Bienvenue ! S'inscrire Connexion
Nos Romans L'Agenda Nos Articles
Les Trois Rues Les Forums L'Equipe

Inscrivez-vous ou connectez-vous

~ Bienvenue cher visiteur de l'Allée des Conteurs ~
Attention, tu n'as pas encore créé ton compte ADC, tu peux le faire en une minute chrono en cliquant ici !
Comme une odeur de bougie dans le coin... et comme une envie de festival dans l'esprit des Conteurs !

Le comptoir des scribes
Vous êtes d'humeur philosophe ? Vous avez le besoin irrépressible de partager vos avis sur des thématiques scripturales ? Alors ne cherchez pas plus loin, car ici, nous aimons débattre sur l'écriture ! !
Créer un sujet Répondre
7 messages  • 
Tutoiement et vouvoiement dans un récit
Ambassadrice des Sombresailes
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 08 Oct 2017, 12:56
Messages: 1697
26 Mai 2018, 20:03Tutoiement et vouvoiement dans un récit
Je sais que le thème du festival est l'espace, mais cette question me turlupine depuis un moment.

Je m'explique : dans le Serpent qui danse, la plupart de mes personnages appartiennent soit à la classe noble, voire royale, soit bourgeoise. La toile de fond est la fin du XIXème siècle (je précise bien toile de fond, car mon roman est juste d'inspiration historique, il n'a pas vocation à l'être). Et là se pose la question : est-ce que l'usage du tutoiement est gênant ou non ?
Lorsque j'ai rédigé la première partie de l'histoire, qui raconte l'histoire d'amour catastrophique entre la princesse Sophia et son fiancé, ils se tutoient dans la version originelle (ils se vouvoient seulement en public). L'un de mes BL, pointilleux en histoire, m'a dit qu'il trouvait ça gênant. La seconde m'a dit que non, d'autant plus que la langue du récit est le millasian (je rédige en français, mais mes personnages ne le sont pas xD) et que dans beaucoup de langues, cette notion de vouvoiement / tutoiement n'existe pas.

Dans les autres parties, cette question demeure centrale parce que je ne sais pas quoi employer vis à vis de deux de mes personnages. L'un appartient à la noblesse, l'autre non (je n'en dis pas plus pour ne pas spoiler), et l'un tutoie l'autre pour affirmer sa domination sur lui, et l'autre le vouvoie en retour. Puis, au fur et à mesure, les deux finissent par se tutoyer.

Comment faites-vous dans vos récits lorsque la question se pose ? Est-ce que en tant que lecteur ce point-là peut vous gêner ?

(je me pose des questions tordues par moments, je sais...)
http://www.alleedesconteurs.fr/images/equipe/conteur.jpg http://www.alleedesconteurs.fr/images/equipe/fee_marraines.jpg http://www.alleedesconteurs.fr/images/equipe/rue_sombresaile.jpg

https://i.goopics.net/ZDAYv.png


Citoyen
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 16 Jan 2017, 19:01
Messages: 449
Localisation: Nantes
26 Mai 2018, 20:35Re: Tutoiement et vouvoiement dans un récit
Personnellement, je fais ça un peu au jugé selon les relations entre les gens. Pour schématiser:
- Relation hiérarchique: tu-vous
ex un paysan vouvoiera un bourgeois/noble qui le tutoiera en retour

- égalité: tu
deux époux, des frères ou des sœurs, des amis proches, deux personnes de classe sociale "basse" on va dire (le tiers-état si on veut)

- relation hiérarchisée ou de "présentation": vous
ex un parent de la haute société/bourgeoisie tutoiera son enfant qui le vouvoie sauf dans des moments plus intimes entre eux à l'abri des regards; pareil dans un couple qui se vouvoiera en public et au fil du temps se tutoiera dans l'intimité.
Pour moi, un employeur vouvoiera un domestique de rang un peu élevé (un professeur) mais il tutoiera un domestique de bas étage (son cuisinier) alors que tous deux le vouvoieront. De même, on vouvoiera un ecclésiastique qui vouvoiera les gens de rang social élevé.

Du coup, si tes personnages même presque mariés ne s'aiment pas, il me semble logique qu'ils se vouvoient vu que ça crée une distance entre eux s'ils n'ont pas l'intention de se rapprocher. S'ils s'aimaient, je pense qu'ils se tutoieraient quand ils sont tous les deux mais se vouvoieraient en public.

Mais j'ai cherché des "règles" sans trouver donc je ne saurais te répondre avec précision même si la question m'intéresse.
http://www.alleedesconteurs.fr/images/equipe/rue_ondenymphe.jpg http://www.alleedesconteurs.fr/images/equipe/plume.jpg


Dame Conteuse "Sombresaile"
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 12 Juil 2017, 23:51
Messages: 1184
Localisation: Nantes
26 Mai 2018, 21:41Re: Tutoiement et vouvoiement dans un récit
Je plussoie totalement la réponse de Bleuenn, je procède comme ça aussi.


