Bienvenue ! S'inscrire Se connecter
Accueil Les Actualités L'Agenda
Les Trois Rues Parchemins Forums
L'Actualité
Découvrez toute l'actualié de l'Allée des Conteurs, mais également des entrevues, des articles de fond et bien plus encore !
Trier par catégories
Les derniers commentaires
Écrire la porte... ouverte
Sizel • 17 mai 2022 à 13h42
Écrire la porte... ouverte
In(Somnium) • 17 mai 2022 à 00h24
Écrire la porte... ouverte
LizD • 17 mai 2022 à 00h01
En avril, ne te découvre pas d'un fil !
Codan • 14 avril 2022 à 07h48
Article - La Fantasy et vous
samedi 15 janvier 2022 • EntrevueCodan

Pour le Festival du Hobbit, nous avons voulu connaître votre relation à ce genre si particulier de l'imaginaire. Merci à Miss Lune, Quetzy, Natsu, Aihle, LizD, Pandallyster, Serenya, Aislune, Ploum, Albane, et Béatrice pour vos réponses ! 

 

Aimez-vous la fantasy ? Pourquoi ?

Miss Lune : La fantasy est effectivement mon genre de prédilection ^^ Ça permet de s'évader du quotidien.

Quetzy : Oh oui! Parce que, pour moi, il y a dedans tout ce qui me fait rêver depuis que je suis toute petite (détail dans la question 2).

Natsu : Beaucoup moins qu'avant. J'en ai beaucoup lu, enfant, et j'ai fini par me lasser de retrouver toujours les mêmes ingrédients mélangés autrement (elfes, dragons, fées, mages, etc...), ce qui donnait l'impression de lire toujours la même chose. Aujourd'hui, je n'apprécie que la Fantasy qui a su se réinventer, sans elfes/nains/dragons et compagnie et avec un système de magie original et bien pensé.

Aihle : Oui et non. J'aime la fantasy pour sa magie, ses créatures fantastiques, qui permet de nous évader dans un autre monde totalement différent. Mais je n'aime pas la fantasy pour son époque. Général les histoires sont avec des rois, des reines, des chevaliers etc. et je n'aime pas ça, je n'arrive pas à lire. En revanche, je lis sans problème de l'urban fantasy !

LizD : Oui, j'aime beaucoup la Fantasy. C'est ce qui permet le mieux de s'évader du quotidien, de découvrir d'autres mondes, d'autres moeurs, de laisser libre court à son imagination... Ça permet aussi de parler indirectement de sujets de société en recréant des situations socio-politico-économiques complexes, tout en évitant les écueils du monde réel. De manière générale, c'est l'un des genres qui permet le plus de liberté dans les thèmes abordés et qui peut participer à ouvrir les esprits.

Pandallyster : J’aime la Fantasy car c’est un genre qui permet de s’évader dans des mondes oniriques. Et imaginer d’autres mondes permet de voir le nôtre d’un autre œil (… de Sauron. BWAHAHA ! Jeux de mot fantasy ! Tu l’as ? Tu l’as ?)

Serenya : Ouiiiiiiiiiiii ! Parce que j'aime voyager, rêver, explorer des mondes inaccessibles, loin de ce que l'on ne connait que trop bien.

Aislune : J'aime la fantasy parce qu'elle a bercé une grande partie de mon enfance, quelque soit sa forme (J'ai du savon dans la bouche ou sombre). C'est le premier univers qui m'a permis de rêver.

Ploum : J'aime, oui. J'aime surtout les possibilités infinies que ce genre offre, en termes d'univers, de civilisations, d'histoires diverses... Ca offre tellement d'horizons à explorer !

Albane : J'adore la fantasy. Découvrir de nouveaux univers, des destins improbables et côtoyer magie et/ou créatures légendaires sont une véritable source d'inspiration. J'apprécie encore plus quand l'imaginaire fusionne avec le réel et aborde des thématiques en lien avec notre société actuelle.

Béatrice : J’aime beaucoup la fantasy, même si j’en lis bien moins que par le passé. J’ai commencé à m’y plonger il y a plus de trente ans, alors j’ai parfois l’impression d’en avoir fait à peu près le tour et je trouve compliqué de trouver de la nouveauté. Malgré tout, quand je tombe sur un bon récit, rien ne peut rivaliser avec le sentiment d’évasion qu’il me procure ! La fantasy permet d’échapper aux contraintes de la réalité historique ou des lois physiques de notre monde, ce qui donne des possibilités infinies !

