Bienvenue ! S'inscrire Connexion
Nos Romans L'Agenda Nos Articles
Les Trois Rues Les Forums L'Equipe

Inscrivez-vous ou connectez-vous

~ Bienvenue cher visiteur de l'Allée des Conteurs ~
Attention, tu n'as pas encore créé ton compte ADC, tu peux le faire en une minute chrono en cliquant ici !
Comme une odeur de bougie dans le coin... et comme une envie de festival dans l'esprit des Conteurs !

La taverne aux défis
Demander un défi scriptural à réaliser !
Créer un sujet Répondre
107 messages  • Aller à la page 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivante
Les défis de Spacym
Dame Conteuse "Ondenymphe"
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 13 Oct 2014, 13:04
Messages: 1226
Localisation: Haven
23 Jan 2015, 12:29Les défis de Spacym
Hé bien voilà! Ca a pris le temps mais mon premier défi du chaudron est prêt. (Je me sens toute zémue)

Defi n°1 de Spacym
Option Standard

Objet : désert
~¤~
Emotion : peur
~¤~
Couleur : marron

Univers: Mummia
Nombre de mots: 630


« Mummia - Partie 1 : Extrait des mémoires d'Albert Dugart » (extrait)
Anselme était à portée de voix et je savais pertinemment qu’il envisageait de faire affaire à long terme avec le trafiquant qui allait nous guider dans le désert. Je me gardai donc bien de répondre directement aux remarques que venait de faire Aloysius sur la répugnance que lui inspirait ce genre de profiteur et je changeai de sujet avec le plus de naturel possible.

-Tu pourrais céder ta trouvaille à un musée ou à des scientifiques qui l’étudierons.

-Ce n’est pas mon intention, répondit très simplement mon ami.

-Je ne suis pas sûr que tu puisses la conserver dans de bonnes conditions chez toi, qu’en penses-tu?

-Dans ce cas, je m’informerai auprès de spécialistes. Je paierai ce qu’il faudra pour aménager un espace qui convienne.

-Tu pourrais au moins l’exposer , objectai-je. Ce serait instructif pour la population.

Aloysius sourit largement.

-Je reconnais bien là ton goût pour le partage de connaissances, cher ami.

A ce moment, Anselme passa à côté de nous, alors que nous sortions de notre logement et nous préparions à enfourcher nos chameaux.

-Et pourquoi Aloysius ne monterait-il pas une exposition itinérante, ricana-t-il gentiment. On peut imaginer cela d’ici : « Venez tous admirer l’effrayante créature tout droit venue d’Orient, Mesdames et Messieurs . Approchez , n’ayez pas peur…».

Il mimait la diction d’un montreur de foire avec brio, et cela aurait été drôle, si Aloysius ne prenait pas assez mal la plaisanterie. L’ambiance entre eux deux était désastreuse ces derniers jours. Aloysius fit revenir devant sa bouche le tissu de l’ample tenue blanc cassé que nous avions tous enfilée et ses yeux marron seuls encore visibles lancèrent une oeillade de dédain alors qu'il disait d’un ton sec :

- Elle ne serait destinée à devenir une attraction de bonimenteur de foire que si un profiteur de ton acabit s’en emparait.


Le trajet se fit en silence, non seulement du fait de cette dernière réplique, mais surtout parce que le vent soufflant à nouveau, aurait de toutes manières rendu la conversation inaudible.
On devinait donc uniquement au peu de leur visage qu’on entrevoyait, que le guide aussi bien qu’Aloysius, étaient un peu inquiets de ne pas retrouver l’entrée qui avait été bien dégagée hier par les bourrasques.
Mais nous la localisâmes sans souci. Pour être exact, on aurait même juré qu’elle était encore plus visible maintenant. La dune environnante aurait presque semblé s’être écartée avec respect pour nous livrer passage, et la dalle qui avait autrefois scellé l’endroit, à n’en pas douter, était fissurée juste assez pour que nous puissions sans trop de difficultés achever de l’enlever.

-Vous vous rappelez bien ce que j’ai demandé, n’est-ce-pas , souffla Aloysius au guide. Je paierai ce qu’il faut pour obtenir ce que je désire.

