Bienvenue ! S'inscrire Connexion
Nos Romans L'Agenda Nos Articles
Les Trois Rues Les Forums L'Equipe

Inscrivez-vous ou connectez-vous

~ Bienvenue cher visiteur de l'Allée des Conteurs ~
Attention, tu n'as pas encore créé ton compte ADC, tu peux le faire en une minute chrono en cliquant ici !
Vous entendez le bruit des moteurs ? Vous rêvez de visiter le ciel ? ... Patience, le camp arrive !

La taverne aux défis
Demander un défi scriptural à réaliser !
Créer un sujet Répondre
24 messages  • Aller à la page 1, 2  Suivante
Les défis de Missfantasy
Dame Conteuse "Cerfboisée"
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Sep 2015, 18:18
Messages: 1105
Localisation: Entre ciel et terre
11 Oct 2015, 20:27Les défis de Missfantasy
Bien bien... Je crois qu'il est temps de se lancer dans la folie des défis! Allons-y! Je sens que je vais bien m'amuser ici! Mais, s'il vous plait, soyez indulgents je vous en prie, surtout pour celui-ci ;) Hihi!

DEFI 1
Option 500 mots

Objet « nain (naine) »
~¤~
Émotion « haine »
~¤~
Couleur « abricot »


Univers: Les Elus d'Adesta, prologue
Nombre de mots: 515

« Dans la tourmente » (extrait)
Le vent soufflait fort sur la lande humide et glacée. Nulle âme ne semblait oser s'aventurer sur cette terre rendue hostile par la force des éléments. Les êtres vivants l'avaient déserté, cherchant abris là où ces derniers pouvaient se trouver. Le hurlement tempétueux ressemblait à une voix, un grondement rauque crachant des paroles incompréhensibles, telles des malédictions lancées dans les airs. La pluie venait se mêler à mélodie ténébreuse, ses clapotis agrémentant la chanson du temps d'un instrument étrange et envoûtant. Toutefois, personne ne semblait assez courageux pour s'installer au cœur d'un tel déchaînement afin profiter des ces mélodies dissonantes si particulières, parfois agrémentées d'un coup de tonnerre. Certes, ces terres pouvaient se montrer complaisantes lorsque le soleil daignait darder de ses rayons ces sols perpétuellement gorgés d'eau. Alors, lorsque l'astre du jour réchauffait un peu l'atmosphère, l'homme pouvait trouver plaisir à arpenter ces chemins isolés. Mais pas maintenant. Pas quand le lac se transformait en un monstre noir menaçant, pas quand les hautes herbes se courbaient sous le pouvoir dominateur et implacable du vent.

Ainsi en ces lieux piégés dans des intempéries sans nom, personne ne se serait attendu à voir apparaître deux silhouettes sombres et floues, pliées en deux par les puissances de la tourmente. Minuscules points noirs dans la lande, immobiles à première vue, leur avancée avait transformés les nains qu'ils étaient en hommes de haute prestance, à présent clairement définissables quoi que toujours improbables. La pluie d'orage donnait une apparence luisante à leur vêtements de pluie. Des promeneurs pris au pièges, le doute ne semblait pas permis. Ils avançaient lentement, luttant contre les rafales tourbillonnantes. Et plus ils parvenaient à affronter les trombes, plus ils se définissaient sur les basses collines. Leurs tenues juraient dans ce contexte. Elles ne correspondaient pas à ce à quoi on pouvait s'attendre dans un lieu tel que celui-ci. Leur vêtements imperméables n'étaient pas ceux de randonneurs ordinaires, ressemblant davantage à ceux de visiteurs d'un autre monde. Par dessus leurs pantalons gris anthracite et leurs bottes argentées se trouvaient de longues capes imperméables abricot, taillées dans une matière indéfinissable, souple et fluide, dont la capuche recouvrait leurs têtes aux visages concentrés. L'un des deux hommes tenait dans ses mains un étrange appareil ovoïde, dont le signal sonore parvenait à traverser les roulements du tonnerre et des vagues rugissantes. Une lueur irisée illuminait le petit boîtier qui scintillait en rythme avec le tintement.

