Bienvenue ! S'inscrire Se connecter
Romans Agenda Publier Articles
Les Trois Rues Les Forums L'Equipe
Connexion
Lecture d'un chapitre
Laisser un commentaire
  
1
Chapitre 1 « La Reine des sorcières du Nexus »
LE NEXUS
ROYAUME DE NOCTURNIA
VILLE D'ENDORRA
TOUR DES SEPT SOEURS


Tiré par quatre chevaux noirs à l'allure menaçante, le chariot en bois se dirige à vitesse réduite vers la haute tour obscure où se terre Kay, la reine des sorcières du Nexus. Une dizaine de femmes, assises sur un banc en bois inconfortable, pleurent et se lamentent. Chacune d'elles a été accusée d'être une sorcière et aurait dû être exécutée, mais les hommes de main de Kay les ont récupérées à la prison où elles ont été enfermées, pour les conduire à leur maîtresse. Kay est la seule survivante du massacre des sœurs sorcières, qui eut lieu il y a quelques années dans tout l'univers du Nexus. Afin de ne pas connaître le même sort que ses semblables, elle capture des femmes accusées de sorcellerie et leur donne des pouvoirs maléfiques pour former une grande armée. La perte de ses compagnes, ainsi que le sort qui leur a été réservé, l'a rendue folle. Elle n'a désormais plus qu'une idée en tête, faire souffrir autant que possible les responsables de cette barbarie.
Le chariot se rapproche de la monumentale entrée de la tour. On la rejoint par un large escalier d'une trentaine de marches faites en une pierre qui dégage une lueur rouge. Il mène à une plate-forme en marbre, puis à l'imposante porte d'entrée, soutenue par des colonnes en forme de statues féminines.
Les plaintes et les gémissements des prisonnières s'accentuent, alors qu'elles observent avec effroi cette démonstration de la gloire passée des sorcières. Elles savent très bien qu'elles ne peuvent rien faire pour s'échapper et encore moins pour éliminer leur reine.
Cependant, l'une des captives reste muette. Ses deux mains jointes, bien que liées, sa tête baissée recouverte d'une cape, elle paraît plongée dans une prière sans fin. Seule la voix de l'un des soldats des ténèbres qui ordonne au chariot de s'arrêter la sort de sa méditation. Le véhicule s'ébranle puis s'immobilise. Un garde vêtu d'une lourde armure rouge sombre vient ouvrir sa porte arrière. L'homme attrape chacune des prisonnières par le poignet et les fait sortir brutalement. Une vingtaine de guerriers identiques, sont rassemblés sur la plate-forme et guide les femmes vers les portes ouvertes. Une maléfique lumière verte et un souffle d'air chaud proviennent de l'intérieur de la tour. En pleurs et terrorisées, elles se laissent emmener sans même protester, sauf quelques rares exceptions.

— Vous avez raison de pleurer ! déclare l'un des gardes. C'est Son Altesse Kay qui contrôle vos misérables vies, désormais !
— Son Altesse ne contrôlera plus grand-chose dans très peu de temps, espèce d'idiot ! marmonne la fille à la capuche.
D'un coup de rein, elle s'arrache à l'étreinte de son bourreau. Puis, ses mains tendues, elle bondit souplement en arrière. Elle lève les bras pour qu'ils atteignent la lame de l'épée de son gardien. Elle tranche les cordes qui retenaient ses poignets. Elle retire vivement sa cape, révélant une cascade de cheveux blancs qui ondulent jusqu'à sa taille. Elle attrape le sceptre en cristal accroché à l'armure de fer qui recouvre son buste. La pierre dorée qui surmonte le bâton sacré s'illumine.
— Que Kallisto soit louée ! s'exclame l'une des captives. C'est la Grande Inquisitrice Valentine !
À ces mots, les soldats s'approchent aussitôt de leur sauveuse, qu'ils encerclent. La jeune femme lève son sceptre vers eux pour les défier, ses grands yeux noirs pleins de détermination.
— Approchez, approchez donc, marmonne-t-elle en souriant. Ce sera la dernière chose que vous ferez, imbéciles !
L'un des guerriers de la sorcière passe à l'attaque. Elle repousse sans difficulté ses coups d'épée grâce à son bâton. Alors que les autres gardes viennent au secours de leur complice, elle plante son sceptre dans le sol.
— Au nom de la déesse Kallisto... déclare-t-elle. Que vos âmes soient libérées de leur souffrance.
Jaillissant de la pierre précieuse, un éclair doré frappe chacun des adversaires de l'Inquisitrice. Ils se figent sur place, tels des statues. L'éclair traverse leurs corps et devient un rayon de lumière qui file vers le ciel.
De sa main droite, l'Inquisitrice dessine le signe de l'Ordre de Kallisto.
— Que la Déesse vous pardonne et vous bénisse, récite-t-elle.
Puis, elle sort d'une poche de sa robe de combat en cuir un petit appareil circulaire en bronze, qu'elle pose sur le sol. Aussitôt, un portail translucide au sommet arrondi apparaît devant elle. De l'autre côté, on aperçoit les contours d'une ville ancienne mais majestueuse, avec des rues bordées de maisons basses et un château en pierre orné de nombreuses tourelles au loin. Les femmes se rassemblent devant lui.
— Traversez, leur ordonne l'Inquisitrice. Vous arriverez sur l'île de Myrrha. De là, vous saurez bien vous débrouiller pour rentrer chez vous.
La première à passer, une fille de treize ans à peine, vient lui serrer respectueusement les mains.
— J'ai été capturée alors que je ramassais des herbes dans la forêt... je vais pouvoir rassurer mes parents grâce à vous, Grande Inquisitrice. Merci !
— Faites vite, répond la jeune femme en surveillant l'intérieur de la tour. Vous êtes toujours en danger.
L'une de ses compagnes la salue à son tour et lui dit :
— Nous savons ce qui vous attend et nos prières vous accompagneront. Puisse cette maudite guerre être terminée demain !
— Je ferai de mon mieux pour y parvenir.
Une fois toutes les prisonnières envoyées en lieu sûr, l'Inquisitrice récupère son appareil de téléportation et se tourne vers la menaçante construction.
— À nous deux, Kay. Je jure devant la Déesse Kallisto de mettre fin à tes maléfices dès ce soir !
Et sans perdre davantage de temps, elle s'engouffre dans le bâtiment.