Ambassadrice des Sombresailes
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 08 Oct 2017, 12:56
Messages: 1697
28 Mai 2018, 21:31Re: Tutoiement et vouvoiement dans un récit
Merci Bleuenn, ça m'éclaire beaucoup :)
http://www.alleedesconteurs.fr/images/equipe/conteur.jpg http://www.alleedesconteurs.fr/images/equipe/fee_marraines.jpg http://www.alleedesconteurs.fr/images/equipe/rue_sombresaile.jpg

https://i.goopics.net/ZDAYv.png


Ambassadrice des Cerfboisés
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 31 Mai 2017, 17:24
Messages: 2465
28 Mai 2018, 21:46Re: Tutoiement et vouvoiement dans un récit
Je plussoie Bleuenn également, mais la remarque de ton amie est pertinente : ce sont là nos régles de vouvoiement, mais elles ne sont pas obligées d'exister dans la langue de tes personnages ou peut-être que ce témoignage de respect ne serait pas le même que chez nous : comme par exemple pour le japonais il me semble, non ? (avec le -kun, -chan, -san, -sensei... selon la personne à laquelle tu t'adresses). Le plus important je pense est que tu aies bien en tête les règles que tu souhaites appliquer et rester cohérente dans leur restranscription.
https://zupimages.net/up/19/17/4lx4.jpg

http://www.alleedesconteurs.fr/images/equipe/conteur.jpg http://www.alleedesconteurs.fr/images/equipe/fee_marrainec.jpg http://www.alleedesconteurs.fr/images/equipe/rue_cerfboise.jpg https://www.alleedesconteurs.fr/images/equipe/rue_mafia.jpg

https://zupimages.net/up/18/34/iqcv.png


Modératrice/Coordinatrice de l'Allée des Conteurs
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 10 Jan 2010, 21:22
Messages: 7128
Localisation: Val-de-Marne
30 Mai 2018, 20:26Re: Tutoiement et vouvoiement dans un récit
Je dirais aussi comme Bleuenn.

Sinon, il faut voir aussi que même si tes personnages sont censés parler dans la langue de leur monde, ce sont des francophones qui te liront... Bref, des gens pour qui ces nuances font partie intégrantes des relations entre individus et qui n'en feront jamais totalement abstraction. Du coup, autant jouer avec ! :)

Pour ma part, c'est un problème que je rencontre surtout dans l'univers de Tramonde : même si les personnages sont des british à peine déguisés, le "tu" et le "vous" sont importants pour éclairer le jeu des rapports et aussi le style du personnage. Par exemple, Haudran ne tutoies finalement que Jarvis qui est un ami proche avec lequel il n'a aucune relation de hiérarchie. Comme il est très respectueux des autres, il vouvoie aussi ses inférieurs. Par contre Herlhand, le "pirate", tutoie facilement ses subordonnés ou ses égaux, pas tant parce qu'il est d'origine noble et les considère comme inférieur, mais parce que c'est son "style" plus décontracté on va dire ! XD


Ambassadrice des Sombresailes
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 08 Oct 2017, 12:56
Messages: 1697
01 Juin 2018, 22:34Re: Tutoiement et vouvoiement dans un récit
Beatrice Aubeterre a écrit:
Je dirais aussi comme Bleuenn.

Sinon, il faut voir aussi que même si tes personnages sont censés parler dans la langue de leur monde, ce sont des francophones qui te liront... Bref, des gens pour qui ces nuances font partie intégrantes des relations entre individus et qui n'en feront jamais totalement abstraction. Du coup, autant jouer avec ! :)

Pour ma part, c'est un problème que je rencontre surtout dans l'univers de Tramonde : même si les personnages sont des british à peine déguisés, le "tu" et le "vous" sont importants pour éclairer le jeu des rapports et aussi le style du personnage. Par exemple, Haudran ne tutoies finalement que Jarvis qui est un ami proche avec lequel il n'a aucune relation de hiérarchie. Comme il est très respectueux des autres, il vouvoie aussi ses inférieurs. Par contre Herlhand, le "pirate", tutoie facilement ses subordonnés ou ses égaux, pas tant parce qu'il est d'origine noble et les considère comme inférieur, mais parce que c'est son "style" plus décontracté on va dire ! XD


Je suis d'accord, le public visé est francophone donc je dois prendre ça en compte ^^

Je saisis aussi ce que tu veux dire, car la question se pose aussi pour éclairer le rapport entre les persos. Pour le moment, j'ai gardé ce tutoiement / vouvoiement, pour accentuer un effet de domination. Et ça me plaît pas mal ! Je me demande si à l'époque, les nobles se vouvoiaient toujours. Le tutoiement n'existait vraiment pas ?
http://www.alleedesconteurs.fr/images/equipe/conteur.jpg http://www.alleedesconteurs.fr/images/equipe/fee_marraines.jpg http://www.alleedesconteurs.fr/images/equipe/rue_sombresaile.jpg

https://i.goopics.net/ZDAYv.png


Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Créer un sujet Répondre
7 messages  • 


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Licence Creative Commons
LeConteur.fr Qui sommes-nous ? Nous contacter Statistiques
Les fictions publiées
L'agenda des publications
Les auteurs de l'Allée
Les Trois Rues | la compétition
Foire aux questions
Nous contacter
Forums de discussion
LeConteur.Fr
Partenaires & Liens
17 fictions publiées

AlléeDesConteurs.fr ~ 2005-2019