-Il n’y a pas de souci, jeune Monsieur, répondit l’homme avec cet accent chantant typique de cette région. C’est arrangé, pas problème.

Aloysius sembla respirer à nouveau, ce qui n’était pas si facile en réalité. Nous avions pénétré dans un couloir sombre, aux murs si jaunes qu’ils semblaient n’être que le prolongement du sable qui s’étendait à perte de vue à l’extérieur. Le vent continuait de sévir, sifflant à nos oreilles en s’engageant dans le conduit et s’infiltrant dans nos narines quand nous respirions, nous faisant tousser lorsque nous parlions.

Je dois admettre, que la possibilité de nous retrouver prisonniers de cet endroit si jamais la tempête déplaçait à nouveau la dune alors que nous étions à l’intérieur me hérissa soudain et qu’un frisson de peur parcourut mon échine lorsqu’un rafale plus forte que les précédentes se fit entendre. Comme pour confirmer mes craintes, le trafiquant demanda soudain au guide de rester en arrière et surveiller l’entrée. J’ignorais exactement pour quelle raison, mais aucune de celles auxquelles je pouvais penser ne me rassurait.
http://www.alleedesconteurs.fr/images/equipe/rue_ondenymphe.jpg


Académicien
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 13 Avr 2014, 22:25
Messages: 1879
Localisation: Au fond d'un aquarium
23 Jan 2015, 12:49Re: Les défis de Spacym
J'aime beaucoup découvrir ce nouvel aspect de Mummia ! Je me pose pas mal de questions sur ces deux gaillards, j'avoue... Et la manière dont tu intègres les mots qui t'ont été imposés est vraiment bien trouvée !


Dame Conteuse "Ondenymphe"
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 13 Oct 2014, 13:04
Messages: 1226
Localisation: Haven
23 Jan 2015, 12:58Re: Les défis de Spacym
Merci Sue ^^
Comme je disais, le chaudron a été gentil avec moi, car les mots s'intégraient parfaitement dans une partie de mon histoire, et cela m'a aidé à débroussailler cette partie. :pouce:
(Ils sont pas deux, les gaillards, en fait ils seront 4 mais c'est vrai qu'Anselme et Aloysius resteront sans doute les plus marquants. :mrgreen: )
http://www.alleedesconteurs.fr/images/equipe/rue_ondenymphe.jpg


Académicien
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 13 Avr 2014, 22:25
Messages: 1879
Localisation: Au fond d'un aquarium
23 Jan 2015, 12:59Re: Les défis de Spacym
(Ben au point que j'avais pas repéré qu'il y en avait d'autres ? :-/ Mais je suis sûre qu'en apprenant à les connaître, j'aimerai les autres aussi...)


Dame Conteuse "Ondenymphe"
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 13 Oct 2014, 13:04
Messages: 1226
Localisation: Haven
23 Jan 2015, 13:07Re: Les défis de Spacym
Il ya le narrateur déjà, Albert. Et le quatrième Antoine est plus discret '(oui, que des prénoms en A, c'est fait exprès au cas où tu te demandes ^^)
http://www.alleedesconteurs.fr/images/equipe/rue_ondenymphe.jpg


Dame Conteuse "Cerfboisée"
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 20 Jan 2015, 21:07
Messages: 1626
Localisation: Normandie
23 Jan 2015, 14:57Re: Les défis de Spacym
C'est sympa comme extrait. ça fait très Indiana Jones. ^^ Je ne sais pas précisément quel projet tu développes avec cet extrait, mais je vais aller faire un tour sur ton parchemin pour voir, parce que ça m'a l'air franchement intéressant. Bravo ! :pouce:
http://www.alleedesconteurs.fr/images/equipe/rue_cerfboise.jpg


Modératrice/Coordinatrice de l'Allée des Conteurs
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 10 Jan 2010, 21:22
Messages: 7128
Localisation: Val-de-Marne
23 Jan 2015, 15:25Re: Les défis de Spacym
Oh, j'adore ça ! ^^ J'ai l'impression de me retrouver dans un JdR Chtulhu en Egypte tiens ! ou dans la Momie en plus sérieux ! (c'est un peut pareil cela dit). en tout cas ça fait grès roman-feuilleton, et donc : j'aime ! :pouce:

J'apprécie déjà Aloysius, parce que j'adore son prénom et encore plus le fait que lui semble l'assumer (contrairement à mon Aloysius de l'Héritage de l'Exploreur qui tient à ce qu'on l'appelle Loys :P) J'adore tous ces vieux prénoms de toute façon ! Ça donne une ambiance folle !

