Bienvenue ! S'inscrire Se connecter
Nos Romans L'Agenda Parchemins
Les Trois Rues Les Forums L'Equipe
Lundi 8 Mars
Qui sommes-nous ?
L'Allée des Conteurs a été créée en mars 2005 et repose sur concept hybride de site de publication et de lieu d'échange sur l'écriture...
En savoir plus
Derniers billets de blog d'auteur
Actualisation des chapitres 6 ...
par Codan
le 04.10.2020 à 20h12
Selën le prunier (La question ...
par Serenya
le 30.09.2020 à 10h14
Séléné, seconde version
par Théâs
le 28.09.2020 à 15h15
Le réseau de l'AlléeDesConteurs.fr
Suivez-nous sur les réseaux sociaux
Rencontre avec... Quetzy
dimanche 17 janvier 2021 • Le Gardien

Dans le cadre du Festival des Couronnes, chaque dimanche, nous vous livrons la parole d'un auteur ou d'une autrice.
Aujourd'hui, nous rencontrons Quetzy, qui vous parle un peu de son parcours et de son approche de l'écriture.

------------------------------------

Commençons donc par la classique mais néanmoins nécessaire question : peux-tu te présenter en quelques mots ?
Alors moi c'est Quetzy, 44 ans, presque toutes ses dents Mariée et maman de 2 garçons.
J'habite au Canada, à Montréal exactement, depuis 2 ans et demi. Avant, j'étais Parisienne d'adoption mais Normande de coeur. Je travaille dans un cabinet comptable en tant qu'adjointe administrative impôts.

J'aime : les dragons, les boissons réconfortantes (café/thé/chocolat chaud/Pina Colada), la noix de coco, la nourriture sous ses formes diverses et variées, les animaux, les voyages, les balades en nature (et le Canada me comble sur ce point), refaire le monde avec mes ami(e)s (en vrai ou en virtuel), les films/séries, lire et écrire évidemment, découvrir des nouvelles choses.

Je n'aime pas : les gens agressifs/malhonnêtes/hypocrites, les serpents, me lever le matin, qu'on me parle alors que je n'ai pas encore pris mon café ou thé du matin, les hauteurs non sécurisées (ex : aucun soucis d'être en haut d'une montagne et regarder en bas, mais je flippe en haut d'un escabeau), les endroits où la foule est trop dense (covid a été agréable sur ce point), ne rien avoir à faire (l'ennui est très mauvais pour mon moral).

Qualités (d'après mes proches) : toujours à l'écoute, souriante, un peu folle, sensible, bourreau de travail, sans préjugés, franche.
Défauts (toujours selon mes proches) : franche (parfois je n'ai pas de filtre), manque de confiance en moi, naïve, trop sensible, colérique, rancunière, tête en l'air, fainéante.

(J'ai fait trop long hein ?)

L'écriture étant le but de notre interview, dis nous un peu comment tu es venue à écrire ?
J'aime à dire que j'ai commencé à écrire des histoires dès que j'ai su écrire.

Pour vrai, aussi loin que je me souviens, j'ai commencé à écrire des fanfics (la première était sur "Saint Seya") parce que je voulais soit ajouter un personnage de mon cru soit développer des aspects qui manquaient à l'histoire originale.
Mais comme j'ai toujours eu une imagination débordante, et un esprit assez prompt à dériver, je suis assez vite venue à vouloir écrire mes propres histoires, créer mes propres univers. Le fait d'être une grosse lectrice m'a donné envie d'explorer de nouveaux domaines, si bien que je n'ai pas vraiment de genre de prédilection. J'aime autant écrire de la romance, de la SF, de la fantasy, etc...

Certains considèrent la fanfiction avec un mauvais œil. Comment la considéres-tu dans ton parcours d'auteure ? Continues-tu d'en écrire ?
Comme je te le disais, la fanfiction a été une sorte de déclencheur dans l'écriture pour moi. Donc clairement, c'est un élément important dans mon parcours. D'ailleurs, la seule histoire que j'ai jamais terminée, c'est une fanfiction : j'ai écrit un épisode de "Buffy" où j'intégrais un nouveau personnage, nommé Cairlinn, issue du passé récent d'Angel. La fiction s'appellait "In Nomine Fati". Avant que tu ne demandes : non, personne ne l'a jamais lue, et je n'ai même plus l'histoire. Je l'avais jetée car la série ayant évolué, j'avais décidé de tout reprendre en la situant à l'université au lieu de Sunnydale High, mais je ne l'ai jamais finie #honte sur moi

Évidemment, je continue d'en écrire. Parmi mes 4 projets en cours, il y en a une sur l'univers de "Divergent". Que j'espère finir un jour. J'ai également des nouvelles en cours sur les univers de "Jupiter Ascending" et "Relentless" que j'aimerais finir un jour. J'ai également publié des nouvelles dans l'univers de Harry Potter.