L'Inquisitrice Valentine a connu déjà bien des demeures de sorcières, mais aucune ne ressemble à celle de Son Altesse Kay. Elle découvre un labyrinthe composé de murs, plafonds et sols en miroirs qui surgissent régulièrement devant elle pour lui bloquer le passage de temps à autre. Mais elle sait exactement où elle va, grâce aux précieuses indications que lui ont donné ses collègues de l'Ordre, venus explorer le repaire. Ce dernier est truffé de pièges, qui apparaissent derrière un miroir ou qui tombent du plafond. D'affreux monstres au corps en verre viennent également freiner la progression de la jeune femme. Cette dernière évite les pièges avec aisance, en sautant souplement par-dessus ou en courant sur les murs, et ne fuit jamais si un monstre vient s'opposer à elle.
Bientôt, elle arrive dans une vaste salle en verre. Les glaces l'éclairent en se reflétant les unes dans les autres. Le sol est recouvert d'une eau transparente, agitée par de très faibles vagues. Au centre se tient un pilier en pierre orné d'étranges dessins de symboles utilisés en magie noire. En s'approchant, l'Inquisitrice voit qu'il contient une paire d'armes finement ouvragées. Il s'agit de deux poignards en fer, à la lame recourbée. Le manche de l'un d'eux est blanc, l'autre noir et de petites statues féminines sont gravées dessus.
— Les voilà, murmure l'Inquisitrice Valentine. Les seules armes capables de vaincre la reine des sorcières. C'est presque... trop facile.
Alors qu'elle prend les poignards, le sol se met soudain à trembler et le pilier s'effondre. À sa place apparaît un imposant trône en verre. Une femme brune est assise dessus, se tenant très droite. Il s'agit de Kay, la reine des sorcières du Nexus en personne.
Depuis le début de sa carrière de chasseuse de sorcières, l'Inquisitrice en a rencontré de nombreuses. Mais aucune n'était semblable à celle-ci.
Kay paraît encore jeune, pas plus de quarante ans. Sa beauté est encore éblouissante. Alors qu'elle dévisage son ennemie, elle glisse une main dans la poche de sa tunique rouge aux motifs mystérieux et au col montant très serré. Elle en sort un éventail doré, qu'elle agite négligemment devant son visage.
— Je t'attendais, Fox Valentine.
L'Inquisitrice l'observe d'un air agacé, même si elle s'attendait à ce que Kay ne l'appelle pas par son titre.
— Tu sais donc pourquoi je me trouve ici.
Kay fait un petit sourire en coin. Elle se lève et la jeune femme frissonne malgré elle. La sorcière est beaucoup plus grande qu'elle ne le pensait.
— Certes, certes, susurre Kay. L'Ordre de Kallisto t'a envoyée ici pour me tuer. Comme c'est aimable de leur part. Ils vont juste perdre l'un de leurs... meilleurs éléments.
Fox fronce les sourcils, prise d'une légère inquiétude qu'elle chasse rapidement.
— Tu te trompes. La guerre des sorcières du Nexus va se terminer maintenant !