Je veux la suite ! :raaah:


Dame Conteuse "Ondenymphe"
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 13 Oct 2014, 13:04
Messages: 1226
Localisation: Haven
23 Jan 2015, 15:53Re: Les défis de Spacym
Beatrice Aubeterre a écrit:
Oh, j'adore ça ! ^^ J'ai l'impression de me retrouver dans un JdR Chtulhu en Egypte tiens ! ou dans la Momie en plus sérieux ! (c'est un peut pareil cela dit). en tout cas ça fait grès roman-feuilleton, et donc : j'aime ! :pouce:


Un JdR Ctulhu? :shock: Je connais le mythe de Ctulhu (enfin, je l'ai dans ma liste à lire) mais alors là, je suis pantoise.

Contente que tu aimes en tous cas, même si ce qui peut te faire penser à Ctulhu là-dedans n'est pas du tout volontaire, comme tu le devines. :lol:

Citation:
J'apprécie déjà Aloysius, parce que j'adore son prénom et encore plus le fait que lui semble l'assumer (contrairement à mon Aloysius de l'Héritage de l'Exploreur qui tient à ce qu'on l'appelle Loys :P) J'adore tous ces vieux prénoms de toute façon ! Ça donne une ambiance folle ! :


Tu auras les deux dans mon histoire en quelques sortes, un Aloysius et un Aloïs et aucun n'a de souci avec son prénom. :mrgreen: Aloysius étant le grand oncle d'Aloïs ,déjà rencontré dans un autre extrait que j'ai mis sur mon parchemin. Mummia se déroule en fait à deux époques, par journaux et mémoires interposés.


@Pixie: Indiana Jones? C'est vrai qu'avec cet extrait, ça y ressemble un peu ^^ Merci de tes compliments.
http://www.alleedesconteurs.fr/images/equipe/rue_ondenymphe.jpg


Modératrice/Coordinatrice de l'Allée des Conteurs
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 10 Jan 2010, 21:22
Messages: 7128
Localisation: Val-de-Marne
23 Jan 2015, 16:07Re: Les défis de Spacym
spacym a écrit:
Un JdR Ctulhu? :shock: Je connais le mythe de Ctulhu (enfin, je l'ai dans ma liste à lire) mais alors là, je suis pantoise.


Cthulhu D10 c'est le JdR d'aventure fantastique par excellence : surtout en France où on s’éloigne assez aisément de l'univers lovecraftien. Il y a pas mal de scénarios qui se déroulent en Égypte avec des histoires de momie maudites et d’anciens dieux pas contents... :P

J'aime beaucoup l'idée de deux histoires par journal interposé. Ça a un côté original et rétro que je ne peux qu'approuver ! :applause:


Académicien
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 19 Mai 2011, 12:44
Messages: 1355
Localisation: Paris
25 Jan 2015, 15:17Re: Les défis de Spacym
Bravo pour ce premier défi spacym ! Ces quelques lignes m'intriguent beaucoup et les mots sont très bien placés.


Dame Conteuse "Ondenymphe"
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 13 Oct 2014, 13:04
Messages: 1226
Localisation: Haven
25 Jan 2015, 17:59Re: Les défis de Spacym
Merci Jewel! Contente que cela te plaise. :)

Bon, pour le prochain défi j'ai reçu tristesse, blanc et voiture. Bizarrement je ne crois pas que cela pourra aller se loger dans Mummia, cette fois. :roll:
http://www.alleedesconteurs.fr/images/equipe/rue_ondenymphe.jpg


Villageois
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 22 Aoû 2013, 11:57
Messages: 116
26 Jan 2015, 09:46Re: Les défis de Spacym
Hey !

