qu’il demeure cohérent, mais aussi nuancé. J’ai du mal avec les personnages trop manichéens ou qui agissent de façon gratuite, sans motivation apparente ou même cachée.

 

Est-ce que tu t'identifies à un personnage (le tien ou pas) et pourquoi ?

Je m’identifie à certains de mes personnages, en particulier ceux à qui j’ai donné, de façon consciente ou non, des traits de caractère semblables aux miens (comme cela peut être le cas pour Hadria) ou un parcours qui reflète ma propre histoire, même si c’est d'une manière métaphorique (comme pour Hadran aur’Commara, le héros du Premier cercle). Cela dit, je me méfie un peu de cette tendance qui peut aboutir à s'insérer dans l'histoire, volontairement ou non. Disons que je m'efforce de garder le phénomène sous contrôle.

En ce qui concerne les personnages de fiction, c’est difficile de répondre. Même si cela m’arrive à l’occasion, l’identification n’est pas pour moi un élément primordial pour apprécier un personnage. La compréhension de son fonctionnement et de ses motivations constitue une bien meilleure accroche.

 

Est-ce que le genre du personnage est important ? Qu'est-ce que ça changerait qu'un personnage soit du genre opposé ?

Étant donné que j’écris souvent dans des univers historiques ou d’inspiration historique, le genre des personnages détermine en grande partie leur position dans la société, leurs aspirations, leurs combats individuels, leurs relations avec les autres et par conséquent une bonne part de l’intrigue. Le personnage d’Emilia Pool dans Sublimation en est sans doute le meilleur exemple. Même pour les récits de SF où l’impact est moins grand, je ne pense pas que les interactions entre les personnages et leur façon de réagir à différents problèmes seraient les mêmes. Leur genre constitue pour moi une part importante de leur identité. S’il devait être changé, ce ne serait plus tout à fait la même histoire.

 

Est-ce que la sexualité de tes personnages est réfléchie à l'avance ?

À part pour quelques personnages particuliers, je réfléchis assez peu à cet aspect des choses. Il faut dire que je décris surtout des relations platoniques fortes et des romances discrètes qui progressent lentement. Malgré tout, il y a des récits dans lesquels cela semblait important en raison d’un ton plus « mature » et du vécu des personnages, comme Sublimation. Cela dit, cette réflexion arrive plus souvent en cours de route qu’en amont, du fait de mon fonctionnement habituel.

 

La diversité dans les personnages, réfléchie en amont ou pas ? Doit-on forcément en mettre ?

Le terme « en amont » s’applique très rarement en ce qui me concerne, mais cela ne veut pas dire que je n’y réfléchis pas. Pour moi, la diversité ne doit pas être ressentie comme une obligation, mais traitée comme la représentation d’une société telle qu’on souhaite la montrer ou la définir. De fait, elle doit rester tout à la fois cohérente et pertinente. Par exemple, dans un univers très mondialisé comme celui de Paradis XXIV, la diversité ethnique va être plus importante que dans Spiritus Mundi qui se déroule dans l’Angleterre de la fin du XIXe siècle. Dans le premier cas, elle est très importante et perçue comme naturelle. Dans le second cas, elle est quasiment inexistence et les origines d'un personnage comme John-Liang Ashley, qui est eurasien, le rendent d'autant plus singulier aux yeux de ses compatriotes. De fait, elle ne doit pas se contenter d’être cosmétique. Dans certains types de société, elle peut avoir des impacts très forts sur la vie d’un personnage. Il ne faut pas non plus oublier non plus que la diversité peut s'exprimer dans bien des aspects : origines, sexualité, âge, origine sociale, physique…

 

Pour terminer, quel conseil donnerais-tu aux autres pour la création de leurs personnages ? 

C’est toujours délicat de donner ce genre de conseil, car tout le monde ne fonctionne pas de la même manière… Mais je dirais qu’il faut surtout les rendre cohérents et crédibles, en faire de vraies personnes et pas seulement des archétypes ou des caricatures. Il faut s’intéresser à leur vision des choses, à leurs motivations profondes, à leur rôle dans l’histoire, même s’ils n’apparaissent pas tout de suite aux lecteurs.

J’aurais aussi tendance à penser qu’il ne faut pas trop essayer de les définir en amont, car les personnages sont un peu comme les pièces d’une mécanique. Afin qu’ils puissent bien s’imbriquer dans l’ensemble, il est parfois nécessaire de les retravailler et de les laisser se roder. S’ils sont d’emblée coincés dans une forme trop figée, ils risquent de gripper. Sans aller jusqu’à improviser, leur laisser un peu de marge de définition et d’action peut s'avérer intéressant.