Arrivé au sommet d'une colline, de duo s'arrêta. Agitant l'objet dans sa main, le premier homme désigna le bord d'une haute falaise de la main. Le second hocha la tête en signe d'acquiescement, offrant un regard plein de haine aux gouttelettes qui lui infligeaient leur torture glacée. Son visage, contrairement à ses habits, n'avait rien d'étonnant, spécial ou particulier, pas plus que celui de compagnon. Des traits bien définis, fins et passablement similaires laissaient penser que les deux voyageurs étaient de la même famille. Des frères, probablement. Leurs yeux malmenés par le temps brillaient du même bleu intense. Une mèche rousse dépassait de la capuche de l'un d'eux, dégoulinant le long de sa joue.
http://www.alleedesconteurs.fr/images/equipe/rue_cerfboise.jpghttp://image.noelshack.com/fichiers/2018/46/2/1542107004-sign-cerf.png


Dernière édition par Missfantasy le 26 Oct 2015, 18:53, édité 1 fois.

Dame Conteuse "Ondenymphe"
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 16 Juin 2015, 21:10
Messages: 3136
Localisation: Au fond d'un chalet.
11 Oct 2015, 20:43Re: Les défis de Missfantasy
Très joli défi Miss. Je trouve ton écriture très limpide et le récit n'en est que plus facile à lire. :pouce:
A parler de folie, je suis assez dingue de défis et tout ce que je te souhaite c'est de t'amuser. :squee:
http://www.alleedesconteurs.fr/images/equipe/conteur.jpg http://www.alleedesconteurs.fr/images/equipe/rue_ondenymphe.jpg


Dame Conteuse "Cerfboisée"
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 20 Jan 2015, 21:07
Messages: 1626
Localisation: Normandie
11 Oct 2015, 21:16Re: Les défis de Missfantasy
Un défi très bien mené, Miss ! Tu as parfaitement su rendre l'atmosphère tourmentée de cette lande battue par le vent. Et puis, ces deux personnages me paraissent bien curieux. Que font-ils là et quel est donc ce mystérieux boîtier ? Voilà qui ouvre de belles perspectives, en tout cas. Bravo !
http://www.alleedesconteurs.fr/images/equipe/rue_cerfboise.jpg


Dame Conteuse "Cerfboisée"
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Sep 2015, 18:18
Messages: 1105
Localisation: Entre ciel et terre
12 Oct 2015, 11:22Re: Les défis de Missfantasy
Merci beaucoup toutes les deux :) il est vrai que ces deux hommes vont avoir leur importance mais... Mystère!!! ;)
http://www.alleedesconteurs.fr/images/equipe/rue_cerfboise.jpghttp://image.noelshack.com/fichiers/2018/46/2/1542107004-sign-cerf.png


Maître d'art
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 07 Aoû 2011, 19:25
Messages: 856
Localisation: Mitsugetsu
12 Oct 2015, 16:12Re: Les défis de Missfantasy
j'adore j'adore ^^

j'peux avoir le reste ? :D
@louhette


Je t’aurais bien dit « quand elle sera en danger », rit Seth, mais la spécialité de cette fille est de se mettre dans les ennuis jusqu’au cou alors….


Dame Conteuse "Cerfboisée"
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Sep 2015, 18:18
Messages: 1105
Localisation: Entre ciel et terre
12 Oct 2015, 18:13Re: Les défis de Missfantasy
Viiii ma belle! Dès qu'il y aura plus de 3 lignes ;)
http://www.alleedesconteurs.fr/images/equipe/rue_cerfboise.jpghttp://image.noelshack.com/fichiers/2018/46/2/1542107004-sign-cerf.png


Noble Conteur "Cerfboisé"
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 30 Oct 2014, 18:27
Messages: 3151
12 Oct 2015, 22:26Re: Les défis de Missfantasy
Je suis tout à fait de l'avis de ces dames miss, ce récit appelle une suite, mais de plus de trois lignes, cela va de soi.