J'ai trouvé ton texte très intrigant, il n'est pas difficile de s'embarquer pour un voyage en Egypte (enfin je crois ?) avec tes protagonistes! J'ai juste noté quelques problèmes de rythme dans une ou deux phrases
Du genre:
"Le trajet se fit en silence, non seulement du fait de cette dernière réplique, mais surtout parce que le vent soufflant à nouveau, aurait de toutes manières rendu la conversation inaudible." quelque chose m'a gêné dans ma lecture...

En tout cas, j'ai vraiment apprécié ton style, léger dans le ton mais élégant dans la forme.

Hâte d'en savoir plus !
http://www.alleedesconteurs.fr/images/equipe/rue_sombresaile.jpghttps://zupimages.net/up/18/40/m2f9.jpg


Modératrice/Coordinatrice de l'Allée des Conteurs
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 17 Mai 2013, 07:32
Messages: 5503
26 Jan 2015, 20:25Re: Les défis de Spacym
J'aime beaucoup l'ambiance qui ressort de ce défi ! L'Egypte m'a toujours intrigué et j'ai été servi :danse:
http://www.alleedesconteurs.fr/images/equipe/responsable.jpg http://www.alleedesconteurs.fr/images/equipe/conteur.jpg http://www.alleedesconteurs.fr/images/equipe/rue_ondenymphe.jpg
https://www.zupimages.net/up/18/34/gzg5.png


Dame Conteuse "Ondenymphe"
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 13 Oct 2014, 13:04
Messages: 1226
Localisation: Haven
27 Jan 2015, 10:11Re: Les défis de Spacym
Merci beaucoup Sizel et Roselyre (et oui, c'est bien l'Egypte ;) )
Pour la phrase un peu lourde, Roselyre, je me demande si ce n'est pas ma tendance à mettre trop de virgule qui pose problème. Je me rends compte en la relisant qu'il y en a au moins une de trop et que ça casse le rythme.
http://www.alleedesconteurs.fr/images/equipe/rue_ondenymphe.jpg


Académicien
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 02 Sep 2013, 11:15
Messages: 1912
Localisation: LE LIT !
04 Fév 2015, 23:40Re: Les défis de Spacym
Oh, il est chouette ce texte ! Y'a vraiment une ambiance mystique, avec ce désert qui semble avoir sa propre volonté et ce couloir menaçant... Bon, et puis Anselme et Aloysius sont assez drôles, avec leurs piques, au début du texte. :P
Avatar de kyuudos !


Dame Conteuse "Ondenymphe"
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 13 Oct 2014, 13:04
Messages: 1226
Localisation: Haven
11 Fév 2015, 16:28Re: Les défis de Spacym
Merci Omé ^^


Second défi, cette fois sur Chaos car les mots à placer n'étaient pas très raccord avec l'univers de Mummia.


Defi n°2 de Spacym
Option Standard

Objet : voiture
~¤~
Emotion : tristesse
~¤~
Couleur : blanc

Univers: Chaos
Nombre de mots: 891


« Chaos - Partie 2 » (extrait)
Sarah déposa son appareil photo et sourit à son modèle qui lui adressait un regard interrogateur.

-Ok, on en a fini. Je crois que le résultat sera franchement pas mal.

Vinciane lui rendit son sourire, se dirigea vers la patère et se saisit du chemisier blanc cassé qui y était accroché. Avec des gestes dont on sentait qu’il lui demandaient de la concentration, elle l’étala sur le haut du canapé tout proche de façon à pouvoir l’enfiler sans trop se contorsionner. Ce qui était une opération pas si simple que cela pour Vinciane, amputée du bras droit quelques mois plus tôt à la suite d’un terrible accident de roulage. Sarah avait pu constater que les gens physiquement diminués par la maladie, les drames de la route ou les accidents domestiques, ne réagissaient pas tous de la même façon concernant le fait d’avoir besoin d’assistance pour certains actes basiques de la vie quotidienne. Cependant, elle avait estimé à son attitude que Vinciane semblait être dans une phase où elle tirait une grande fierté de son autonomie malgré son handicap. Sarah se força donc à ne pas lever le petit doigt pour l’aider à se rhabiller.

