Bienvenue ! S'inscrire Se connecter
Accueil Les Actualités L'Agenda
Les Trois Rues Parchemins Forums
L'Actualité
Découvrez toute l'actualié de l'Allée des Conteurs, mais également des entrevues, des articles de fond et bien plus encore !
Trier par catégories
Les derniers commentaires
Elle nous quitte...
Codan • 26 mai 2024 à 12h04
Elle nous quitte...
ShiroiRyu • 25 mai 2024 à 19h14
Elle nous quitte...
Aihle S. Baye • 25 mai 2024 à 16h36
Elle nous quitte...
Lilitor • 24 mai 2024 à 17h35
Elle nous quitte...
RougeGorge • 21 mai 2024 à 22h16
Elle nous quitte...
Feydra • 21 mai 2024 à 19h35
Elle nous quitte...
Yuedra • 21 mai 2024 à 19h16
Edito de juillet - Les cases en écriture
dimanche 25 juin 2023 • EditorialAihle S. Baye

 

Notre société est faite de cases. Par conséquent, l’écriture aussi. Si certains apprécient pouvoir s’identifier à une catégorie, d’autres au contraire les fuient.

 

Les méthodes d’organisation

Pour écrire un roman, il faut obligatoirement faire des fiches personnages, écrire la trame de l’histoire. FAUX ! Totalement faux !

Vous êtes de ceux qui ont besoin de s’organiser, de préparer en amont votre histoire pour ne pas vous perdre, de tout planifier pour être plus efficace ? Vous êtes de ceux qui écrivent sans rien préparer ? Ou vous êtes entre les deux, un peu d’organisation, un peu de feeling ? Peu importe comment vous procédez, il n’y a aucune « méthode type ».

C’est toujours intéressant d’échanger avec les autres pour connaître leur façon de fonctionner, mais en aucun cas vous devez changer vos habitudes simplement parce que vous avez l’impression que ce n’est pas comme ça qu’il faut faire. Chacun fonctionne différent, nous sommes tous uniques. Ne cherchez pas à trouver LA méthode parfaite pour écrire un roman, car il n’y en a pas.

 

Les étiquettes des romans et leurs prérequis

Vous a-t-on déjà dit que votre œuvre ne correspondait pas à un genre, car il ne respecte pas ses codes ? Vous êtes-vous déjà demandé si ce que vous écriviez appartenait vraiment à tel ou tel genre ?

Cette notion d’étiquettes est omniprésente, elle permet de différencier les romans, mais elle est également un frein à la conception d’une œuvre.

Pourquoi devrait-on se limiter à un seul genre ? Aucune règle n’a été instaurée disant qu’il était interdit d’en mélanger plusieurs.

Une romance devrait-elle uniquement se cantonner à un Bad boy, habiller en cuir, qui fait de la moto et qui est mêlé à des choses illégales. Puis à une jeune femme un peu fragile, fille à papa, qui a tout pour elle, ou au contraire une jeune femme un peu démunie qui va se retrouver en danger et qui sera sauver par le Bad boy ?

La fantasy devrait-elle être uniquement faire appel à des nains, des elfes ou des dragons ?

Bien sûr que non, les univers sont riches, notre imagination n’a de limite que celle qu’on lui impose. Tout est possible, il faut savoir aller plus loin que ces prérequis, ces clichés et sortir des senties battus pour écrire une histoire qui nous corresponde et non une histoire pour plaire au plus grand nombre.

 

Les effets de mode ou le phénomène « moutons »

Certaines personnes ont tendance à suivre très facilement le troupeau sans se poser plus de questions, sans réfléchir par eux-mêmes à la signification, à la symbolique des choses ou s’ils se retrouvent dans ces tendances.

Je pense notamment aux genres qui deviennent un sujet au cœur des débats. Faut-il faire de l’écriture inclusive ? Faut-il employer un pronom personnel neutre ?

Je pars du principe que si vous y êtes insensible, il n’y a pas de raison que vous changiez vos habitudes. Ce n’est pas parce que cette notion de genre fait parler d’elle que vous devez vous aussi obligatoirement en parler. Si tel est votre souhait, rien ni personne ne vous empêche d’écrire ce que vous voulez et de la manière que vous voulez. Toutefois, retenez une chose : écrivez que ce qui vous fait plaisir et envie, ne vous forcez pas à écrire quelque chose qui ne vous correspond pas simplement parce que « tout le monde le fait ».

