Bienvenue ! S'inscrire Se connecter
Romans Agenda Publier Articles
Les Trois Rues Les Forums L'Equipe

Inscrivez-vous ou connectez-vous

Le blog de l'histoire

 

Sous ce titre étrange (qui est aussi celui d'un chapitre d'Etherlings, mais c'est une autre histoire !), se cache l'un des principaux enjeux de Paradis XXIV. Certes, il y a peu voire pas de scènes "spatiales" (ou dissimulées dans la coque des vaisseaux). Mais l'espace reste bien présent.

Reprenons le contexte : au XXIVe siècle, la terre a colonisé nombre de planètes, mais l'exploration spatiale continue. Malheureusement, elle est lente : même avec des transports spatiaux plus rapides que la lumière, les missions peuvent prendre des années. L'un des frères de Cid est d’ailleurs l'un de ces valeureux explorateurs. Bientôt, elle devra renoncer à planifier le retour des voyageuses qui courtisent la frange de la galaxie. Les terriens ont trouvé nombre de planètes colonisables, dont certaines peu confortables (les mondes de troisième zone et autres "planètes-poubelles" abordés çà et là) , mais leur population s’accroît et leur besoin de ressource également.

Au risque de choquer certains, je ne considère pas forcément ce besoin d'expansion comme une tare de l'humanité. L'une des caractéristiques de la vie est de s'étendre autant que possible, que ce soit la végétation dans une ville abandonnée ou une colonie de moisissure sur du pain mouillé, ou des insectes qui partent fonder de nouvelles ruches ou de nouvelles fourmilières... Au fil de l'évolution, la vie expérimente en créant de nouvelles formes de plus en plus complexes qui sont, dans leur stade ultime, poussées à quitter la surface de la Terre pour se répandre au-delà de la planète bleue. L'homme a toujours gardé au fond de lui un nomadisme originel qui le fait avancer vers l'horizon et au-delà. 

C'est ce que font les personnages de Paradis, pas toujours de la meilleure façon qu'il soit. Mais même les antagonistes sont avant tout des visionnaires qui se battent pour l'infini. Et c'est l'enjeu capital qui a mené à la création d'un certain ange... mais j'en ai déjà trop dit. Et puis, les humains souffrent de leur solitude. Ils n'ont jamais croisé d'autres vies intelligentes... mais qui dit que des vies intelligentes n'ont pas croisé ces "jeunes loups" ? 

Il n'est hélas pas possible, sans trahir des éléments de l'intrigue, de révéler le fin mot que l'histoire. Mais il faut se souvenir que je reste profondément, et passionnément marqué par l'influence David Brin, probablement l'un des plus magnifiques auteurs de science-fiction, par sa positivité et sa foi ultime en l'humanité. 

Je vous laisse sur cette magnifique chanson de la magnifique chanson du groupe VNV Nation, « Atteindre l'étoile la plus lointaine »...

 

 