-Et pour le paiement… ? , demanda la jeune femme d’une voix hésitante.

-Vous ne devez pas vous en préoccuper, l’assoc’ s’en charge.

Sarah ne croyait absolument pas au destin, mais lorsque, peu après qu’elle ait démissionné de la police scientifique, un vieil ami l’avait contactée pour lui demander de s’impliquer dans un organisme de soutien aux victimes de mutilations, elle aurait presque pu penser que quelqu’un là-haut orchestrait bel et bien d’heureuses coïncidences ( quand il n’était pas trop occupé à en organiser de malheureuses ou de tragiques, du moins). Le projet de ce copain qu’elle n’avait plus revu depuis ses études de photographe, était de fonder une association à but non lucratif qui aide de diverses manières des accidentés et des malades à surmonter émotionnellement les changements de leur aspect physique.

Sarah étant depuis toujours convaincue que c’étaient les imperfections, les cicatrices morales ou réelles et les faiblesses qui définissaient le mieux une personne, ce projet lui avait immédiatement parlé. Alors, assez régulièrement, l’association lui envoyait des clients. Ces gens abimés par la vie, elle mettait tout ce qu’elle pouvait avoir comme talent à leur donner une autre image de leur corps. Quelque chose d’artistique, d’esthétique. La sensation d’une forme de beauté qui survit envers et contre tout.

Mais ni ce genre de travail ni les autres contrats qu’elle avait en tant que photographe n’arrivaient ces derniers temps à la distraire bien longtemps de ses soucis. Et en particulier évidemment, de l’enquête un peu irraisonnée dans laquelle elle s’était lancée.

A peine Vinciane fut-elle partie qu’elle se remit d’ailleurs à gamberger sur le sujet. D’un œil mauvais, elle considéra le carnet où elle avait si soigneusement noté les résultats de toutes ses recherches et eut presque envie de le jeter à la poubelle. Tout cela était au point mort depuis que Monsieur le roi incontesté des emmerdeurs et des mêle-tout réunis avait débarqué dans sa voiture sans crier gare quelques jours plus tôt, interrompant la filature à laquelle elle se livrait pour lui faire un sermon sur l’inutilité et la dangerosité de ce qu’elle tentait de faire.

Et qu’elle l’admette ou non, ces réflexions cruelles avaient fait mouche. La colère et la tristesse qu’elle avait réussi à faire passer en arrière-plan en se lançant dans l’action plus ou moins irréfléchie refaisaient surface. La confiance en ses chances de réussite avait d’abord hésité puis plié bagage pour laisser place au doute. Elle n’avait pas totalement stoppé ses recherches, certes, mais elle les réalisait maintenant avec une certaine frilosité.

Car il avait promis, l’autre bachi-bouzouk, qu’il ne dirait rien à personne de ce qu’elle avait fait, à condition qu’elle cesse immédiatement. Ce qui sous-entendait qu’il l’aurait à l’œil. Comment un lieutenant de la criminelle avec une affaire de tueur en série sur les bras pourrait-il s’octroyer le temps la surveiller ? Mystère. Cependant elle était persuadée qu’il ne plaisantait pas. Et par moments, cela la mettait en rage. Pas plus tard qu’hier, persuadée d’avoir débusqué l’importun au volant d’un véhicule garé à proximité de chez elle, elle s’était faufilée à demi-accroupie jusque-là, espérant le surprendre et lui asséner sa façon de penser à propos du temps qu’il gâchait à la suivre.

Elle s’était attendue à découvrir derrière la vitre conducteur une carrure d’athlète, un regard d'un bleu qui vous transperce et un éternel air sarcastique qu’elle aurait adoré voir s’effacer temporairement sous l’effet de la surprise. Elle n’avait finalement réussi qu’à faire sursauter un gros type que sa femme faisait poireauter là pendant qu’elle faisait les magasins.

