Bienvenue ! S'inscrire Connexion
Nos Romans L'Agenda Nos Articles
Les Trois Rues Les Forums L'Equipe

Inscrivez-vous ou connectez-vous

~ Bienvenue cher visiteur de l'Allée des Conteurs ~
Attention, tu n'as pas encore créé ton compte ADC, tu peux le faire en une minute chrono en cliquant ici !
Chers habitants ! Une importante mise à jour sera bientôt effectuée sur le site et le forum.
Pensez à sauvegarder ce que vous souhaitez conserver (sur les Parchemins et la Taverne des Défis notamment)

La taverne aux défis
Demander un défi scriptural à réaliser !
Créer un sujet Répondre
31 messages  • Aller à la page Précédente  1, 2
Les défis de Nix
Valet
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 17 Fév 2019, 20:17
Messages: 277
09 Mai 2019, 08:23Re: Les défis de Nix
C'est ce qui peut se passer dans la tête d'un illuminé du lampadaire ! xD

(Btw, j'adore ton nouvel avatar !^^)


Brigand
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 09 Avr 2019, 21:19
Messages: 94
Localisation: Belgique, Liège
09 Mai 2019, 11:08Re: Les défis de Nix
Dis euh... C'est joyeux, ce festival où on torture les gens à coup de cauchemars... :P
Vent de renouveau
Souffle sur le vif printemps
Les bougies brûlent


Valet
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 17 Fév 2019, 20:17
Messages: 277
09 Mai 2019, 20:12Re: Les défis de Nix
C'est toujours joyeux, ce qui se passe dans ma tête ! xD


Valet
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 17 Fév 2019, 20:17
Messages: 277
10 Mai 2019, 04:15Re: Les défis de Nix
Un treizième... Parce que j'aime bien ce nombre ! ^^

DEFI N°13
Option Standard

Objet/chose « craie »
~¤~
Émotion/état « témérité »
~¤~
Couleur « bleu »


Univers: l'univers de l'Allée
Nombre de mots: 463

« Le secret » (extrait)
Il marchait d’un pas régulier le long du passage de Cerfboisé, comme tous les jours en rentrant du travail. Le soleil déclinait déjà à l’horizon, mais le ciel printanier s’illuminait de jolies couleurs pastels. Des fleurs délicates poussaient aux branches des cerisiers. Les rires des enfants qui jouaient dans la rue ricochaient contre les façades des habitats.
Soudain, un bruit, monotone mais suraigu, lui perça les tympans. Il stoppa devant une vieille demeure oubliée par le Temps. La végétation sauvage dévorait le pavement de l’allée. Les intempéries rongeaient petit à petit les volets fermés. Le crépuscule rougissait des murs autrefois jaune pâle. Le tableau si familier hypnotisa son regard.
– Il paraît que c’est une maison hantée, commença un jeune garçon à côté de lui.
Lorsqu’il s’était arrêté dans son mouvement, il avait interrompu une partie de marelle. Il se trouvait sur le quatre dessiné à la craie blanche.
– Je parie qu’il y a eu un meurtre horrible, avec plein de sang et de tripes partout !
Les fillettes de la bande poussèrent des cris de dégoût, pendant que leurs comparses s’amusaient à décrire ce qu’ils s’imaginaient être un crime atroce.
– C’était sûrement avec une hache !
– Tu sais bien ce qui est arrivé, n’est-ce pas ?
– Tais-toi !
Une voix féminine lui murmura les mots qu’il redoutait. Son ordre sema le silence sur la petite troupe. Les enfants le regardèrent d’un air interrogateur. Il voulut se reprendre, mais la perturbatrice l’interpela une fois encore :
– Tu es tellement faible et pathétique… Visiblement, tu es incapable de faire le travail jusqu’au bout.
– La ferme !
La bande s’éloigna de lui. La nervosité se lisait sur leurs figures. Après des années d’hésitation, il avait enfin eu la témérité d’accomplir le rêve fou qu’il caressait. Aujourd’hui, il n’allait pas se laisser gâcher cette nouvelle vie par la sorcière qui n’avait cessé de le tourmenter.
– Toi et moi, on connaît la vérité !
Le poursuivait-elle à présent ? Il accéléra en enfonçant son visage dans le col de son manteau. Son cœur battait la chamade. Le sifflement strident augmentait à chaque pas. Un coup d’œil en arrière lui démontra qu’il était seul.
Les néons bleus des vitrines marchandes grésillèrent dans un frottement agaçant. Les ombres s’élancèrent à sa suite comme autant d’accusateurs. Un chien bondit contre un portail adjacent dans un aboiement mauvais.
Puis, il l’entendit : une paire de talons sur le trottoir. La terreur lui fit manquer quelques inspirations. D’un geste brusque, il se retourna, arme en main, prêt à éliminer quiconque connaîtrait son secret. Il se retrouva face au vent qui s’amusait avec une vieille grille en fer.
Il devait se ressaisir. Personne ne pouvait savoir ce qui s’était passé.
– Personne... Sauf moi !
Dans un rire dément, il appuya sur la gâchette avec frénésie.