Et puis fichtre, l'ambiance est bien amené et comme d'autres, je suis curieux du devenir de ces deux personnages.
http://www.alleedesconteurs.fr/images/equipe/conteur.jpg http://www.alleedesconteurs.fr/images/equipe/rue_cerfboise.jpg

http://img110.xooimage.com/files/f/8/5/tome-3-53dc548.jpeg


Dame Conteuse "Cerfboisée"
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Sep 2015, 18:18
Messages: 1105
Localisation: Entre ciel et terre
26 Oct 2015, 19:01Re: Les défis de Missfantasy
Et voilà, nouveau défi! Et vive l'écriture! :)

DEFI 2
Standard

Objet « super-héros »
~¤~
Émotion « indifférence »
~¤~
Couleur « rouge »


Univers: Les Elus d'Adesta, chapitre 3
Nombre de mots: 820

« Un Mark de plus » (extrait)
Cela faisait plus d'une heure que Mark arpentait le hall de l'hôpital de long en large, tel un animal en cage. Il s'était retrouvé séparé de Lyana lors de son arrivée aux urgences en enrageait d'avoir dû la laisser seule. Il avait essayé de la suivre, prétextant qu'il était son frère, mais cela n'y avait rien changé. Il grogna, ne faisant que renforcer la sensation d'être cette bête emprisonnée.

La nervosité l'animait sans qu'il ne parvienne à la maîtriser et cela ne lui ressemblait pas. Il avait apprit à gérer ses émotions, cela faisait parti de lui depuis toujours, de son éducation. Mais l'état de la jeune femme l'inquiétait plus qu'il ne voulait se l'avouer. Il n'était entré en contact avec elle que depuis peu de temps, il n'aurait pas du réagir ainsi, il en était parfaitement conscient. Le soulagement qu'il avait toutefois ressenti lorsqu'elle s'était tournée vers lui, le regard perdu, après qu'il lui ait évitée de se retrouver coincée sous une carcasse de voiture, s'était à présent estompé. Depuis qu'elle avait perdu connaissance entre ses bras, il redoutait le pire malgré les propos rassurants des ambulanciers. Il ne s'agissait là que d'un contrecoup du choc, sa réaction était parfaitement normale, tout allait bien pour elle. Il ne se sentait pas rassuré pour autant. Était-ce vraiment l'état de la jeune femme qui l'inquiétait? Ou une raison plus personnelle l'animait-il? Quoi qu'il en soit, il ne parvenait pas à jouer l'indifférence. C'était pourtant ce qu”il aurait dû, voulu, faire...

De plus, il détestait cet endroit. Les hôpitaux n'avaient jamais été sa tasse de thé. Non pas qu'il ait eu à les fréquenter outre mesure, loin de là. Mais ce lieu respirait la faiblesse, le malaise, de ces murs émanaient toutes les ondes qu'il bannissait depuis son plus jeune âge. La force, la puissance, la résistance étaient depuis toujours les maîtres-mots de son existence. Tout le contraire de l'aura maladive de ce hall. Observant une dernière fois l'atmosphère larmoyante et abattue qui l'entourait, il préféra s'éloigner de celle-ci et rejoignit les toilettes les plus proches. Il les trouva vides et calmes, comme il l'avait espéré. Il s'approcha du premier lavabo afin d'éliminer les traces les plus visibles de cet accident. La première chose qu'il remarqua furent les traces rouges et noires maculant son T-shirt déchiré. Il grimaça. Ce n'était pas son sang qui tâchait son vêtement, c'était celui du front de Lyana, lorsqu'elle avait reposé sa tête contre lui. De larmes devaient se mêler à cette avalanche de couleur, invisibles et précieuses. Il releva la tête, tentant d”évacuer ces derniers mots de son esprit. Il grimaça et le miroir lui renvoya son dégoût... Ses traits changèrent immédiatement, passant à une expression étrange, qu”il ne parvint pas à analyser. Afin de l”effacer de son visage, il préféra laisser couler de l”eau glacée sur ses mains avant d”en asperger ses yeux tristes, son front crispé. Il avait beau détester ces épanchements d'émotions, il ne pouvait que se sentir touché par ce qui arrivait à la jeune femme... Et s'en voulait. Il espérait qu'elle s'en remettrait vite, que le rire qu”il avait perçu une seconde avant l'impact lui reviendrait vite. Elle semblait si pleine de vie à cet instant...

«Eh oui, voilà, tu as joué les super-héros! Ça t'a plu hein, ne le nie pas! Surtout pour elle! »

Les mots sortaient de sa bouche avec conviction mais son regard semblait beaucoup moins convaincu par ses propres propos.

«Tu aurais agi comme ça pour n'importe qui, c'est ça? Fais-moi rire!»

Il attrapa rageusement un long morceau de papier rugueux et s'en essuya visage et mains avant de le balancer dans la corbeille à ses pieds.

