Bienvenue ! S'inscrire Se connecter
Romans Agenda Publier Articles
Les Trois Rues Les Forums L'Equipe
Connexion
Lecture d'un chapitre
Laisser un commentaire
  
« Bêtises annexes  »
Chapitre 1 « Mauvais pressentiment »
- Je suis si fier de toi ! Mon petit est déjà un grand garçon !

- Arrête, Maman, tu vas me mettre en retard...

Diogène bougonne en s'extirpant du câlin de Maman et en fuyant ses bisous. C'est pas possible, elle va réussir à lui faire rater son premier contrat ! Il ne manquerait plus que ça... Il presse le pas le long du grand trottoir, se réajustant tout en gardant un œil sur les passants. Il rentre pour la troisième fois au moins le coin de sa chemise dans son pantalon. Voilà qui est mieux. Et le col de sa veste ? Parfait, tout est en place ! Il peut bomber le torse et marcher fièrement jusqu'à l'adresse indiquée sur son parchemin. La faux bien droite, le regard au loin, Diogène est bien décidé à faire honneur à l'Ordre en remplissant à la perfection cette première mission.

Le lieu n'est pas difficile à trouver, il s'agit du grand hôpital de la ville. Un endroit plutôt classique pour un débutant. Son rendez-vous est au quatrième étage, couloir sud. En route ! Diogène traverse le grand hall en esquivant les gens qui passent dans tous les sens, tout ça pour découvrir que l'ascenseur est en panne ! Bon ben... les escaliers ! Quatre étages ce n'est pas vraiment un problème, mais ça va lui faire perdre encore plus de temps... Alors Diogène garde un œil sur sa montre tout le temps de sa montée. Arrivé au bon niveau, il va pour ouvrir la porte du couloir sud quand il entend une voix toute guillerette dans son dos.

- Coucou Dio !

Pas besoin de se retourner pour savoir qui c'est mais Diogène le fait quand même.

- C'est Diogène, pas Dio !

Ça fait bien rire la petite blondinette à bouclettes, comme d'habitude. Celle-ci lève les yeux vers la faux que Diogène a dans sa main.

- Alors ça y est, tu es Faucheur toi aussi ! C'est trop cool ! On pourra travailler ensemble !

Diogène jette un coup embêté à sa montre. Ils se sont tous ligués pour le mettre en retard dès son premier jour ou quoi ? Ça va, il a encore un peu de temps...

- C'est mon premier contrat en vérité !

Il est tout fier en disant ça et la petite pousse un long sifflement admiratif.

- Tu en as de la chance, je viens tout juste de finir, je vais pouvoir t'accompagner pour te conseiller !

Diogène a comme un doute mais il n'a pas le temps de rechigner alors il laisse la blondinette le suivre. Il remonte le couloir sud pour trouver le bureau où l'attend son contrat.

- Et tu es Faucheuse depuis combien de temps, Pauline ?

Il a un petit rire, celui qu'elle avait toujours à l'école avant de faire une bêtise, et elle lui fait son grand sourire d'ange.

- Depuis deux semaines ! Ce qui fait de moi ton supérieur. Mais n'ais pas peur, je te ferai profiter de mon expérience !

Mouais... Diogène a comme un mauvais pressentiment, mais qui sait ? C'est vrai que Pauline n'en est pas à son premier contrat, tout le monde ne parle que de ça à l'école !

Diogène tend l'oreille avant de traverser la porte du bureau pour s'assurer que personne ne se trouve juste derrière mais Pauline lui passe devant sans attendre. Parfait, elle n'a pas changé du tout... De l'autre côté, il y a un dame en blouse blanche qui sanglote dans le noir. C'est elle, son contrat, mais il n'y a pas d'heure précise, juste une tranche horaire... Diogène ne sait pas trop ce qu'il doit faire.

- Oh non ! T'as vraiment pas de chance, mon pauvre Dio !

Pauline a presque le nez collé par dessus l'épaule de son contrat. Elle est dingue de se mettre aussi près ! Mais avant qu'il ne lui fasse les gros yeux, la blondinette est déjà de retour.

- Un Indécis pour ton premier contrat, c'est vraiment méchant ! Heureusement que je suis là, sinon tu serais resté coincé là pendant des heures !

Diogène a un peu de mal à suivre. C'est quoi le problème avec les Indécis ? Il faut juste attendre que ce soit le bon moment, c'est tout...

- J'en ai eu un il y a deux jours, alors je sais comment ça marche, tu peux me croire ! Le mieux, c'est de les faucher tout de suite. Sinon tu vas perdre ton temps et rater l'heure du goûter !

Justement, Maman a préparé des méga-cookies pour son retour... C'est vrai qu'ils ne seront plus tous chauds s'il rentre trop tard...

- Tu es sûre qu'on a le droit de faire ça ?

Pauline lui fait des gros yeux comme s'il était idiot.

- Evidemment ! Le travail, c'est de récupérer cette âme. Alors tu la récupères de suite et hop, tu peux rentrer chez toi. Vite fait, bien fait !

Après tout, si Pauline l'a fait et qu'elle n'a pas eu de soucis... C'est vrai que ce serait dommage de laisser ces pauvres cookies refroidir...

Diogène s'avance dans le dos de la dame en blanc, se tient bien droit, lève haut sa faux et l'abat de toute ses forces.

- Non... Je ne peux pas faire ç...

Vlam ! Oups... Diogène a comme un doute tout à coup...

- Euh... Pauline ? Tu es sûre que c'est comme ça qu'il fallait...

Mais le bureau est vide. Ah oui voilà, Diogène savait bien qu'il avait un mauvais pressentiment...
  
Commenter ce chapitre
Pour commenter, veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Licence Creative Commons
ALLEEDESCONTEURS.FR DECOUVRIR L'ALLEE L'ALLEE & CO STATISTIQUES
Les fictions publiées
L'agenda des publications
Les auteurs de l'Allée
Les Trois Rues | la compétition
Foire aux questions
Publier sur l'Allée
Nous contacter
Forums de discussion
LeConteur.Fr
Partenaires & Liens
31 fictions publiées
648 membres inscrits
Dernier inscrit: Théo Seguin
AlléeDesConteurs.fr ~ 2005-2017