Valet
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 17 Fév 2019, 20:17
Messages: 277
15 Mai 2019, 21:30Re: Les défis de Nix
Pour ce nouveau défi, une petite fanfic' en l'honneur d'Alrüs ! xD

DEFI N°14
Option Standard

Objet/chose « mandragore »
~¤~
Émotion/état « folie »
~¤~
Couleur « rose »


Univers: l'univers de Chäsgaer de Serenya
Nombre de mots: 910

« Teaser » (extrait)
Alrüs ouvrit ses paupières lourdes. La pénombre le gênait à peine, grâce à sa vision de gær*. Les effluves autour de lui ne déclenchaient aucun souvenir. Ses côtes en revanche, lui rappelaient sa folie. Il avait failli mourir, et à présent, il était dans un lit étranger, dans une cabane inconnue. Lorsqu’il tenta de s’extirper des draps, une paire de mains l’immobilisa, trop faible pour lutter :
– Tes blessures n’ont pas entièrement cicatrisé. Ne bouge pas !

Lien vers le texte complet : Comment ne pas finir dans la bouche du loup ?


Valet
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 17 Fév 2019, 20:17
Messages: 277
19 Mai 2019, 22:09Re: Les défis de Nix
Une nouvelle fanfiction à ajouter à mon arsenal ! \o/

DEFI N°15
Option Standard

Objet/chose « caisse »
~¤~
Émotion/état « effroi »
~¤~
Couleur « bronze »


Univers: l'univers du Serpent qui Danse d'Elia
Nombre de mots: 647

« Teaser » (extrait)
Une nouvelle nuit de fête. Une nouvelle nuit d’ennui. Les célébrations ne manquaient pas à Millasia*. Samuel de la Roseraie regardait la foule de nobles s’enivrer des mêmes excès que la rumeur lui reprochait : le Débauché. Les plaisirs terrestres ne lui évoquaient qu’indifférence et lassitude. Pourtant, pour quelques heures seulement, ils lui offraient l’oubli. Dans un verre de whisky ou l’étreinte d’une femme.

Lien vers le texte complet : Le Masque


Valet
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 17 Fév 2019, 20:17
Messages: 277
14 Juil 2019, 01:17Re: Les défis de Nix
Défi aux proportions cyclopéennes (j'exagère à peine ! xD) pour ce début de camp ! ^^

DEFI N°16
Option Standard

Objet/chose « icône »
~¤~
Émotion/état « folie »
~¤~
Couleur « violet »