«Tu aurais peut-être préféré qu'elle finisse en hachis parmentier, hein mon gars...!» Grinça-t-il avant de quitter la salle d'eau en faisant claquer la porte. Il fit en sorte de laisser sa mauvaise humeur derrière lui mais il ne parvint pas à abandonner l'angoisse latente qui lui tordait les entrailles.

Quelques secondes plus tard, il se retrouva assis au milieu des éclopés, enrhumés et autres maladroits, sans oublier les cinéphiles atteints de la fameuse Fièvre du vendredi soir... A moins que ce ne soit du samedi soir? Il avait un doute et... Oh et puis qu'importe.

Il inspira un grand coup et se força à ne plus agiter nerveusement sa jambe... Lorsqu'un jeune homme entra en courant avant de se planter devant l”infirmière en poste à l'accueil.

«Est-ce que Lyana Oliphant a été admise ici? On m'a dit qu'elle était ici...Est-ce qu'elle va bien? Est-ce...?»

La femme rondelette d'une quarantaine d”années au visage avenant tenta tant bien que mal de calmer la tornade qui venait d”entrer... La mention de la jeune femme avait agit sur Mark comme un ressort qui s'était déjà levé comme un beau diable...

«Je suis son cousin...» Souffla le petit brun surexcité. Mark se passa la main dans les cheveux avant de s'approcher du nouveau venu.
http://www.alleedesconteurs.fr/images/equipe/rue_cerfboise.jpghttp://image.noelshack.com/fichiers/2018/46/2/1542107004-sign-cerf.png


Dernière édition par Missfantasy le 02 Nov 2015, 14:40, édité 2 fois.

Dame Conteuse "Cerfboisée"
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 20 Jan 2015, 21:07
Messages: 1626
Localisation: Normandie
26 Oct 2015, 19:27Re: Les défis de Missfantasy
Oh oh oh ! J'aime, j'aime ! ^^ Mais que s'est-il donc passé ? Et qu'est-ce qui va se passer ensuite ? Ouh... Je suis intriguée. (attention toutefois au petites coquilles qui se sont invitées sans y être autorisé...) Un très chouette défi, donc. bravo, Miss !
http://www.alleedesconteurs.fr/images/equipe/rue_cerfboise.jpg


Dame Conteuse "Ondenymphe"
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 13 Oct 2014, 13:04
Messages: 1226
Localisation: Haven
02 Nov 2015, 11:16Re: Les défis de Missfantasy
Voilà deux chouettes défis! J'ai un penchant pour le second, en particulier la façon dont ton personnage se sent par rapport à l'ambiance d'un hôpital. Cela sonne très juste.
http://www.alleedesconteurs.fr/images/equipe/rue_ondenymphe.jpg


Dame Conteuse "Ondenymphe"
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 16 Juin 2015, 21:10
Messages: 3136
Localisation: Au fond d'un chalet.
02 Nov 2015, 13:24Re: Les défis de Missfantasy
Ce dernier défi est vraiment super bravo :pouce:
http://www.alleedesconteurs.fr/images/equipe/conteur.jpg http://www.alleedesconteurs.fr/images/equipe/rue_ondenymphe.jpg


Dame Conteuse "Cerfboisée"
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Sep 2015, 18:18
Messages: 1105
Localisation: Entre ciel et terre
02 Nov 2015, 14:42Re: Les défis de Missfantasy
Merci beaucoup à vous trois :) Et merci Pixie pour les coquilles ^^ Les vilaines, je vais leur faire leur affaire!

Un nouveau défi trotte dans ma tête depuis quelques heures... On va voir ce que je vais pouvoir faire avec les mots qu'on m'a insidieusement imposé ^^
http://www.alleedesconteurs.fr/images/equipe/rue_cerfboise.jpghttp://image.noelshack.com/fichiers/2018/46/2/1542107004-sign-cerf.png


Noble Conteur "Cerfboisé"
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 30 Oct 2014, 18:27
Messages: 3151
08 Nov 2015, 11:37Re: Les défis de Missfantasy
Oups, oups, je n'avais pas vu ton tout dernier défi miss.

C'est fou comme ces urgences ressemblent à celle de l'hôpital où je bosse, les blessés en moins, car des carnages comme celui-là ce n'est pas tout les jours.
Et c'est vrai que le rendu de ton personnage est très réussi.