Mortifiée, elle avait balbutié quelques excuses avant de s’éloigner, puis elle avait pensé que peut-être, le lieutenant ne la suivait simplement pas lui-même et que ce mari docile pouvait ne pas être aussi innocent qu’il le semblait. Ajoutant l’entêtement au ridicule, elle n’avait pu s’empêcher de vérifier si l’épouse finissait par revenir. Ce qu’elle avait fait une heure plus tard, les bras chargés d’une montagne de paquets. Tout en la regardant remplir le coffre que son mari s’était empressé de venir lui ouvrir, Sarah avait du admettre intérieurement qu’elle était donc en train d’ajouter la paranoïa à la liste déjà longue de ses problèmes psychologiques. Ha, il pouvait vraiment être fier de lui, le lieutenant Lawson.
http://www.alleedesconteurs.fr/images/equipe/rue_ondenymphe.jpg


Dame Conteuse "Cerfboisée"
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 20 Jan 2015, 21:07
Messages: 1626
Localisation: Normandie
12 Fév 2015, 20:59Re: Les défis de Spacym
Il est vraiment chouette ce défi (effectivement, les mots ne collaient pas trop à l'univers de Mummia ^^) J'aime tout ce que tu en as fait. Je trouve le début excellent, avec cette idée des photos qui peuvent aider à faire accepter le handicap, c'est à la fois très touchant et admirable. Et puis, la suite... Il fallait se douter que Sarah se lancerait dans l'enquête. D'une certaine manière, c'est agréable de voir qu'elle a pu mettre ses doutes de côté mais je vois que sa relation avec le lieutenant Lawson est des plus explosives (j'aime !). Le passage paranoïaque à la fin m'a beaucoup fait rire, d'ailleurs.

Bref, un défi réussi en tout point. Bravo !! :pouce: (bon bah maintenant, on va vouloir la suite, c'est la rançon du succès...)
http://www.alleedesconteurs.fr/images/equipe/rue_cerfboise.jpg


Dame Conteuse "Ondenymphe"
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 13 Oct 2014, 13:04
Messages: 1226
Localisation: Haven
13 Fév 2015, 10:14Re: Les défis de Spacym
J'avais presque oublié que sur le Conteur je n'ai encore publié que 4 chapitres que vous n'aviez donc pas encore pu voir Sarah "en action" pour son enquête. C'est vrai qu'avc Lawson ils font des étincelles et pas dans le bon sens du terme. :lol:
Merci de ta lecture et des compliments Pixie..et je vais tâche de publier la suite très vite. :wink:
http://www.alleedesconteurs.fr/images/equipe/rue_ondenymphe.jpg


Dame Conteuse "Ondenymphe"
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 13 Oct 2014, 13:04
Messages: 1226
Localisation: Haven
16 Fév 2015, 13:57Re: Les défis de Spacym
Allez hop, l'un de mes défis individuels étant d'écrire 5 défis du chaudron, en voici un nouveau, et on retourne sur Mummia, avec l'apparition d'un quatrième larron pour faire (peut-être ) équipe avec Hugues, Karol et Aloïs.


Defi n°3 de Spacym
Option Standard

Objet : flamme
~¤~
Emotion : nostalgie
~¤~
Couleur : argenté

Univers: Mummia
Nombre de mots: 577


« Mummia » (extrait)
Ainsi donc, ils étaient enfin arrivés. D'officiers d'état civil en notaires, moyennant quelques rétributions et à l'occasion l'usage d'un sourire charmeur de Karol, ils avaient retrouvé la trace d'Albert Dugart – et appris qu'il était décédé - puis celle de son petit-fils Philibert.

Aloïs empoigna le heurtoir argenté et l'actionna sans grand enthousiasme jusqu'à ce qu'une concierge peu empressée daigne leur ouvrir. Il suivit ensuite Karol et Hugues dans l'escalier pendant que la femme marmonnait quelque chose au sujet de "ces jeunes qui prennent de nos jours la liberté de visiter des amis à des heures indues". Bien qu'elle eut parlé entre ses dents, Aloïs saisit d'autant mieux ce qu'elle disait qu'il était en fait relativement d'accord avec elle. Seulement, les évènements vécus sur leur route jusqu'à Paris, une fois passé l'effroi qu'ils avaient produit, n'avaient fait qu'attiser la curiosité et l'imagination de ses compagnons de voyage. Cela au point qu'ils avaient estimé ne pouvoir remettre leur rencontre avec Mr Dugart au lendemain. C'est tout juste si Aloïs avait pu les convaincre de s'occuper d'abord de se trouver un logement correct et de faire porter un message au jeune homme pour l'avertir de leur visite.