La fanfiction n'est pas mon "coeur de métier" en terme d'écriture, mais parfois, quand un univers me marque, ou m'interpelle, je cède à la "facilité" d'écrire quelque chose dessus (souvent des nouvelles). Je dis "facilité" mais personnellement, je trouve parfois plus difficile d'écrire dans l'univers de quelqu'un d'autre que dans les miens.

Quel est ton parcours en écriture depuis tes débuts en Fanfiction ?
Mon parcours a été assez solitaire en fait. Il n'y que récemment que j'ai commencé à faire lire mes histoires et ensuite à les publier. Donc pendant très longtemps, mes histoires étaient gardées bien au chaud et cachées.
C'est aux alentours de 2006 que je me suis lancée sur un forum sur le manga "Fruits Basket", en publiant une fanfic sur cet univers. De fil en aiguille, j'ai commencé à publier ailleurs mais sans réellement trouver chaussures à mon pied.
Puis en 2013, quelqu'un m'a débusquée et m'a invitée à venir découvrir l'Allée (qui à l'époque s'appelait "Werewolf Studios") et depuis je n'ai plus bougé.
À ce jour, toujours pas d'histoire terminée en écriture ou en publication. Je publie sur l'Allée ou sur Le Conteur (et une légère infidélité avec fanfiction.net mais ça fait une éternité que je n'ai pas publié). J'ai 4 gros projets en cours :
- L'Autre Monde : tome 1 publié sur l'Allée, mais en cours de réécriture. Je referais une publication du tome 1 modifié avant d'enchainer sur le tome 2
- Lizzie : en cours de publication sur l'Allée. Je me fouette pour corriger et publier.
- 5 secondes : fanfic "Divergent" en cours de publication sur fanfiction.net, mais en pause le temps de la finir, corriger et ensuite à publier sur Le Conteur
- Il est des jours : romance en cours d'écriture

J'ai également des nouvelles publiées sur Le Conteur dans des univers et thèmes variés :)

Qu'est-ce que publier en ligne t'a apporté justement ?
Tout!
Des commentaires certes, mais aussi des avis, des conseils, du soutien, de l'expérience. Tout ce qui fait que maintenant, je n'ai plus peur de dire "j'écris des histoires" (si si j'ai eu ce genre de sentiments...). Je sais que si j'ai un problème, un doute, je n'ai qu'à l'exprimer ici et la communauté me répondra en toute sincérité. Et si je poste un chapitre ou une nouvelle, j'aurais des retours constructifs et intéressants, et toujours encourageants.
Bref, la publication en ligne m'a permis de gagner confiance en moi et mes écrits, à être fière d'être un auteur amateur. Mais j'y ai aussi gagné un sentiment d'appartenance, de faire partie d'une communauté. Certains sont devenus des ami(e)s, et forcément, le fait de se sentir épaulée, ça donne des ailes.

Parles-nous un peu de tes projets d'écriture !
Ouh la, vaste sujet... Comme je le disais plus bas, j'ai 4 gros projets que j'essaie de mener de front :

- "L'Autre Monde - Chroniques des Guerres de la Lune" : C'est une histoire qui mêle Fantastique, Fantasy, Univers Parallèles. Les membres de la famille Gardener profitent d'une semaine de vacances ensemble, mais se retrouvent projetés dans un monde parallèle nommé Byd Lleuad, et surtout au beau milieu du guerre ancestrale.
A l'origine, "AM" était une fanfiction (on y revient) sur le maga "Fruits Baskets". Que j'ai fait évoluer dans mon propre univers. C'est un gros projet, ambitieux, en plusieurs tomes, avec multitudes de personnages, mais c'est mon bébé. Le tome 1 est terminé mais en cours de réécriture car la publication sur l'Allée m'a permis de mettre le doigt sur des gros problèmes que je veux résoudre avant de reprendre la rédaction du tome 2.