Au prochain défi alors.
http://www.alleedesconteurs.fr/images/equipe/conteur.jpg http://www.alleedesconteurs.fr/images/equipe/rue_cerfboise.jpg

http://img110.xooimage.com/files/f/8/5/tome-3-53dc548.jpeg


Dame Conteuse "Sombresaile"
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 12 Nov 2015, 17:35
Messages: 2807
Localisation: Territoire de Belfort
11 Déc 2015, 11:42Re: Les défis de Missfantasy
Voilà deux textes ma foi fort sympathiques ;). Dans le premier, il se dégage pas mal de poésie et d'irréel, tandis que le second est plus centré sur les personnages. Ton écriture est jolie comme tout :love:.
http://www.alleedesconteurs.fr/images/equipe/conteur.jpg http://www.alleedesconteurs.fr/images/equipe/fee_marraines.jpg http://www.alleedesconteurs.fr/images/equipe/rue_sombresaile.jpg https://www.alleedesconteurs.fr/images/equipe/rue_mafia.jpg

https://sd-1.archive-host.com/membres/up/1727906884/sign_sombre.png

On ne choisit pas son destin, on ne le voit pas. On le façonne.


Dame Conteuse "Cerfboisée"
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Sep 2015, 18:18
Messages: 1105
Localisation: Entre ciel et terre
12 Jan 2016, 21:36Re: Les défis de Missfantasy
Il a prit son temps pour venir celui-là mais enfin, il est arrivé ;)
DEFI 3
Option +/- 1000 mots

Objet « coton »
~¤~
Émotion « dédain »
~¤~
Couleur « vert bouteille »


Univers: Réécriture fanfic (pas encore de nom)
Nombre de mots: 884

« La veille de Noël » (extrait)
La neige s'était remise à tomber, saupoudrant de ses légers flocons tout alentours. La ville semblait vide de toute âme. Ce n'était pas le cas et je le savais. La nuit sans lune qui m'entourait n'était pas comme toutes les autres. Je pouvais presque le sentir. Une fois par an, la magie envahissait le monde, et c'était ce soir. Le réveillon de Noël était, comme à chaque fois, un moment merveilleux. Les années avaient beaux défiler, l'âge n'était qu'un'un état d'esprit, et à cinq ans ou à trente-deux, je pouvais toujours sentir la force de son pouvoir transpercer tous les pores de ma peau. Dans peu de temps, je serais entourée de ceux que j'aime, je serais assise autour des petits plats de mes parents, je retrouverais mon âme d'enfant. La journée avait été longue, à endosser cette blouse en coton rose d'infirmière qui me collait, selon les dires, comme un gant. Plus qu'un métier, c'était une vocation, je ne me souvenais pas avoir désiré être autre chose. La réponse à la fameuse question Qu'est-ce que tu feras quand tu seras grande ? n'avait pas changé depuis mes dix ans. Soigner les gens, leur apporter tout le réconfort que je pouvais leur apporter, voilà ce que serait ma vie. Il y avait bien eu cette phase où je rêvais d'être une aventurière, vivant d’incroyables histoires à travers le monde... Mais cette Stella s'était évanouie. Demeurait-elle bien vivante quelque part ? Je n'aurais su le dire. Il y avait bien ces instants où, au réveil, une part infime, encore à moitié plongée dans ce monde qu'on appelait les rêves, aspirait à retrouver cette passion enfouie.

Toutefois, l'heure n'était pas à ce genre de réflexions. Et la magie de cette soirée était bien suffisante pour faire régner en moi une étincelle vivace. S'éteindrait-elle au petit matin, elle aussi ? Peut-être, mais il n'était pas question d'y penser. Je me concentrai plutôt sur cette première nuit, celle qui était à l'origine de cette fête, celle qui avait vu la venue au monde d'un être si important qu'il en changea la face du monde. Un bébé... Qui allait devenir un des hommes les plus importants de l'Histoire. Mon admiration pour Jésus ne s'était jamais démentie, qu'il soit homme ou dieu n'y changeait que peu de chose. C'était le symbole qu'il représentait qui m'importait tant et la force de son message. Celui qui, au fil du temps, avait tellement été modifié qu'il n'en restait que peu d'éléments. C'était navrant... Voilà ce que le temps et les hommes étaient capables de provoquer. Était-ce là une preuve de dédain pour la vérité profonde qui émanait de cet être si spécial ? Une volonté pour ces hommes d'imposer leur vision du monde au lieu de transmettre réellement les paroles de ce dernier ?