Univers: nouvelle inspirée par l'univers de H.P. Lovecraft
Nombre de mots: 1021

« Teaser » (extrait)
Francis Maskottchen martelait sur le clavier de son ordinateur. Le signal wifi peinait à traverser les épaisseurs de mur qui séparaient son antre de la maison familiale. À l’aide du pouce et du majeur, il frotta ses yeux desséchés par les ténèbres. Pour la troisième fois aujourd’hui, le message, qu’il tentait d’envoyer, n’arrivait pas à destination sur le topic du forum.
Le jeune homme se jeta en arrière dans un grognement indescriptible. Par réflexe, il chercha l’horloge du regard : elle n’avait plus de piles, ce qui augmenta son irritation. Il se dirigea alors vers le congélateur pour en extraire un paquet de takoyaki*. Manger le calmerait peut-être.
Avec nonchalance, il fourra le contenu dans un bol qu’il enfonça dans les entrailles du micro-onde. Sur le plan de travail, le liquide violet d’une canette Welsh’s, goût raisin, transpirait dans un gobelet en plastique. Son oreille se mit à siffler ; il la gratta en claquant la langue. Le verre en main, il s’affala sur le divan éventré.
D’un geste brusque, il frappa sur le bouton de sa console et posa les pieds sur sa table bancale. La réparation précaire de son père l’avait à peine renforcée. Il lui faudrait y remédier ou il serait éternellement déconcentré. Il souffla : tout semblait vouloir l’énerver. Et la page sur son écran qui chargeait encore...


Lien vers le texte complet : Temps perdu


Valet
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 17 Fév 2019, 20:17
Messages: 277
31 Juil 2019, 20:23Re: Les défis de Nix
DEFI N°17
Option Standard

Objet/chose « bicyclette »
~¤~
Émotion/état « peur »
~¤~
Couleur « abricot »


Univers: Apocalypse
Nombre de mots: 500

« Teaser » (extrait)
À l’approche des ruines, la jeune femme dégaina son arme. Elle connaissait le prix de l’imprudence. Pour rester à couvert en cas de problème, elle sillonna un petit bois. Il avait dû ressembler à un parc, par le passé. Aujourd’hui, la nature régnait en maîtresse absolue.
À travers les hautes herbes qui lui succédèrent, elle croisa le chemin d’un arbre singulier. Il avait rencontré la guerre et avait gagné du terrain. Dans son tronc courrait des barbelés. Elle apposa la main sur l’écorce pour sentir la vie couler dans sa sève.
Le vent souffla ; un bruit suspect attira son attention. E pointa son canon dans sa direction. Après une seconde, elle identifia le son d’une roue de bicyclette. En s’approchant, elle constata qu’il provenait d’un tricycle renversé, laissé à l’abandon sur un talus. À chaque pas, l’aiguille de son compteur Geiger effectuait de petits soubresauts.
Arrivée sur le sol en béton, elle regarda sa boussole. Sur les grands axes, des panneaux l’aideront à trouver son chemin. En attendant, elle s’arrêta en face de ce qui fut une supérette, toujours en bon état. Elle avait peu d’espoir d’y déceler encore quelques conserves, mais il lui faudrait un abri pour la nuit. Autant fouiller les lieux.
L’intérieur avait été saccagé. Les étagères avaient été démolies pour la plupart ; les denrées périssables avait disparu bien avant sa naissance ; et seul le matériel cassé traînait dans les rayons. La jeune femme en profita pour récupérer des pièces de rechange, utiles dans diverses situations. En se penchant pour ramasser des morceaux de tuyau, elle découvrit une boîte d’abricots cabossée.
Depuis combien de temps n’avait-elle pas vu un fruit comestible ? L’image sur la boîte lui rappelait un temps révolu, mais heureux, à sa manière. Elle passa un doigt sur la bosse, en regrettant de ne pouvoir y goûter. L était morte des suites d’une intoxication au plomb la semaine passée ; elle ne pouvait prendre ce risque.
Un clic la sortit de ses songes. E n’eut pas le temps de saisir son fusil avant qu’un inconnu se dresse devant elle, une arme en main. Un grognement sur le côté attira l’attention du visiteur juste assez pour lui permettre de corriger son erreur. Son compagnon trouva ensuite place à ses côtés.
L’homme paraissait plus désinvolte qu’hostile, et sa remarque le lui confirma :
– Et bien, c’est une situation embarrassante !
– Pour toi, tu veux dire ? Promis, je ne dirais rien à tes amis !
Chacun tenait en joug l’autre. Elle le regarda sans fléchir, malgré la peur.
– Je peux rester comme ça toute la journée. Ou bien, je peux te tuer et prendre tes provisions.
– Tu le pourrais, en effet ! Ou peut-être que je suis plus rapide ? Dans tous les cas, tu mourras. Soit je te tues, soit tu me tues, puis mon chien te saute à la gorge.
Ils continuèrent à se toiser, en silence. Et finalement, le jeune homme rengaina, comme si elle n’était d’aucune menace.
– Dans ce cas… si je suis à ta merci…