 

Quels sont selon vous les éléments indispensables à une œuvre de fantasy ?

Miss Lune : Des éléments indispensables sont des créatures imaginaires (ex : vampire, dragon, ou complétement inventé par l'auteur) mais aussi un univers à part, un autre monde (sinon, c'est plutôt du fantastique et non de la fantasy).

Quetzy : Un univers médiéval, de la magie, des créatures fantastiques et mythologiques, un affrontement bien/mal avec des comportements héroïques.

Natsu : Une forme de magie et l'univers qui lui correspond (que l'un soit cohérent avec l'autre, et que le second découle du premier)

Aihle : Une époque de ce siècle ou du siècle passé éventuellement, sinon j'aime quand il y a une petite romance dans l'oeuvre !

LizD :  Pour moi, un univers cohérent, qui tient debout. Il n'a pas forcément besoin d'être complexe mais on doit pouvoir y croire. Il faut aussi de bons personnages, attachants, divers et fouillés, afin de découvrir cet univers à travers eux et pas seulement par des descriptions. Il faut que le lecteur tienne à l'univers par l'affect et pas seulement par l'intellect.

PandallysterSelon moi, ce qui est indispensable à ce genre c’est un univers cohérent, profond et bien construit. Pourquoi se donner la peine d’emmener le lecteur ailleurs si c’est pour ne pas exploiter cet ailleurs ?

Serenya : Une part de magie, même si elle est très légère, de mystère aussi... et quelques scènes épiques je dirais.

Aislune : Les éléments indispensables ? La magie, je dirais. Sans magie, pas de fantasy.

Ploum : Aucune, hormis ce qui répond à la définition stricte de fantasy (même l'aspect magique n'est pas une obligation si le monde décrit est imaginaire...).

Albane :  Des dragons ! XD Non, plus sérieusement... Des créatures légendaires ou étranges, c'est ce que je préfère dans la fantasy. J'aime que le scénario soit bien ficelé, les retournements de situation (quoique ce point est une caractéristique que j'aime dans tout type de récit). La fantasy est un genre parfait pour accueillir la magie, qu'elle soit blanche, rouge ou noire et ce serait dommage de s'en passer ! Même quand elle se veut "explicable" ou "scientifique" (je pense en particulier aux runes, au tarot ou à l'alchimie), elle n'en reste pas moins intrigante et permet d'apporter un plus au récit.

Béatrice : Elle doit se dérouler dans un monde dit "secondaire", distinct du nôtre, et de préférence d’inspiration antique ou médiévale, ou du moins historique. Pour moi, des genres comme l’urban fantasy ou le merveilleux n’appartiennent pas vraiment à la fantasy, même s’il existe un langage commun (magie, créatures mythiques…). Pour le reste, on est à peu près libre de faire tout ce qu’on veut et il n’y a aucun élément obligé, même pas la magie ou les peuples/créatures fantastiques.

 

Quels sont les clichés que vous ne pouvez plus voir en fantasy ?

Quetzy : Le chevalier qui va sauver une princesse, avec une vilaine sorcière/magicienne dans le lot. Je suis pour que l'héroïne soit une femme au même pied d'égalité qu'un homme. Un duo qui se complète, pas forcément héroïque.

Natsu : Les typiques elfes/nains/dragons/fées... et aussi "l'élu (souvent orphelin) qui va changer le monde".

Aihle : Je n'en ai pas vraiment. Le cliché que j'aurais est plus basé sur la romance. Du genre : A rencontre B qui a des pouvoirs. A découvre qu'elle en a aussi, ne sait pas les gérer. B va l'aider. Et pouf ! A et B ensemble.

LizD :  Je suis assez tolérante avec les clichés : ça depend de comment c'est exploité. Peut-être quand les races issues de l'univers de Tolkien devienne des caricatures ? Les nains un peu maladroits, irascibles, radins et qui aime bien boire quelques chopines, ça commence un peu à m'agacer XD

Pandallyster : En fait, il n’y a aucun cliché du genre qui me sorte par les yeux. Le tout est de savoir les réinventer habilement de façon à ne pas les rendre indigestes.