Sortant de ma voiture en réprimant un bâillement, je me précipitais en direction de mon appartement en méditant ces pensées. Laissant des traces indélébiles dans la blancheur immaculée du trottoir, je réprimai une série de frissons incontrôlables. L'obscurité était glaciale. Ces flocons semblaient pourtant si doux, du velours, du sucre glace... La ville en changeait s'apparence. Tous les sons semblaient étouffés, même mes pas rapides en direction du hall d'entrée. La chaleur m'envahit subitement, me laissant pousser un soupire de soulagement. L'ascenseur me parut mettre une éternité à arriver. Une éternité était un bien grand mot, évidemment. Le temps était tellement relatif. Ma garde s'était envolée à une vitesse astronomique bien qu'elle eut duré six heures de plus que prévues. Pourtant, cet ascenseur, dans ses quelques secondes de descente, me sembla mettre un temps infini à rejoindre le rez-de chaussé. Une fois ses portes ouvertes, je m'engouffrai à l'intérieur, sentant l'esprit de Noël grandir en moi à mesure que mes actions me rapprochaient de cette soirée en famille si précieuse. Je ne passerais pas beaucoup de temps chez moi. Juste le temps de me changer, d'enfiler une tenue de fête, petite robe bleue nuit accrochée à la porte de la salle de bain, de sortir le cake au saumon que maman qualifiait toujours de divin, puis de prendre le sac déposé dans ma chambre, contenant les cadeaux de toute la famille. Je réprouvais le côté commercial qu'on cherchait à donner à infliger à Noël, toutefois, il était impossible de passer outre cette tendance. J'essayais à chaque fois de trouver à chaque présent que je faisais un supplément d'âme qui dépassait sa fonction première.

Enfin prête, j'enfilais ma cape verte, cadeau de ma cousine l'année précédente. Loin de mettre ce vêtement pour lui faire simplement plaisir, c'était toujours une joie que de la porter. Je me sentais en sécurité lorsqu'elle reposait sur mes épaules. C'était une sensation tout à la fois étrange et rassurante qu'aucun de mes vêtements ne parvenait à reproduire. Je me rappelais m'être chamaillée avec cette fameuse cousine, Lise... Déballant mon paquet, j'avais immédiatement qualifiée la couleur de cette cape « d'esprit des sous-bois ». D'où m'était venue cette poésie soudaine ? Pas la moindre idée. D'autant que Lise m'avait bien précisée qu'elle était vert bouteille. Mais je n'en avais que faire !

Bien vite, plongée dans ces agréables souvenirs, je me retrouvai dans la rue, ma capuche bien enfoncée sur la tête, trottinant en direction de ma voiture, que la neige commençait lentement à camoufler.


Dernière édition par Missfantasy le 13 Jan 2016, 10:00, édité 5 fois.

Noble Conteur "Sombresaile"
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 16 Sep 2015, 18:58
Messages: 1302
13 Jan 2016, 01:48Re: Les défis de Missfantasy
Bonsoir. Joli texte où le personnel prend le pas sur le factuel, je trouve...
Fanfic, de quelle inspiration ?
Vive le vent, vive le vent, vive le vent d'hiver... ;)
http://www.alleedesconteurs.fr/images/equipe/rue_sombresaile.jpg


Dame Conteuse "Cerfboisée"
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Sep 2015, 18:18
Messages: 1105
Localisation: Entre ciel et terre
13 Jan 2016, 10:19Re: Les défis de Missfantasy
Coucou :) contente que ce texte t'ait plu ;) c'est un projet qui me trotte dans la tête depuis quelques temps. A la base j'ai écrit toute une saga de fanfic Doctor Who ma série favorite. Je les poste sur le conteur ^^ mais à partir de cette saga, il m'est venu à l'idée de la retravailler en me badant sur un univers créé avec une amie. Je suis en train d'en poser les bases concernant cette réécriture. Ça prend lentement forme mais il faut que j'organise encore beaucoup de choses... Surtout que c'est mon premier projet à la première personne ;) bref a très vite et encore merci pour ton commentaire :)


Noble Conteur "Sombresaile"
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 16 Sep 2015, 18:58
Messages: 1302
13 Jan 2016, 23:09Re: Les défis de Missfantasy
Alors bon courage pour la suite, et que la force ... ah non, je m'égare ;)
http://www.alleedesconteurs.fr/images/equipe/rue_sombresaile.jpg