Valet
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 17 Fév 2019, 20:17
Messages: 277
31 Juil 2019, 21:29Re: Les défis de Nix
DEFI N°18
Option Standard

Objet/chose « moto »
~¤~
Émotion/état « haine »
~¤~
Couleur « argenté »


Univers: Apocalypse
Nombre de mots: 379

« Discord » (extrait)
Lorsque le soleil commença à décliner, son compagnon d’infortune se dirigea vers la sortie. Elle décida d’en faire autant. Sur ses talons, Doggy se mit à gronder une fois encore. E se précipita pour le retenir avant qu’il ne passe la porte et posa un doigt sur ses lèvres pour l’empêcher de protester. Le bruit de moteurs arriva jusqu’à eux.
Soudain, il l’amena dans les bureaux et l’entraîna au sol. E le vit se plaquer contre le mur, dos aux fenêtres, et jeter un œil à l’extérieur. Elle l’imita. Pour rompre le silence, son compteur Geiger s’affola, suivi d’une armada de motos argentées et autres engins chromés. Ils s’arrêtèrent dans le terrain vague en face de la supérette.
L’arme en main, le doigt sur la gâchette, le jeune homme la fixa d’un air grave :
– Des Irradiés !
À ces mots, E se mit à trembler. Le groupe hurlait, riait, s’insultait. Parmi eux, les plus virulents crachaient des mots haineux à un individu attaché à l’arrière d’un véhicule. Elle déglutit. Son chien s’approcha ; il savait mieux que d’aboyer à tout va. Leur survie en dépendait.
Elle enserra le canon de son fusil et leva la tête. Une trentaine de ces monstres s’agitait. Ils préparaient un grand feu en y jetant tout ce qui pouvait brûler. Certains ramenaient des grandes tables des immeubles avoisinants. D’autres rassemblaient des bidons remplis d’un liquide épais. Les humains mourraient de faim, mais ils trouvaient le moyen de faire de l’alcool.
Leur chef donnait des ordres précis pour organiser les festivités, dont celui de bazarder leur victime devant les flammes. Des cris de joie retentirent, et ils commencèrent à s’acharner sur leur proie. Les suppliques accompagnait chacune de leur cruauté.


Valet
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 17 Fév 2019, 20:17
Messages: 277
31 Juil 2019, 22:09Re: Les défis de Nix
DEFI N°19
Option Standard

Objet/chose « parfum »
~¤~
Émotion/état « regret »
~¤~
Couleur « rose »