Serenya : Le trio classique nain/elfe/humain (et surtout leurs relations tout aussi classique du nain buveur et vulgaire qui méprise les elfes, de l'elfe qui balade son regard hautain sur les autres races et de l'humain qui se retrouve là parce que... faut bien que le lecteur s'identifie à quelqu'un voyons !), le méchant très méchant parce que c'est un méchant et la magie ultrapuissante qui rend tout tellement facile et sans aucune conséquence...

Aislune : En soit, aucun cliché n'est à bannir. C'est la façon dont ils sont écrits qui pose problème (redondance de la quête de l'Elu.e, de la prophétie...)

Ploum : Dire que je ne peux plus les voir serait peut-être exagéré (selon comment c'est ficelé, ça peut très bien passer), mais je dirais ce qui m'attire moins :
-le manichéisme Bien vs Mal sans aucune subtilité avec ses persos caricaturaux (le gentil héroïque vs l'anta méchant / cruel etc) ;
-le sexisme (parce que les femmes, ça sert à rien à part hurler et fuir ou faire la popotte/le ménage) / les persos féminins en carton juste là pour jouer les princesses en détresse / les love interest / mourir ou se faire violer etc, histoire de bien mettre en avant le héros mâle ; c'est de moins en moins le cas mais j'ai déjà lu des trucs récents qui tombent là-dedans
-le trope 'prophétie/élu qui sauve le monde' : surtout quand on part d'un glandu X à la ramasse, tu te demandes pourquoi des personnes plus compétentes ne sont pas capables de s'en charger elles-mêmes et sont obligées d'attendre et de former Mr(s) X ;
-les clichés de races : genre les nains râleurs, alcooliques et brutaux, les elfes super beaux et très sages, le conflit elfe/nain (qui sort d'où, en vrai ?)...
Il y en a peut-être d'autres que je n'ai pas en tête.

Albane : J'ai envie de dire, ça dépend ce qu'on fait du cliché en question... J'aurai tendance à dire que toute la thématique de la "demoiselle en détresse" m'insupporte... mais quand je vois Fiona dans "Shrek", clairement je valide XD Très certainement parce qu'elle déboute ce fameux cliché. Il y a deux autres éléments que j'ai du mal à accepter en Fantasy : le "Deus Ex Machina", ce personnage ou cette force supérieure qui intervient quand tout semble perdu (parce que c'est peu crédible, trop facile et, si ce n'est pas le personnage en galère qui trouve une solution, alors à mon sens il ne franchit pas l'obstacle et n'évolue pas...), ainsi que les personnages incroyablement bons ou foncièrement mauvais, car je ne les trouve pas crédibles non plus. Encore une fois, à voir dans le scénario comment l'auteur / l'autrice traite ces sujets / clichés. Ah et les scènes de sexe "gratuites" sans aucun lien avec le scénario, juste comme ça pour le Fun, ça me casse les pieds aussi x). Mais là encore, c'est le cas dans tout type de récit, pas juste la Fantasy.

Béatrice : J’avoue que je suis un peu lassée de voir les mêmes peuples et créatures dérivés de Tolkien et de Donjon et Dragon : elfes, nains, orcs, dragons et compagnie… De même, les histoires de jeune garçon élu de la prophétie ou de jeune fille qui échappe à un mariage arrangé pour forger son destin au fil de l’épée, de personnages qui partagent un lien avec un animal réel ou pas… Les histoires manichéennes avec des peuples mauvais ou gentils de naissance, etc. J’en ai trop lu et je peux même pointer leur origine ! Pourtant, il y a des récits qui contiennent ces éléments et que je prends un grand plaisir à lire, s’ils sont intéressants et bien menés. Je ne suis même pas à l’abri de les aborder moi-même…

Quels sont les thèmes que vous adorez traiter en fantasy 

Quetzy : La magie des éléments, les créatures fantastiques (dragon majoritairement, mais aussi tout le bestiaire - en dehors des licornes), la dualité du bien et du mal (on a tous en nous un peu des deux), l'alliance des peuples vers un défi commun.