Beatrice Aubeterre   dimanche 13 mai 2018 à 15h2913.05.2018 à 15h29   14
Les Commentaires (Commenter)
Pixie
dimanche 13 mai 2018 à 17h41
Quelle jolie façon d'envisager l'univers et sa conquête ! C'est vrai que de nos jours, le désir d'expansion semble révéler un aspect extrêmement négatif de l'être humain (et peut-être l'est-il parfois), mais c'est agréable aussi d'envisager tout cela selon d'autres modalités. Bref, une jolie façon d'appréhender l'un des enjeux de l'univers de Paradis XXIV. (Et joli choix de musique pour couronner le tout... )
Beatrice Aubeterre | lundi 14 mai 2018 à 12h59
J'avoue que je trouve cette diabolisation de l'homme plus une mode dans l'air du temps qu'un réflexion profonde sur ce que nous sommes à la base (une forme de vie évolutive), du coup cela fait du bien de le remettre un peu en perspective ! :) Merci beaucoup, je suis contente que la musique t'ait plu !
Elia
dimanche 13 mai 2018 à 18h09
je suis tout à fait d'accord. Je me souviens avoir eu un cours sur l'expansion de la vie et je pense que vouloir explorer d'autres contrées (spatiales ou terrestres) est quelque chose de tout à fait... humain et naturel. Le seul inconvénient est ce que l'on apporte sur son passage hahaha
Beatrice Aubeterre | lundi 14 mai 2018 à 13h02
C'est vraiment cool Elia ! :) Après rien ne dit que nous ne finirons pas par devenir plus sages, qui sait ? ^^
Merci pour ton passage ! :)
Théâs
lundi 21 mai 2018 à 09h23
Très bel article Bea !
Je suis assez d'accord avec ta réflexion sur le côté instinctif et expansif de la vie dans son ensemble, d'ailleurs. Il est même complètement humain de connoter ça en bien ou mal dans le sens où c'est une valeur finalement purement "humaine" qui n'a pas de raison d'être pour la vie en général.
C'est vrai que les passages dans l'espace sont finalement peu présent mais il en est question de façon perpétuelle, les colonies, le voyage en astronef... Bref, tout un tas de choses qui font que Paradis est un super univers !
Beatrice Aubeterre | mercredi 23 mai 2018 à 19h58
Oui, tu as tout à fait raison pour ce côté "jugement" !
Merci d'être passé !
Nascana
lundi 21 mai 2018 à 16h02
J'ai bien ton idée d'envisager l’expansion.
Beatrice Aubeterre | mercredi 23 mai 2018 à 19h58
Merci Nasca ! :)
Sizel
mardi 22 mai 2018 à 02h16
Spontanément, je n'aurai pas vu le besoin d'expansion ainsi, mais finalement, ta vision est probablement plus juste. C'est fou comme le changement d'un terme : nomadisme au lieu d'expansion, change la vision de la situation. En tout cas, c'est un angle super intéressant à exploiter.
Beatrice Aubeterre | mercredi 23 mai 2018 à 19h59
Tout à fait, et puis cela donne un côté bien plus positif finalement ! ^^
Merci Sizel !
Isabelle
dimanche 27 mai 2018 à 09h40
Je trouve ta réflexion assez juste. Il nous faut parfois simplement changer l'angle sous lequel nous regardons les choses pour le voir de façon bien plus positive.
Beatrice Aubeterre | mercredi 30 mai 2018 à 19h54
Tout à fait Isa, mais c'est très difficile car nous sommes bombardés de constats catastrophiques qui sont finalement très discutables ! Il faut parfois reprendre les choses à la sources et prendre du recul, ça fait un bien fou ! :)
Merci pour ton passage !
Ploum
dimanche 3 juin 2018 à 22h09
Pour ma part, je ne trouve pas que l'idée d'expansion soit mauvaise en soi (ça a permis de nombreuses choses par le passé, et puis ça peut être une clé de survie aussi), plutôt qu'elle se fasse au détriment d'autres organismes (ce qui est sans doute inévitable aussi)... Je pense que ça dépend surtout de comment elle se fait et pourquoi. Après, l'humain a souvent tendance à dire que c'est 'bien' ou 'mal' alors qu'en vérité, cela dépend de l'angle que l'on prend, et que finalement, ce n'est ni l'un ni l'autre.
En tout cas, c'est une question intéressante que voilà, et il y a pas mal de choses à exploiter à ce sujet :)
Beatrice Aubeterre | mercredi 6 juin 2018 à 10h11
Voilà, c'est surtout neutre... Quant à l'expansion au détriment d'autres formes de vie, tout ce qui vit sur terre le pratique plus ou moins, pl,ante et animaux (il me suffit de regarder à quoi ressemble les parties en friche de mon jardon pour voir se dérouler une guerre impitoyable ! XD), il ne faut pas se leurrer, les humains sont juste plus "efficaces" on va dire...
Merci pour ton passage ! :)
Commenter ce billet
Pour commenter les billets postés, merci de vous identifier !
Dernière publication

2, 8
« Rapport »
Les derniers commentaires
Natth a laissé un commentaire.
jeudi 17 mai 2018 à 23h22
Natth a laissé un commentaire.
jeudi 17 mai 2018 à 23h16
Natth a laissé un commentaire.
mercredi 16 mai 2018 à 01h49
Aislune Séidirey a laissé un commentaire.
mardi 15 mai 2018 à 15h03
Aislune Séidirey a laissé un commentaire.
lundi 2 avril 2018 à 11h05
Licence Creative Commons
ALLEEDESCONTEURS.FR DECOUVRIR L'ALLEE L'ALLEE & CO STATISTIQUES
Les fictions publiées
L'agenda des publications
Les auteurs de l'Allée
Les Trois Rues | la compétition
Foire aux questions
Publier sur l'Allée
Nous contacter
Forums de discussion
LeConteur.Fr
Partenaires & Liens
27 fictions publiées
702 membres inscrits
Dernier inscrit: Copperspoon
AlléeDesConteurs.fr ~ 2005-2018