Univers: Apocalypse
Nombre de mots: 326

« Discord » (extrait)
E plaqua une main sur sa bouche en entendant les hurlements de terreur, mêlés à la souffrance. Un coup de feu retentit ; elle sursauta. Ils avaient décidé d’en finir.
Tout son être frissonna. Depuis combien de temps étaient-ils là, à attendre de découvrir le sort que le destin leur réservait ? Le parfum de la chair brûlée parvint jusqu’à ses narines. Son estomac se mit à crier famine. Un haut-le-cœur la saisit.
– Tu ne vas pas te mettre à vomir ?
La jeune femme posa l’arrière de son crâne contre le mur froid, ferma les yeux et l’ignora. Une pointe de regret s’imposa au fil de ses pensées. Elle avait négligé la poussière soulevée parce qu’elle n’avait pas vu de constructions récentes. Elle savait pourtant que les Irradiés n’en possédaient pas.
E se concentra sur sa main et les mouvements qu’elle faisait. Elle oublia la faim. Elle oublia les monstres au-dehors. Elle oublia son compagnon d’infortune. Ses doigts jouaient avec l’air, ses articulations les tordaient en tout sens, ses os se déplaçaient sous sa peau rose.
Une pression appuya sur son épaule. Le jeune homme à ses côtés tentaient d’attirer son attention.
– Ils sont morts-saouls ou endormis. Je crois qu’on peut se détendre un peu !


Valet
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 17 Fév 2019, 20:17
Messages: 277
31 Juil 2019, 22:55Re: Les défis de Nix
DEFI N°20
Option Standard

Objet/chose « drap »
~¤~
Émotion/état « haine »
~¤~
Couleur « rouge »


Univers: Apocalypse
Nombre de mots: 327

« Discord » (extrait)
Elle lui tendit un morceau de viande séchée extraie de sa sacoche.
– L’avantage d’avoir un chien !
– Merci. Je m’appelle Adam, au fait.
– E.
Il l’observa, avec un million de questions dans le regard, en mordant dans la bidoche rouge.
– Mes parents adoptifs trouvaient ça plus commode…
Sa précision n’expliquait pas grand-chose, mais elle sembla lui suffire. Ensemble, ils mangèrent en silence, toujours conscients que leur sort n’était pas fixé. Ils ne pouvaient sortir du magasin sans prendre le risque d’alerter le veilleur. S’ils se faisaient remarquer, ils seraient dans de beaux draps.
La jeune femme se saisit de la carte postale, à l’abri dans sa poche intérieure. Un instant, elle s’imagina ce que c’était d’y vivre, loin de la haine et de la peur. Souvent, son père lui avait raconté l’histoire de cet endroit merveilleux, qui recelait tous les bienfaits nécessaires au quotidien. Le paradis sur Terre.
– C’est de là que tu viens ?
– Non, c’est là où je vais ! Il paraît que les gens ont trouvé le moyen d’avoir une vie heureuse, sans lutter pour leur survie, en dépit de la sécheresse. Je veux découvrir leur secret pour le ramener dans ma communauté.
Curieux, Les yeux d’Adam allaient de son visage à l’image.
– Et t’y vas seule ? Ta famille s’en fiche que tu sois partie ?
– Il n’y a plus que moi, maintenant... Et Doggy !
E mit la main sur la crosse de son fusil. Un réflexe qui l’avait sauvé à plusieurs reprises.
– Ne t’inquiète pas ! Je ne compte pas te faire de mal. Surtout avec des Irradiés dans les parages !
– Et toi ? Qu’est-ce que tu fais là, seul ?
– Je n’ai pas l’intention de rester là ! Je vais rejoindre l’une des villes flottantes.
La jeune femme en avait entendu parler. Avant la Grande sécheresse, ses ancêtres avaient bâti des cités capables d’abriter tout un pan de l’humanité sur chacune d’elles. Malheureusement, il fallait appartenir à la bonne classe ou posséder le bon set de connaissances, pour obtenir le droit de participer à l’aventure.


Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Créer un sujet Répondre
31 messages  • Aller à la page Précédente  1, 2


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
cron
Licence Creative Commons
LeConteur.fr Qui sommes-nous ? Nous contacter Statistiques
Les fictions publiées
L'agenda des publications
Les auteurs de l'Allée
Les Trois Rues | la compétition
Foire aux questions
Nous contacter
Forums de discussion
LeConteur.Fr
Partenaires & Liens
17 fictions publiées

AlléeDesConteurs.fr ~ 2005-2019