Bienvenue ! S'inscrire Se connecter
Romans Agenda Publier Articles
Les Trois Rues Les Forums L'Equipe
Connexion
Le blog de l'histoire

Comme vous avez pu vous en apercevoir, j'ai eu quelques difficultés à mettre en ligne le chapitre 21 de Sublimation. Maintenant, il est accessible et je vous conseille si possible de le lire avant de parcourir cet article, même si je vais éviter de le rendre trop ouvertement spoiler. 

 

 

Si la première moitié fait partie du premier jet de 2011, la seconde est un ajout bien plus récent. À travers les souvenirs du jeune officier Peter Horne, j'aborde une question qui titille sans doute une partie de mes lecteurs : qui sont les Douze, quelle est leur nature ? D'où tiennent-ils leurs étranges capacités ?

Cette partie, qui se déroule en grande partie sous le très symbolique mont Ida, explore des croyances proches de celle des théosophistes et établit mon choix d'une interprétation évhémériste des mythes. Pour ceux qui ignorent ce qu'est l'évhémérisme (j'en faisais partie voilà peu !), c'est une théorie selon laquelle les dieux seraient des personnages réels, dont la légende a été embellie jusqu'à devenir une sorte de symbolisme absolu et universel. Elle tire son nom du mythographe grec Évhémère.

Comme je l'ai déjà abordé précédemment, notamment au sujet de Thulée, Sublimation est donc profondément ancré dans les mythes. Plus spécifiquement, les mythes gréco-romains.  L'image de couverture du minisite n'est pas anodine... très loin de là !  Ils ne sont pas forcément mes préférés, mais cette voie s'est imposée très tôt dans le fil de l'histoire - un peu après l'apparition d'Henri, probablement. J'ai exploré un peu plus profondément le concept à travers des textes plus courts comme La Tisseuse de Lune, Nemesis ou dans les Saveurs d'Ambrosia... Je me suis toujours dit que le fin mot de l'histoire était  particulièrement visible (et que j'avais chaussé de très gros sabots) mais... non. Seule une poignée de lecteurs (qui se reconnaîtront) a rapidement vu juste sur l'identité de quelques protagonistes.

À vrai dire, de mon point de vue, les deux approches sont intéressantes : partager avec ceux qui savent une certaine complicité,  et observer les réactions de ceux qui ne savent pas en leur ménageant le plaisir des grandes révélations.

Je souhaite à tous une bonne lecture ! :)

 

 

 

Beatrice Aubeterre   mercredi 29 novembre 2017 à 15h5929.11.2017 à 15h59   4
Les Commentaires (Commenter)
Pixie
mardi 5 décembre 2017 à 18h56
Coucou !

Ouh, ça promet des choses intéressantes... La mythologie est un fond inépuisable, j'ai l'impression. Quelle que soit l'aire culturelle, d'ailleurs. J'ai un faible pour les mythes gréco-romains (raison pour laquelle j'aime autant Sublimation, je suppose. ^^) mais les autres mythologies ont également beaucoup de potentiel. Bref. C'est intéressant de voir l'ancrage de Sublimation dans l'histoire des mentalités et des religions. Il va vraiment falloir que je me remette à la lecture... ^^

En tout cas, un billet très instructif. Bonne continuation !
Beatrice Aubeterre | mercredi 6 décembre 2017 à 10h27
Coucou Pixie, quelque chose me dit que tu n'as pas été tant spoilée que cela .
J'avoue que je découvre régulièrement des choses dans le vaste champ de la mythologie et de l'ésotérisme que je peux recycler dans Sublimation et ses divers spin-off ! :) C'est extrêmement motivant ! Je dois dire que cela m'a aussi réconcilié en grande partie avec cette mythologie qui est hélas souvent mal comprise ou mise à toutes les sauces. C'est parfois dur de faire en choix entre les différentes versions des histoires (certains détails me viennent même du livre du mythologie pour enfants que je lisais chez mes grands-parents, et je ne les ai jamais vus ailleurs !), parfois je remplis moi-même les vides. J'espère que les puristes me pardonneront ! XD
Merci pour ton passage ! :)
Diogene
mardi 5 décembre 2017 à 20h58
Coucou Béa,

J'avais plus ou moins deviné suite à ma lecture de Vertigo. Cependant, c'est une théorie que je connaissais, mais qui pour le coup met un mot sur des réflexions anciennes que je m'étais déjà faites sur ce sujet.
Et çà confirme quelques soupçons que je nourris à l'encontre de Sublimation, mais je n'en dirai pas plus
Beatrice Aubeterre | mercredi 6 décembre 2017 à 10h33
Coucou Dio,
Je crois en effet que Vertigo est assez révélateur sur la question, mais le chapitre 21 éclairera sans doute un peu plus les choses. L'origine des Douze y est partiellement révélée, mais il faudra sans doute aller jusqu'à Tenebrae pour la genèse de l'univers qui emprunte un peu aux vision d'Edgar Cayce, si cela te dit quelque chose. Je sais, je promets beaucoup, mais il va me falloir encore bien du travail pour que tout soit révélé !
Merci pour ton passage ! :)
Commenter ce billet
Pour commenter les billets postés, merci de vous identifier !
Dernière publication

La Tisseuse de Lune, 9
« Un Éclat de Lune »
Les derniers commentaires
Elia a laissé un commentaire.
jeudi 7 décembre 2017 à 16h39
Elia a laissé un commentaire.
jeudi 7 décembre 2017 à 16h17
Elia a laissé un commentaire.
mardi 5 décembre 2017 à 22h22
Elia a laissé un commentaire.
mardi 5 décembre 2017 à 22h05
Diogene a laissé un commentaire.
samedi 25 novembre 2017 à 23h33
Licence Creative Commons
ALLEEDESCONTEURS.FR DECOUVRIR L'ALLEE L'ALLEE & CO STATISTIQUES
Les fictions publiées
L'agenda des publications
Les auteurs de l'Allée
Les Trois Rues | la compétition
Foire aux questions
Publier sur l'Allée
Nous contacter
Forums de discussion
LeConteur.Fr
Partenaires & Liens
31 fictions publiées
667 membres inscrits
Dernier inscrit: Raphael Reuche
AlléeDesConteurs.fr ~ 2005-2017