S'il ne fut donc pas surpris de les voir, Philibert Dugart était néanmoins incapable d'imaginer ce que ces visiteurs lui voulaient et son visage trahissait cette incertitude à loisir. Mais les visiteurs eux-mêmes avaient un certain mal à savoir par quel bout prendre leur histoire pour la lui exposer, à dire vrai. Puisque Hugues était à l'origine de toute cette aventure, c'était à lui de s'en débrouiller, estima Aloïs qui adressa donc un regard éloquent à celui-ci.

- C'est un peu compliqué, commença Hugues (ce qui fit froncer un sourcil fataliste à Aloïs). Cela concerne un voyage que fit votre grand-père Albert dans sa jeunesse. Un voyage en Egypte plus précisément, en compagnie de mon propre aïeul Anselme Bouvier et de leurs amis Aloysius de Chantelle et Antoine Valmy. Cela vous évoque-t-il quelque chose ?

De toute évidence, la réponse alait être oui à en juger par l'étincelle qui venait de s'allumer dans le regard de Philibert, mais à la grande surprise d'Aloïs, ce ne fut pas tout à fait le cas.

-A vrai dire, non. J'ignorais qu'il eut visité ce pays. Et pourtant d'une certaine façon oui, cela m'évoque quelque chose. Anselme, Aloysius, Antoine... Mis à part les noms de famille qui ne correspondent pas, on dirait les personnages d'un roman de grand-père. Qui se déroule partiellement en Egypte de surcroit.

-Votre grand-père était écrivain ?

Philibert eut un sourire empreint de nostalgie.

-Ce n'était qu'un passe-temps. Je crois que dans sa jeunesse, il avait d'autres ambitions mais ma grand-mère désapprouvait totalement qu'il s'y consacre. Je me souviens l'avoir surpris plus d'une fois, lorsque je logeais chez eux et qu'il m'arrivait de ne pas réussir à m'endormir... Il se relevait la nuit pour se livrer à cette passion et noircir des pages à la simple lueur de la flamme d'une bougie. Dieu sait ce qu'aurait dit grand-mère si elle l'avait vu en train de s'user les yeux de cette façon, mais il ne se faisait jamais prendre. Et il faisait semblant de m'offrir des cadeaux et des sucreries pour mon silence.

L'anecdote arracha un sourire aux trois autres personnes, mais Karol revint rapidement au suejt qui les occupait.

-Le roman dont vous parlez, vous êtes certain qu'il ne s'agissait pas plutôt d'une façon déguisée d'écrire ses mémoires ?
.
http://www.alleedesconteurs.fr/images/equipe/rue_ondenymphe.jpg


Dernière édition par spacym le 16 Fév 2015, 18:18, édité 1 fois.

Dame Conteuse "Cerfboisée"
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 20 Jan 2015, 21:07
Messages: 1626
Localisation: Normandie
16 Fév 2015, 17:56Re: Les défis de Spacym
Elle ne perd pas le nord, Karol (encore un truc que j'aime bien chez elle, décidément...) Je vois que tu es en train de nous réunir une belle confrérie. Je sens qu'il va leur arriver tout un tas de tracasseries, mais ce ne serait pas drôle sinon. :D
J'aime vraiment beaucoup ton style. Tu as un don pour nous plonger directement dans l'action. C'est super. Encore bravo (au fait, je bénis ce défi qui va nous donner droit à pleins de défis de la taverne de ta part !)
http://www.alleedesconteurs.fr/images/equipe/rue_cerfboise.jpg


Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Créer un sujet Répondre
107 messages  • Aller à la page 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivante


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Licence Creative Commons
LeConteur.fr Qui sommes-nous ? Nous contacter Statistiques
Les fictions publiées
L'agenda des publications
Les auteurs de l'Allée
Les Trois Rues | la compétition
Foire aux questions
Nous contacter
Forums de discussion
LeConteur.Fr
Partenaires & Liens
17 fictions publiées

AlléeDesConteurs.fr ~ 2005-2019