- "Lizzie". Là, on part dans la SF Post-Apocalyptique. Dans un avenir proche, les humains ont procédé à l'expérience de trop : une manipulation génétique qui devait résoudre les problèmes de surpopulation et de diminution des ressources de la planète a donné lieu à des insectes géants et surtout intelligents, qui ont décidé d'éradiquer la race humaine de la surface de la Terre. Mais évidemment, les hommes ne se laissent pas faire et la résistance s'organise. On suit l'histoire de Mad (soupir de ma part, c'est mon chouchou), un soldat expert en explosifs, en route vers sa nouvelle base de Denali, en Alaska.
Cette histoire est issue d'un rêve (Une assiette de chili volant dans une cantine, oui oui je suis partie de loin), mais elle est très vite devenue assez importante dans mes projets. Même si je la vois moins ambitieuse que "AM", les défis dans son écriture sont réguliers, et j'ai un attachement particulier pour ses personnages (certains vont mourir, les pronostics de mes lecteurs vont bon train).

- "5 secondes" (Fanfiction dans l'univers de "Divergent"). La fin de la trilogie originale, bien que très bien et emplie de sens à mon avis, m'a donné envie d'imaginer une fanfiction. Je ne peux pas trop en divulguer pour ceux qui ne connaissent pas l'univers sans spoiler la fin, donc je ne m'étendrais pas trop dessus.
Ça fait longtemps que je n'ai pas écrit dessus, mais je vois la fin de l'histoire, et je voudrais la terminer pour pouvoir la publier. Et passer à autre chose.

- "Il est des jours...". À fond dans la romance. On suit l'histoire d'Amanda qui, dès le 1er chapitre, se retrouve veuve. Oui, j'ai une drôle de façon d'écrire de la romance, je sais Mais par rapport à l'histoire que j'ai en tête, chaque évènement a sa place et sa raison d'avoir lieu. Sans trop dévoiler l'histoire, on va dire que cette épreuve va permettre à Amanda d'orienter sa vie dans une autre direction.

Voilà pour les principaux. J'ai une multitude d'embryons ou d'idées sur mon ordinateur, le dernier en date étant la transformation de la nouvelle écrite dans le cadre du Calendrier de l'Avent 2020 de l'Allée en roman à part entière.

Ce qui fait des projets variés et riches. Comment procèdes-tu a l'écriture ? Te concentres-tu sur un projet en particulier ou alternes-tu entre eux ?
On va dire qu'il y a la théorie et la pratique.
En théorie, j'ai un plan, une organisation. Ex : je vais écrire le chapitre X de Lizzie, et il va se passer ça.

Et puis il y a la pratique : au mieux j'écris bien sur Lizzie et je commence comme j'ai prévu. Puis une idée se tape l'incruste et me dériver de ma ligne initiale. Au pire je me retrouve à écrire sur totalement autre chose.

Plus sérieusement, par expérience, je sais que si je me dis que je vais me concentrer sur un seul projet, tu peux être sûr que je vais entrer dans un énorme blocage. Donc j'alterne. Je vais ouvrir un chapitre pour le poursuivre, voir ce que ça donne. Si l'inspiration est au rendez-vous, je vais la traire jusqu'à épuisement. Sinon je passe à une autre histoire. Parfois, je me force un peu, et ça porte ses fruits. Mais globalement, je me laisse un peu porter. Je veux que l'écriture reste un plaisir, pas une corvée.

Sinon, je n'ai pas vraiment de plan détaillé de mes histoires. Je sais ce que je veux raconter, comment, j'ai les grandes lignes, mais ne va pas me demander un plan précis de ce qu'il va se passer dans chaque chapitre, et combien je prévois de chapitres aussi. Je crois que sur "L'Autre Monde" et "Lizzie", à part les fiches personnages, je n'ai rien d'autre en terme de "notes de travail". Par contre, j'ai des fichiers pleins d'images ou photos pour mes personnages, mes lieux, voir des scènes. Une image trouvée au hasard du net peut me faire penser à un personnage et inspirer une scène particulière.