Elle s'élance aussitôt vers Kay, armée de ses poignards, prête à la frapper, tout en restant sur ses gardes. La sorcière glisse en arrière et fait apparaître dans ses mains entourées de lumière rouge deux longues lames étincelantes. Elle repousse Fox sans le moindre problème et évite ses attaques en se téléportant d'un bout à l'autre de la salle. Soudain, elle envoie à Fox un éclair obscur qui la foudroie et l'immobilise.
— Finissons-en, affirme la sorcière en tendant brusquement ses mains paumes vers le bas.
L'eau se met alors à s'agiter. Des vagues de plus en plus hautes s'enroulent autour des jambes de Fox, les emprisonnent tels des serpents et la font tomber à genoux.
Kay tend alors les bras vers son ennemie. Ses yeux deviennent rouges et ses pupilles disparaissent. Une épaisse fumée s'échappe de ses doigts et se dirige vers Fox. Elle entoure la jeune femme et s'infiltre en elle par sa bouche, son nez et ses oreilles.
Fox sent alors qu'elle perd complètement le contrôle d'elle-même. Une force terrible, écrasante, contre laquelle il est impossible de lutter, s'installe dans son esprit et dans tout son corps. Cela lui apporte une nouvelle énergie, considérable, tout en lui causant une douleur atroce. Des images effrayantes et sombres, comme si tous ses pires cauchemars se mettaient à prendre vie, lui apparaissent. Elle est incapable de résister à ces terreurs maléfiques et se met à hurler.
— Te voilà maudite par les ténèbres, toi, la Grande Inquisitrice admirée par tous, ricane alors Kay avec mépris. Tu possèdes désormais un pouvoir immense, cependant, à chaque fois que tu t'en serviras, ton âme se perdra au cœur d'un univers qui m'appartient. Lorsque tu ne pourras plus t'en échapper, tu seras à moi pour toujours. Mais prends tout ton temps. Je tiens à ce que tout le Nexus assiste à chaque étape de ta transformation. J'aurai parfois besoin de toi pour quelques missions destinées à plonger un peu plus ce monde dans le chaos. Je te donnerai mes ordres mentalement et tu m'obéiras sans protester.
Toujours paralysée par les vagues, Fox regarde l'ensorceleuse d'un air meurtrier. Elle reprend peu à peu sa respiration alors que la fumée disparaît. Son visage est en sueur et elle a aussi chaud que si elle venait de sortir d'une fournaise.
— Voilà donc ce que tu préparais depuis si longtemps, déclare alors une voix masculine sortie de nulle part.
Un portail de lumière multicolore s'ouvre au centre de la salle. Il laisse place à une créature imposante. Un loup à la fourrure blanche, qui se tient debout sur ses deux pattes griffues. Une tunique argentée et des protections en fer recouvrent son corps. Ses petits yeux jaunes dévisagent la sorcière sans la moindre pitié. Kay ferme les poings et son beau visage se crispe.
— Fox, obéis-moi, lance-t-elle à l'Inquisitrice. Je t'ordonne de le tuer !

La jeune femme, haletante, récupère à peine. Dans son esprit, quelque chose empêche la moindre réflexion. Elle ne peut plus penser qu'à l'ordre de Kay. Elle se lève, un peu maladroitement. Fixant son adversaire inconnu, elle fait tournoyer ses deux poignards dans ses mains. Une lueur noire se dégage des lames. Fox s'élance vers le loup et s'apprête à planter ses armes dans sa poitrine. Il pare le coup avec ses avant-bras. Il saisit ensuite ceux de Fox et la projette sur le sol, en veillant à ne pas lui faire trop de mal. Il la fixe avec une grande intensité. Une intense fatigue envahit l'Inquisitrice, qui perd peu à peu conscience.
— Il faudra toujours que tu viennes te mettre en travers de ma route, n'est-ce pas, Maître Tian ! dit Kay au loup, avec une grimace de fureur.
— Toujours, Kay, répond-il, calmement. Tant que cette guerre ne sera pas achevée. Quant à cette malheureuse, à qui tu réserves le pire des destins, je saurai la protéger et l'aider à se libérer de ta malédiction.
Sur ce, avant que la sorcière n'ait le temps de réagir, le loup à la fourrure blanche prend Fox dans ses bras. Puis, il prononce quelques mots dans un langage magique. À partir de cet instant, la jeune femme perd totalement connaissance.