NatsuJ'en ai très peu écrit (un roman que je n'ai pas fini) mais j'ai aimé croisé les genres : piraterie et fantasy, dans mon cas Smile J'ai aimé aussi passer du temps à créer un système de magie original et réfléchir à ses possibilités et ses contraintes.

Aihle : Les pouvoirs avec les éléments, dans DDA j'ai pris l'élément du feu. Sinon j'adore parler des enfers, de démons ! VIVE LE MAL !!!!

LizD : Des intrigues politiques, sociétales et interpersonnelles, avec un fort croisement entre elles. J'aime quand les persos sont déchirés entre passion et devoir : le bon vieux dilemme à l'ancienne ^^

Pandallyster : J’ai un petit faible pour la magie. C’est stylé, ça fait rêver… Mais bien sûr, il faut savoir le doser et ne pas trop en faire.

Serenya : Bon là dessus, je crois que je suis grillée depuis un moment XD Alors en vrac : la relation (et notre relation) mort/vie, les différentes formes de folies, la manipulation et les personnages "gris"

Aislune : Tout ? Désolée, ma réponse n'est pas très précise, mais ^^'.

Ploum : Honnêtement, c'est très variable selon le projet, on peut en traiter tellement avec ce genre... Pour ma part, j'adore traiter de thèmes sociétaux et relationnels / psychologiques, mais c'est aussi valable pour les autres genres.

AlbaneEn y réflechissant, je crois que les thèmes que j'aime aborder en Fantasy sont sensiblement les mêmes que ceux que j'aborderais dans tout type de récit. Je tourne souvent autour de la famille, l'abandon, la psychologie profonde d'un ou plusieurs personnages. La Fantasy me sert surtout de métaphore filée pour ces obstacles "réels" et émotionnels que subissent mes personnages. Ça rend ces fameux obstacles plus concrets, autant pour le lecteur que pour le personnage qui doit les franchir.

Béatrice :  À peu près les mêmes que dans mes récits de science-fiction et de fantasy. Les liens d’amitié et de loyauté, la relation à la famille, la quête des origines, les grands enjeux politiques, la responsabilité, le poids de l’héritage, les mystères du passé… Tous ces thèmes existent en filigrane dans l’ensemble de mes œuvres, mais je pense que la fantasy permet de leur donner un côté bien plus épique.

Vos réactions
Pour commenter cette actualité, merci de vous identifier.
Jérôme M. Keller
Commentaire posté jeudi 20 janvier 2022 à 17h00
J'ai l'impression de me retrouver dans quasi toutes les réponses ! c'est super sympa de lire les réponses croisées de la sorte \o/
Nascana
Commentaire posté mardi 18 janvier 2022 à 16h16
C'est chouette de voir différent point de vu.
Natsu
Commentaire posté mardi 18 janvier 2022 à 07h56
Super intéressant de lire le point de vue croisé de tout le monde ! On se rassemble sur beaucoup de points, et diverge sur pas mal d'autres.
Merci pour cette initiative :)
LizD
Commentaire posté lundi 17 janvier 2022 à 17h52
C'est marrant de voir comment nos réponses se recoupent, se complètent ou s'opposent parfois ^^ 
Les dernières actualités
dimanche 8 mai 2022 • Albane F. Richet • 5 commentaires
  “La porte fermée est le moyen de dire au monde comme à vous-même que vous ne plaisantez pas ; que vous êtes sérieusement décidé à ...
samedi 9 avril 2022 • Théâs • 7 commentaires
On m’a souvent dit qu’en avril, il ne faut pas se découvrir d’un fil. Pour autant, il faut savoir prendre des risques, oser découvrir, tenter l’inconnu et cherc...
L'AlléeDesConteurs.fr © 2005-2022
AlléeDesConteurs.fr Échanger sur l'Écriture L'Allée & Compagnie Partenaires Statistiques
Actualités
Agenda des événements
Les Trois Rues | la compétition
Forums de discussion
Foire aux questions
Nous contacter
[Univers]
LeConteur.fr
LeCoinDesAT.fr
Génération Écriture
Histoires de Romans
876 membres inscrits
Dernier inscrit: Guepyruxss
AlléeDesConteurs.fr ~ 2005-2022