Dame Conteuse "Cerfboisée"
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Sep 2015, 18:18
Messages: 1105
Localisation: Entre ciel et terre
08 Nov 2016, 21:27Re: Les défis de Missfantasy
DEFI 4
Standard (jusqu'à 1.000 mots)

Objet « quai »
~¤~
Emotion « dépression »
~¤~
Couleur « jaune »


Univers: Les murmures de la Tour
Nombre de mots: 971

« Prologue » (extrait)
Ce n'était pas la première fois que je voyais Marc réagir ainsi. C'était un homme fougueux, joyeux, plein d'énergie. La dépression ? Il ne connaissait pas ! C'était aussi un homme qui se laissait facilement porter par ses émotions, au point d'en devenir excessif. Mais de là à le voir quitter l'école, en plein milieu de la nuit, sous la pluie, sans prendre son manteau... Il devait se passer quelque chose d'important que je ne comprenais pas.

Nous étions comme qui dirait liés l'un à l'autre, par une force qui dépassait les sentiments qu'un être humain pouvait expliquer. C'était puissant, sans équivoque, plus qu'une simple amitié.

L'apercevant depuis la fenêtre de ma chambre, je ressentis son émoi bien avant de percevoir son visage, bien avant de voir ses cheveux trempés par la giboulée. Son corps parlait pour lui, sa manière de se mouvoir, de réagir.

« Marc ?! Attend ! » Le ton de ma voix me surprit, teintée d'une réelle appréhension. Il ne s'agissait pourtant que d'un ami s'offrant une balade Paris by night sous la pluie... Non ? Il ne m'avait d'ailleurs pas entendue... Ou pas écouté ?

J'attrapai deux imperméables avant de rejoindre la cour d'honneur du palais. Tendant un des vêtements à Marc, puisque j'avais déjà enfilé le second pendant ma descente, je croisai son regard de plus près. Si ma voix s'était imprégnée d'une certaine tension quelques instants plus tôt, son regard était bien pire.

« Qu'est-ce qui se passe ? Dis-moi ! » Demandai-je, angoissée.

« Evy...Tu ne l'entends donc pas ?! » Lança-t-il à la nuit dans un murmure.

« Quoi ? La pluie ? »

Marc secoua la tête, dépité.

« Tu ne l'entends pas ! »

Je hochai la tête... Non, quoi qu'il entende, ce n'était pas mon cas. Toutefois, je ne m'inquiétai pas de sa santé mentale. Il était des gens parmi nos collègues qui... Développaient certains sens plus que d'autres. Marc était de ceux-là... Et s'il entendait quelque chose, je lui faisais confiance, c'était la vérité. Et lorsqu'il lui arrivait de percevoir quelque chose, il était primordial de le prendre réellement au sérieux... Par contre, il était hors de question de le laisser vagabonder dans Paris, porté par une quelconque musique venue de je ne savais trop où !

« Je dois savoir, Evy ! » M'expliqua-t-il, son regard croisant le mien, empoignant mes épaules trempées.

« Bien sûr ! » Répondis-je. Bien sûr qu'il devait savoir. Quoi qu'il pouvait entendre, il devait comprendre, il en allait toujours ainsi, depuis que je le connaissais.

« Laisse-moi t’accompagner ! » Dis-je. Et ce n'était pas une question. Il irait à la chasse aux mélodies avec moi ou n'irait pas. Marc le savait très bien, têtue comme je l'étais, il était impossible de me faire changer d'avis. Nous formions une équipe... Une famille ! Il parût d'ailleurs presque soulagé à l'idée de ne pas s'aventurer dans les rues de Paris tout seul. Mon ami n'était là que depuis très peu de temps et la capitale n'était pour lui qu'un dédale quasi insurmontable.

Je lui pris la main, tendrement.

« C'est très important ! » M'annonça-t-il.

« Je sais ! » Répondis-je. Rien de ce qu'il pouvait entendre n'était jamais sans signification. Il s'agissait bien souvent d'une vibration faible, la plupart du temps anodine, mais il se pouvait qu'il puisse s'agir de... Plus ! Et si cela s'avérait être le cas, les choses pouvaient devenir compliquées !