*
* *

Fox ne rêve pas. Elle aurait préféré, pourtant, que cela ne soit qu'un cauchemar.
En se réveillant après son évanouissement, elle s'est retrouvée ici. Dans cet endroit aussi inconnu qu'angoissant et mystérieux.
Un immense portail grillagé se dresse à sa droite. Il est orné par de menaçantes gargouilles et par des gravures de motifs compliqués. Juste devant lui se tient un piédestal en pierre, qui contient un cristal rond traversé par de sombres lueurs.
Tout autour s'étend une forêt d'arbres noirs, dont les branches tourmentées se dressent vers le ciel. Ce dernier, recouvert de de gros nuages sombres qui tourbillonnent sans arrêt, est régulièrement percé par de grands éclairs. Des statues en pierre de Kay sont disposées çà et là. Fox a l'impression que les yeux de la sorcière l'observent et peuvent sonder son âme. Un profond malaise enserre son cœur. N'ayant pas l'habitude de ce genre de sensation, elle fait un pas en arrière.
Une silhouette toute blanche glisse entre les arbres, dans sa direction. Fox reconnaît avec effroi un double d'elle-même, au corps et aux vêtements translucides. L'apparition s'arrête à quelques mètres d'elle et la dévisage d'un air moqueur.
— Regarde-toi, Grande Inquisitrice Valentine, déclare le fantôme. Toi qui étais si certaine de vaincre Son Altesse Kay. Vois-tu maintenant où t'as mené ta ridicule arrogance ?
Une deuxième Fox, identique à la première la rejoint par un chemin sur la gauche.
— Oui, tu es vraiment pitoyable, affirme-t-elle. Tu finiras par abandonner. Kay te détruira et lorsque ce sera fait, tu feras partie pour toujours des ténèbres qui règnent en ces lieux.
— Jamais ! proteste la vraie Fox en fermant les poings. Je me battrai et je les repousserai, coûte que coûte !
— Ce sera inutile, ricanent les deux fantômes. Tous les membres de l'Ordre de Kallisto qui ont tenté de combattre Kay sont morts. Tu connaîtras le même sort toi aussi !
— Ça... ça suffit... murmure la jeune femme, exaspérée.
Sa respiration s'accélère sous l'effet de la colère.
— Tu verras... ricanent les fantômes en tournant autour d'elle. Tu ne résisteras pas longtemps à cet endroit. Le pouvoir du contrôle des ténèbres aura raison de toi encore plus vite que tu ne le penses.
— Ça suffit... répète Fox, toute tremblante. Allez-vous-en !!
— Fox, écoute-moi.
Une voix masculine résonne autour d'elle. L'Inquisitrice, les nerfs tendus, cherche d'où elle peut bien provenir, sans succès.
— Pour sortir d'ici, tu dois briser le cristal qui se trouve devant le portail.
Sans perdre de temps à poser des questions, Fox se détourne et s'élance vers la porte magique. Mais soudain, une main dure et sèche saisit la jeune femme par le bras et l'attire en arrière. Elle voit avec horreur que ses deux doubles se sont changés en harpies. Elles flottent dans les airs grâce à leurs ailes d'oiseau noires. Leurs mains blanches, plus grandes, sont terminées par de longues griffes. Leurs yeux sont rouges, comme ceux de Kay au moment de lancer la malédiction.
— Ne les affronte pas, reprend la voix mystérieuse. Occupe-toi uniquement du cristal.
Fox se remet alors à courir vers lui mais les harpies plongent sur elle pour l'empêcher d'aller plus loin. Fox les repousse à coups de pieds et de coude. Une immense énergie monte en elle. Elle pourrait la libérer et se débarrasser aussitôt des monstres, mais elle refuse. Parvenue devant le réceptacle, elle s'empare de la pierre sombre et la lance de toutes ses forces sur les deux créatures. Celles-ci disparaissent avec un hurlement épouvantable.
Au même moment, tout ce qui se trouve autour de Fox est englouti dans l'obscurité. Et sans comprendre ce qui lui arrive, elle bascule dans un profond sommeil.

*
* *

A suivre
  
Commenter ce chapitre
Pour commenter, veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Licence Creative Commons
ALLEEDESCONTEURS.FR DECOUVRIR L'ALLEE L'ALLEE & CO STATISTIQUES
Les fictions publiées
L'agenda des publications
Les auteurs de l'Allée
Les Trois Rues | la compétition
Foire aux questions
Publier sur l'Allée
Nous contacter
Forums de discussion
LeConteur.Fr
Partenaires & Liens
31 fictions publiées
653 membres inscrits
Dernier inscrit: Witch
AlléeDesConteurs.fr ~ 2005-2017