Vos réactions
Pour commenter cette news, merci de vous identifier.
Erval
Commentaire posté mardi 18 mai 2021 à 01h29
Merci pour tes réponses très intéressantes, Béa ! :)
Aislune S.
Commentaire posté samedi 1 mai 2021 à 06h37
Les fiches persos, on se rejoint là-dessus...
J'ai bien aimé la façon dont tu penses tes personnages ^^. Chic interview !
Natsu
Commentaire posté lundi 26 avril 2021 à 01h58
"Archiviste de profession" => Je ne sais pas pourquoi mais... ça fait rêver comme métier ! Est-ce juste dans mon imaginaire ?
"Souvent, ils partent d’un concept, en fonction de ce dont je vais avoir besoin dans l’histoire" => pareil !
Je comprends pour les "beaux garçons en redingote" =D
"J’ai du mal avec les personnages trop manichéens ou qui agissent de façon gratuite" => pareil. En fait je n'aime pas ça du tout, même en tant que lectrice.
"qu’il ne faut pas trop essayer de les définir en amont," => En fait, je pense que ce n'est pas vraiment là, le problème. On peut tout à fait les définir très précisément dès le départ (comme moi) tout en restant flexible par la suite à des changements, en fonction de comment évolue le récit, ou sa perception de chacun des persos :)

C'était super intéressant en tout cas !
Pandallyster
Commentaire posté samedi 24 avril 2021 à 20h17
Très belle interview ! Je suis tout à fait en accord avec ta vision de la diversité.
Beatrice Aubeterre
Commentaire posté lundi 19 avril 2021 à 20h40
Merci à tout le monde ! Je suis contente que vous trouviez cela intéressant ! ^^
Hoshiroryuko
Commentaire posté lundi 19 avril 2021 à 17h44
Super interview ! Merci beaucoup !
Elodye H. Fredwell
Commentaire posté lundi 19 avril 2021 à 11h59
Merci beaucoup pour cette interview, c'est super intéressant ! ;D
LizD
Commentaire posté lundi 19 avril 2021 à 08h02
Merci Bea pour ces réflexions ! C'était très intéressant ! ^^
Nascana
Commentaire posté lundi 19 avril 2021 à 07h58
Chouette interview qui permet d'en savoir un peu plus sur ton processus créatif et tes personnes.
Codan
Commentaire posté lundi 19 avril 2021 à 07h42
J'aime toujours lire tes réflexions Béa, je trouve ça très riche, comme d'habitude ! Quant à la construction de personnage avec des fiches, je me retrouve un peu dans ce que tu en dis ^^

Merci pour tes réponses !
Jérôme M. Keller
Commentaire posté dimanche 18 avril 2021 à 22h07
Tu craignais que ça ne soit pas clair : c'est très intéressant à lire ! merci pour ton partage sur la question \o/
Les dernières actualités
dimanche 12 septembre 2021 • Le Gardien • 0 commentaire
  Dans l’ombre des rideaux, tel un mannequin professionnel, main sur la hanche, fesses cambrées, Pam attend.  La musique démarre, accompagnée des projecteur...
vendredi 10 septembre 2021 • Le Gardien • 9 commentaires
Dans le cadre du Festival des Mots-Publiés sur le thème de la "Publication", chaque dimanche, nous vous livrons la parole d'un auteur ou d'une autrice. Aujourd'hui, nous rencontrons Th...
dimanche 5 septembre 2021 • Le Gardien • 17 commentaires
Dans le cadre du Festival des Mots-Publiés sur le thème de la "Publication", chaque dimanche, nous vous livrons la parole d'un auteur ou d'une autrice. Aujourd'hui, nous rencontrons Si...
vendredi 27 août 2021 • Le Gardien • 8 commentaires
Le camp terminé, notre cher Conseil Municipal s'est réuni (une fois de plus) pour décider du thème de notre prochain camp de tortu... d'écriture. Comme vous l'imagin...
mercredi 25 août 2021 • Le Gardien • 6 commentaires
L’été donne ses derniers rayons de soleil et la chaleur nous fait profiter des dernières minutes de vacances. Un nouvel été s’achève et avec lui...
L'AlléeDesConteurs.fr © 2005-2021
AlléeDesConteurs.fr Découvrir l'Allée L'Allée & Co Statistiques
Les fictions publiées
L'agenda des publications
Les auteurs de l'Allée
Les Trois Rues | la compétition
Foire aux questions
Nous contacter
Forums de discussion
LeConteur.Fr
Partenaires & Liens
8 fictions publiées
846 membres inscrits
Dernier inscrit: artkillr
AlléeDesConteurs.fr ~ 2005-2021