Tirant doucement sur ma main, il me dit soudain, plus hypnotisé que jamais :

« Par là ! »

Nous quittâmes l'enceinte de l'Elysée, laissant derrière nous ses portes dorées. Regardant à gauche puis à droite, Marc sembla aviser quel était le bon chemin... Puis tourna à gauche, direction les Champs Elysées. Très vite, nos pas claquèrent dans l'eau qui s'accumulait en flaques de plus en plus nombreuses. La pluie ne cessait de tomber, toujours plus drue. Prenant la direction de l'Obélisque de la Place de la Concorde, Marc me regarda de cet air plein d'adoration qu'il arborait lorsque son ouïe venait à entendre l'inaudible, lorsque la musique des résonances venait titiller ses oreilles, comme il aimait à le dire !

« C'est tellement puissant, Evy... Je n'en reviens pas que tu ne puisses pas l'entendre. » Hurla-t-il tandis qu'une voiture nous dépassait, faisant voler en millions de gouttelettes le contenu d'un nid de poule. Marc accéléra. Je mis toute mon énergie pour le suivre. Marc était un homme dans la force de l'âge, si puissant, si plein de vitalité. Je n'étais qu'une jeune femme, tout juste sortie de l'adolescence...

Nous nous engageâmes au cœur du jardin des Tulleries, vide et silencieux, où seul le son étouffé de la pluie sur le sol sablonneux parvenait à mes oreilles. Mais pas à celles de Marc, qui semblait de plus en plus enclin à cette forme de folie qui l'habitait à chaque épisode. C'était comme une force irrépressible... Nous contournâmes soudain le Louvre et sa place où trônait le dôme de verre... Cette nouveauté si étrange qui pour beaucoup défigurait le musée.

Nous longions à présent les quais de Seine. Les clapotis de la pluie tombant dans le fleuve rendaient le bruit de nos pas presque inaudible. Quelques voitures nous frôlaient par moment sans nous prêter la moindre attention. A l'évidence, nous n'étions que deux âmes totalement perdues, courant dans la nuit après je ne savais trop quelle utopie. Pourtant, qu'on se le dise, il n'en était rien. Lorsque Marc se sentait porté par un appel... Ce n'était jamais une utopie !

Le Pont Neuf était à présent en vue, nimbé de cette aura humide que seules ces giboulées de mars pouvaient lui offrir. Traversant la route, sous l'éclat jaune des lampadaires, nous nous engouffrâmes dans la rue de la Monnaie, longeant la Samaritaine fermée depuis une éternité.


Dernière édition par Missfantasy le 08 Nov 2016, 23:15, édité 1 fois.

Noble Conteur "Sombresaile"
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 16 Sep 2015, 18:58
Messages: 1302
08 Nov 2016, 22:20Re: Les défis de Missfantasy
Bonsoir...
C'est que c'est grand, Paris :) j'espère qu'ils sont arrivés, sinon ça va être difficile pour la demoiselle de suivre le Marc ;)
Bon, alors, une école à l'Élysée ? Des perceptions naturellement surhumaines, une pluie battante ? (bon là, je comprends, hein...) et une description sans doute très juste de ce coin de la Capitale...
Bon, comme je ne connais ton Monde, les tenants ou aboutissants non plus je ne sais, mais ça a l'air bien recherché déjà, ou trouvé pour dire :)
Les mots sont passés sans se faire voir... juste quelques majuscules, peut-être, qui sont pas toutes nécessaires ?
Pis petites coquilles, rares (ronchon je fais ;) ) qui par exemple, m'ont fait croire que la demoiselle était un jeune homme, au début...
Mars étant un mois pluvieux et gibouleux, attention au rhume, les gens ! :pouce:
http://www.alleedesconteurs.fr/images/equipe/rue_sombresaile.jpg


Dernière édition par FFMONRISE le 10 Nov 2016, 19:54, édité 1 fois.

Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Créer un sujet Répondre
24 messages  • Aller à la page 1, 2  Suivante


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Licence Creative Commons
LeConteur.fr Qui sommes-nous ? Nous contacter Statistiques
Les fictions publiées
L'agenda des publications
Les auteurs de l'Allée
Les Trois Rues | la compétition
Foire aux questions
Nous contacter
Forums de discussion
LeConteur.Fr
Partenaires & Liens
16 fictions publiées

AlléeDesConteurs.fr ~ 2005-2019