On peut dire que je suis une CBO (Conteuse Bordélique Organisée)

Tu disais aimer lire dans la première question. Est-ce que découvrir l'univers des autres, leurs styles, etc... t'aide dans ta pratique ?
Oui, énormément, et sur plusieurs points.
C'est le fait que je suis un vrai coeur d'artichaut qui me fait aimer lire de la romance, et ça m'a donné aussi envie soit d'en inclure dans mes histoires soit carrément d'en écrire complètement. Après, ce n'est pas parce que je vais aimer une scène que je vais me dire "je veux écrire la même chose". Ça va m'inspirer mais je ne veux pas verser dans la copie, tu vois ?
Après il n'y a pas que ce que j'aime chez un auteur qui va m'aider, mais aussi ce que je n'aime pas. Ex : la violence. "Lizzie" est loin de faire dans la dentelle, mais j'essaie de ne pas verser dans la violence gratuite, le gore, etc... Je vais l'évoquer, mais sans rentrer dans la description détaillée pendant 3 paragraphes. Parce que personnellement, je trouve que trop a tendance à gâcher l'histoire.
Également, le fait d'aider d'autres Conteurs, que ce soit dans une lecture ou une BL, m'a aidé à prendre conscience de certaines de mes erreurs. Ex : avoir dû traquer la démultiplication de "Je, Il, Elle, et, etc..." dans un texte fait que maintenant, quand je me relis, j'essaie de les traquer aussi.
J'ai tendance à dire que tout bon auteur est avant tout un grand lecteur. Les deux - me concernant tout du moins - sont étroitement lié. Et il n'est pas rare que lors de phases de page blanche aïgue, je mette l'écriture complètement de côté pour me consacrer à la lecture. Bien souvent, ça va m'aider à retrouver le goût d'écrire.

Qu'est-ce que représente l'écriture pour toi ?
Hmmm, je te dirais un loisir et une passion, mais très envahissants. Ma vie active et de famille occupent une grosse majorité de mes journées, mais tous les jours j'essaie d'accorder un peu de temps à l'écriture. Ça peut se présenter sous la forme de recherches, ou imaginer une scène, voire même répéter des dialogues. C'est ce qu'on peut appeler le service minimum. La version "All Inclusive" incluant de l'écriture évidemment.
Des passions, des loisirs, j'en ai (et ai eu) pleins. Mais aucun n'est aussi fidèle et omniprésent que l'écriture. Je ne m'imagine pas un jour dire "J'en ai marre, j'abandonne". Je pense que ça serait renier une partie de ce que je suis.

As-tu un souvenir particulier concernant ton parcours d'auteure ?
J'ai encore des frissons en repensant à deux commentaires reçus et qui m'ont aidée à prendre confiance en moi, à penser que, peut-être, je n'étais pas si mauvaise que ça. Ces commentaires exprimaient des réactions, des sentiments, que j'avais déjà ressenti en tant que lectrice. Mais là j'arrivais à les faire ressentir chez mes lecteurs. C'est très gratifiant je trouve, de se dire, "ah tiens, mes quelques mots ont provoqué ça chez quelqu'un". Le 1er était d'une autre auteure, et elle m'a juste dit "Cette scène, j'aurais aimé l'écrire." L'autre était : "C'est la première fois que je vois une chute aussi belle. Je suis à la fois choqué et impressionné."
Il y a une scène dans "Lizzie" que j'ai imaginée en détails. Je la visualisais comme un film en fait : les déplacements, les dialogues, etc... C'est une scène qui commence de manière simple, mais un contexte difficile, avant de se terminer de manière assez poignante. J'ai mis quelques instants à me rendre compte que ce que je sentais sur mes joues, c'était des larmes. Je me faisais pleurer en imaginant une scène que je comptais écrire. C'est assez "perturbant" de se dire que mon imagination a réussi à provoquer une émotion aussi forte. Bon, maintenant, il va falloir que j'écrive cette scène, en espérant la rendre aussi poignante que je l'ai imaginée.

Qu'est-ce que tu aimes par dessus dans le fait d'écrire ? Et à contrario, qu'est-ce qui pour toi est compliqué ?
Clairement, ce que je préfère, c'est justement quand je suis en train d'écrire une scène, que les mots viennent de manière fluide et facile, et que tout s'enchaine normalement, sans stress, et que le temps cesse d'exister. Cette espèce de "transe" où le monde pourrait s'écrouler autour de moi sans que je me rende compte. Et ensuite se relire, et se dire "ça le fait, ça rend bien" et se dire que oui, j'ai réussi à créer quelque chose, avec mes dix doigts et mon cerveau des rêveuse.
A contrario, ce qui est le plus compliqué, c'est d'avoir une scène en tête, de la visualiser de manière précise, et de peiner à la retranscrire. C'est frustrant d'écrire, effacer, écrire, effacer, et ça parfois plusieurs fois, pour arriver finalement dans la douleur à un résultat qui ne te satisfait pas mais qui est tout ce que tu peux produire pour l'instant.