 

Conclusion

L’écriture ne devrait pas être limitée aux cases que la société crée. L’écriture est faite pour libérer l’esprit, laisser notre imaginaire parler. Il ne faut pas avoir peur d’écrire ce dont vous avez envie, car vous écrivez avant tout pour vous. Ne vous préoccupez pas des cases, elles n’auront rien à vous apporter, à part une remise en question perpétuelle.

Vos réactions
Pour commenter cette actualité, merci de vous identifier.
Albane F. Richet
Commentaire posté lundi 10 juillet 2023 à 21h39

Merci pour cet édito, Aihle ! Tu as tout à fait raison : l'écriture ne devrait pas être limitée aux cases que la société crée, ni à aucune autre d'ailleurs ! Ecrire, c'est donner un peu de nous-même, c'est se libérer et vivre un milier de nouvelles vies. Il n'y a aucune raison pour que l'art soit bridé. 

AnaïsImagine
Commentaire posté lundi 10 juillet 2023 à 16h16

Merci pour cet article, très rassurante la partie sur les méthodes d'organisation. J'ai tendance à tout remettre en question tout le temps à chaque fois que je lis "la méthode d'écriture qu'il faut !". Résultat, je n'écris rien du tout...

Kaarja
Commentaire posté dimanche 9 juillet 2023 à 02h13

Très bon édito! 

Qui donne le moral et permet à de jeune gens comme pour moi, de prendre confiance! Afin d'écrire se qui nous ressemble et ne pas se laisser intimider par tel ou tel case ou préjugé! 

Merci!

Codan 
Commentaire posté samedi 8 juillet 2023 à 18h21

En lisant cet édito, j'ai eu envie de crier LIBERTEEEEEEE ! 

Grimm 
Commentaire posté vendredi 7 juillet 2023 à 20h20

Edito qui me parle. Je.deteste.les.cases.toutes.faites....

Nascana
Commentaire posté mardi 4 juillet 2023 à 21h57

J'avoue que j'écris ce qui me fait envie. Même si ce n'est pas en vogue. Mais j'écris déjà pour moi.

Feydra
Commentaire posté lundi 3 juillet 2023 à 18h48

Un très chouette édito et tellement vrai. Merci pour cet édito.

Les cases n'existent que pour être détruites et déformées ! Qu'elles deviennent des ronds, des losanges, des cube, des sphère et des spirales ... ou qu'elles disparaissent dans l'immensité de notre imagination ! 😁

Vive la liberté et le plaisir de l'écriture ! 🤩

Yuedra
Commentaire posté lundi 3 juillet 2023 à 18h45

Super édito et si vrai ^^
Si on s'obstine à vouloir entrer dans des cases, on ne sera jamais satisfait de rien, que ce soit dans l'écriture ou dans tout autre domaine.

L'écriture est un plaisir et doit le rester, et comme tu le dis, c'est aussi quelque chose de personnel. Si on écrit avant tout pour les autres et non pour nous, une grande partie de l'essence du texte n'est plus là.

Merci pour cet édito

Tynah
Commentaire posté lundi 3 juillet 2023 à 10h42

C'est un très bel édito, rempli de bienveillance et d'encouragement. Tu expliques ton point de vue de façon posé et sans vouloir l'imposer, bien au contraire.

 

Merci pour ce beau rappel, que l'écriture doit rester personelle, et surtout un moment de plaisir !

Les dernières actualités
mardi 21 mai 2024 • Folletto • 7 commentaires
... Mais ne va pas loin ! (oui dommage, dirait une certaine Pammy) En effet, c'est une triste nouvelle pour nous : Quetzy a pris la décision de quitter ses fonctions de Conseillère Mu...
mercredi 1 mai 2024 • Théâs • 7 commentaires
Le mois de mai est arrivé bien vite cette année et avec lui son lot d’averses. Ne désespérez pas, car le temps va s’améliorer dans les jours à v...
L'AlléeDesConteurs.fr © 2005-2024
AlléeDesConteurs.fr Échanger sur l'Écriture L'Allée & Compagnie Partenaires Statistiques
Actualités
Agenda des événements
Les Trois Rues | la compétition
Forums de discussion
Foire aux questions
Nous contacter
[Univers]
LeConteur.fr
LeCoinDesAT.fr
Génération Écriture
Histoires de Romans
937 membres inscrits
Dernier inscrit: Doktissimo
AlléeDesConteurs.fr ~ 2005-2024