Bienvenue ! S'inscrire Se connecter
Romans Agenda Publier Articles
Les Trois Rues Les Forums L'Equipe
Connexion
Lecture d'un chapitre
Laisser un commentaire
  
« Souvenirs éparses »
Chapitre 1 « Bataille d'eau - Vince/Ileana »
À l’ombre des arbres, Ileana mit sa main en visière pour regarder la plage déserte. À présent que les agents avaient emporté l’alchimiste, le calme était revenu. Le bruit des vagues était apaisant, mais pas au point qu’elle s’asseye pour en profiter. Elle était pressée de rentrer et de savourer sa soirée devant la télévision, dans les bras d’Aymeric. Plus vite, ils retourneraient à Roraima, plus vite le rapport serait sur le bureau de Rasma et elle pourrait enfin bénéficier d’un peu de temps libre.

La jeune femme fit demi-tour pour rejoindre la moto lorsqu’elle sentit la magie de Vince s’éloigner en direction de l’eau. Elle fit volte-face et regarda son Dimidiam retirer chemise et pantalon avec la ferme intention de se baigner. Elle leva les yeux au ciel.

Ileana se risqua dans sa direction pour le rappeler à l’ordre, mais les rayons du soleil la frappèrent de plein fouet. Elle n’avait pas de crème anti-UV et une exposition, même brève, ferait d’elle une écrevisse, problème que ne rencontrait pas Vince et sa peau plus que hâlée suite aux dernières missions en Amérique du Sud.

Elle revint sous le couvert de la végétation et mit ses mains en porte-voix.

— Vince, on devait rentrer.

Il lui fit signe de la rejoindre et elle secoua la tête avec violence. C’était hors de question, il le savait pourtant. Elle sentit la pulsation magique de Vince, celle liée à l’eau, prendre possession des courants d’énergie marins. Une quantité immense, bien évidemment.

— Oh non, mais quel con !

Elle fit plusieurs pas en arrière, malheureusement pas assez vite. Un tsunami arrivait sur elle. Elle se campa en avant pour faire face, cependant la vague coula avec douceur sur elle, Vince maîtrisait sa puissance.

Lorsqu’elle ouvrit les yeux, il était devant elle. Il riait aux larmes.

— Crétin.

Elle projeta un jet d’eau glacée, issu de la paume de sa main. Vince glapit et s’empressa de se mettre hors de sa portée, à plusieurs mètres d’elle, en plein soleil. Elle eut néanmoins le temps de l’asperger copieusement avant qu’il ne soit trop loin.

Il se retourna, outré.

— Léane, ton sens de la plaisanterie est déplorable.

L’expression narquoise, Ileana envoya sur le jeune homme une boule de terre humide qu’elle venait de créer.

— Mauvais perdant !

Une brève secousse la fit tomber. Ileana souffla un air glacé sur l’eau pas tout à fait évaporée. Le torse de Vince se couvrit de givre et il frissonna. Elle insista au niveau du sol et bien que le gel ait du mal à prendre, Vince finit par glisser. Il atterrit sur les fesses à son tour. Ileana lui envoya une nouvelle boule de boue argileuse, plus grosse que la précédente, qui l’atteignit cette fois-ci en pleine tête.

Vince se releva et la foudroya du regard. Ileana fut déstabilisée de le voir si furieux. Il s’approcha d’elle, menaçant. Sa magie était calme pourtant. Enfin, aussi agitée que d’habitude, mais sans que cela signifie une quelconque perte de contrôle de ses émotions.

Sans un mot, il la prit sur son épaule et Ileana se détendit un peu. S’il avait vraiment voulu lui faire mal, il n’aurait pas eu besoin de la toucher pour cela. Il ne l’aurait d’ailleurs pas fait. Sa maîtrise de la terre lui permettait bien des fantaisies en la matière. Elle sentit soudain la chaleur des rayons dans son dos et s’agita.

— Vince repose moi, je vais prendre des coups de soleil.

— Arrête de te tortiller, tu vas tomber.

Elle continua à se débattre et perdit effectivement l’équilibre. Du sable la réceptionna avec douceur et l’emporta. D’un mouvement sec, la plage l’envoya dans l’océan. Alors qu’elle crevait la surface, Vince la rejoignit tranquillement et entra à son tour dans l’eau.

— Espèce de…

— Eh ! Calme-toi ! T’es à l’ombre !

Ileana se tut. Effectivement, des arbres dont les troncs tarabiscotés frôlaient les vagues la protégeaient du soleil. Vince poursuivit :

— Si vraiment ça ne te suffit pas, tu as qu’à prendre mon T-shirt.

— Il pue la transpi…

Il éclata de rire.

— Parce que tu crois avoir une meilleure odeur ?

— Je ne te permets pas ! Je suis une délicate jeune fille en fleur, quelle que soit la situation, évidemment que je sens la rose.

Vince rit de nouveau, habitué à sa mauvaise foi. Il fit la planche, bercé par les douces vagues.

— Je sais que tu es pressée de rentrer, laisse-moi juste souffler un peu avant de poursuivre la route. Quelques minutes. En contrepartie, dès qu’on est à la maison, je prends une douche et je disparais ! Vous avez l’appart pour vous jusqu’à très, très tard. C’est honnête, non ?

— Si je dis non, tu vas squatter sur le canapé ?

Elle connaissait déjà la réponse.

— Bien sûr que non !
Il se leva, prêt à repartir en direction de la moto.

— Vince…

— Quoi ?

Il lui sembla soudain fatigué.

— Détends-toi. Même plus d’une heure si tu as besoin, après tout c’est toi qui conduis.

— Sur une moto, si le passager s’endort, c’est tout aussi dangereux, marmonna-t-il.

Il lui adressa une œillade suspicieuse, mais finit par hausser les épaules et s’éloigna en quelques brasses.

Ileana fit à son tour la planche. Elle projetait la soirée du jeune homme. Il rejoindrait probablement Janaya et Jaelyn. Elle espérait qu’elles seraient rentrées de leur mission dans le nord du Canada. Elle s’en voudrait de laisser Vince passer sa soirée seul. Non pas que ça le dérangerait, mais elle ne pourrait s’empêcher de se sentir coupable de le chasser ainsi de l’appartement.

Elle ferma les yeux pour profiter du calme des lieux. Vince a eut raison d’insister.
  
Commenter ce chapitre
Pour commenter, veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Licence Creative Commons
ALLEEDESCONTEURS.FR DECOUVRIR L'ALLEE L'ALLEE & CO STATISTIQUES
Les fictions publiées
L'agenda des publications
Les auteurs de l'Allée
Les Trois Rues | la compétition
Foire aux questions
Publier sur l'Allée
Nous contacter
Forums de discussion
LeConteur.Fr
Partenaires & Liens
32 fictions publiées
646 membres inscrits
Dernier inscrit: Renarde de Brume
AlléeDesConteurs.fr ~ 2005-2017