As-tu besoin de l'édition pour te considérer "auteure" ?
Hmmm, non pas vraiment. Pour moi, un auteur est quelqu'un qui aime créer et raconter des histoires. Qu'ensuite, ses histoires soient publiées (sur le net ou en vrai) n'est qu'un bonus. Ça ne change pas le fait que publié ou pas, l'auteur continuera à créer et raconter des histoires.
Je ne nie pas rêver de voir un jour une de mes histoires éditée, de la trouver dans les rayons de la FNAC, Renaud-Bray, de faire des séances de dédicaces, etc... Mais pour l'instant, il faut que je l'écrive cette histoire. Je suis une auteure amateure, c'est un fait. Peut-être qu'un jour je serais une auteure publiée. Mais je resterais une auteure, et c'est le plus important, pour moi en tout cas.

Que conseillerais-tu à quelqu'un qui veut se lancer dans l'écriture ?
Lance-toi! N'hésite pas! N'écoute pas ceux qui te disent que c'est nul d'écrire des histoires, que tu ne seras jamais célèbre, bla bla bla... On s'en fiche de tout ça. Si tu aimes écrire, fais-le. Et fais-le pour toi, avant tout. Écris ce que tu as envie d'écrire, pas ce qu'on te dit être à la mode ou au contraire totalement démodé. "On s'en calisse!!!!" comme on dit au Québec
Je dirais aussi "soit conscient qu'écrire, c'est prenant. Et ça n'a pas de limite. Tu penses être tranquille en réunion au boulot, et paf, crise d'inspiration soudaine, tu te retrouves à griffonner sur ton bloc-notes, et une fois la réunion terminée, tout le monde te demande tes notes. Écrire, c'est aussi des moments de doutes, de peur, de découragement. Mais écrire, c'est aussi donner la vie, créer quelque chose, laisser sa trace.
Crois-moi, ça vaut le coup.

Un mot pour la fin ?
Je rêve du jour où existera le moyen de retranscrire avec des mots les scènes que j'imagine dans ma tête (sans fautes d'orthographe, sans répétitions à outrance, etc...). Mais en attendant, je vais retourner à mon clavier, mes scènes, mes corrections, et continuer d'emmener mes lecteurs dans les méandres de mon cerveau tordu.

Et merci à tous ceux qui me liront, que ce soit cette interview, ou mes histoires. #cœur avec les doigts

------------------------------------

Cette interview est aussi disponible sur le forum

 

Vos réactions
Pour commenter cette news, merci de vous identifier.
Soyez le premier à réagir !!!
Les dernières actualités
mardi 2 mars 2021 • Le Gardien • 14 commentaires
L'Allée des Conteurs, 16 ans, toutes ses dents et de gros changements... Pour ceux qui suivent l'Allée depuis longtemps, vous connaissez un peu son passif. Communauté de public...
lundi 1 février 2021 • Le Gardien • 4 commentaires
Il est là, à portée de votre main ! Le billet de votre voyage vers la Lune de Glace vous attends sur la platerforme des camps d'écriture de l'Allée ! Cette fois enc...
dimanche 31 janvier 2021 • Le Gardien • 3 commentaires
Dans le cadre du Festival des Couronnes, chaque dimanche, nous vous livrons la parole d'un auteur ou d'une autrice. Aujourd'hui, nous rencontrons Elodye H. Fredwell, qui vous parle de ses projets et...
samedi 30 janvier 2021 • Le Gardien • 6 commentaires
Auteur ? Autrice ? Il est parfois difficile d'appréhender cette question aux multiples réponses. Aussi, il nous a semblé important d'aborder la question "Qu'est-ce qu'un auteur...
samedi 30 janvier 2021 • Le Gardien • 9 commentaires
Auteur ? Autrice ? Il est parfois difficile d'appréhender cette question aux multiples réponses. Aussi, il nous a semblé important d'aborder la question "Qu'est-ce qu'un auteur...
L'AlléeDesConteurs.fr © 2005-2021
AlléeDesConteurs.fr Découvrir l'Allée L'Allée & Co Statistiques
Les fictions publiées
L'agenda des publications
Les auteurs de l'Allée
Les Trois Rues | la compétition
Foire aux questions
Nous contacter
Forums de discussion
LeConteur.Fr
Partenaires & Liens
13 fictions publiées
825 membres inscrits
Dernier inscrit: Green_Nerd
AlléeDesConteurs.fr ~ 2005-2021