Bienvenue ! S'inscrire Se connecter
Nos Romans L'Agenda Nos Articles
Les Trois Rues Les Forums L'Equipe

Inscrivez-vous ou connectez-vous

Le blog de l'histoire

 

Sous ce titre étrange (qui est aussi celui d'un chapitre d'Etherlings, mais c'est une autre histoire !), se cache l'un des principaux enjeux de Paradis XXIV. Certes, il y a peu voire pas de scènes "spatiales" (ou dissimulées dans la coque des vaisseaux). Mais l'espace reste bien présent.

Reprenons le contexte : au XXIVe siècle, la terre a colonisé nombre de planètes, mais l'exploration spatiale continue. Malheureusement, elle est lente : même avec des transports spatiaux plus rapides que la lumière, les missions peuvent prendre des années. L'un des frères de Cid est d’ailleurs l'un de ces valeureux explorateurs. Bientôt, elle devra renoncer à planifier le retour des voyageuses qui courtisent la frange de la galaxie. Les terriens ont trouvé nombre de planètes colonisables, dont certaines peu confortables (les mondes de troisième zone et autres "planètes-poubelles" abordés çà et là) , mais leur population s’accroît et leur besoin de ressource également.

Au risque de choquer certains, je ne considère pas forcément ce besoin d'expansion comme une tare de l'humanité. L'une des caractéristiques de la vie est de s'étendre autant que possible, que ce soit la végétation dans une ville abandonnée ou une colonie de moisissure sur du pain mouillé, ou des insectes qui partent fonder de nouvelles ruches ou de nouvelles fourmilières... Au fil de l'évolution, la vie expérimente en créant de nouvelles formes de plus en plus complexes qui sont, dans leur stade ultime, poussées à quitter la surface de la Terre pour se répandre au-delà de la planète bleue. L'homme a toujours gardé au fond de lui un nomadisme originel qui le fait avancer vers l'horizon et au-delà. 

C'est ce que font les personnages de Paradis, pas toujours de la meilleure façon qu'il soit. Mais même les antagonistes sont avant tout des visionnaires qui se battent pour l'infini. Et c'est l'enjeu capital qui a mené à la création d'un certain ange... mais j'en ai déjà trop dit. Et puis, les humains souffrent de leur solitude. Ils n'ont jamais croisé d'autres vies intelligentes... mais qui dit que des vies intelligentes n'ont pas croisé ces "jeunes loups" ? 

Il n'est hélas pas possible, sans trahir des éléments de l'intrigue, de révéler le fin mot que l'histoire. Mais il faut se souvenir que je reste profondément, et passionnément marqué par l'influence David Brin, probablement l'un des plus magnifiques auteurs de science-fiction, par sa positivité et sa foi ultime en l'humanité. 

Je vous laisse sur cette magnifique chanson de la magnifique chanson du groupe VNV Nation, « Atteindre l'étoile la plus lointaine »...

 

 

Beatrice Aubeterre   dimanche 13 mai 2018 à 15h2913.05.2018 à 15h29   14
Les Commentaires (Commenter)
Vous devez être identifié pour participer aux blogs.
Dernière publication

Textes courts, 12
« Poussières d'étoiles - Premiers pas »
Les derniers commentaires
Aislune S. a laissé un commentaire.
jeudi 31 janvier 2019 à 08h35
Quetzy a laissé un commentaire.
samedi 22 décembre 2018 à 05h22
Natth a laissé un commentaire.
jeudi 17 mai 2018 à 23h22
Natth a laissé un commentaire.
jeudi 17 mai 2018 à 23h16
Natth a laissé un commentaire.
mercredi 16 mai 2018 à 01h49
Licence Creative Commons
ALLEEDESCONTEURS.FR DECOUVRIR L'ALLEE L'ALLEE & CO STATISTIQUES
Les fictions publiées
L'agenda des publications
Les auteurs de l'Allée
Les Trois Rues | la compétition
Foire aux questions
Publier sur l'Allée
Nous contacter
Forums de discussion
LeConteur.Fr
Partenaires & Liens
24 fictions publiées
749 membres inscrits
Dernier inscrit: Mart
AlléeDesConteurs.fr ~ 2005-2019