Bienvenue ! S'inscrire Se connecter
Romans Agenda Publier Articles
Les Trois Rues Les Forums L'Equipe
Connexion
Lecture d'un chapitre
Laisser un commentaire
  
1 « Le Styrrman »
Chapitre 1 « Prémices d'un pirate »
12 Décembre 2199

Mer d’huile,
À fleur d’eau,

J’écoute.

Vaisseau amerri sur océan Antépolaire sud(1),
Latitude : -75,49638276,
Longitude : -45,25059847,
Mer de Weddell.

J’observe.

Réservoirs du Styrr(2) remplis, eau densité 1018(3),
Ouverture de toutes les écoutilles,
Système de navigation verrouillé,
Suspension des activités de l’équipage robotique,

J’ordonne.

J’enclenche le dispositif de déploiement des mâts(4). Terminé. Me voilà amerri en plein océan, immobilisé en no man’s land. Territoire, jugé par le Régime(5), inhospitalier à la civilisation, impropre au développement humain et officiellement zone militaire interdite d’accès. En réalité, y sont envoyés individus sans le sous malades, majeure partie des criminels ayant subi l’Oubli(6) et aberrations génétiques. D’autres populations s’y trouvent : miséreux sans toit, espions, hors-la-loi. Je fais partie de cette dernière catégorie. Je m’appelle Nyall Halvard. Je suis capitaine du Styrr. Le bâtiment pirate qui vaille que vaille pille, anéantit, assassine et encore, recommence.

Pourquoi j’écris ça ?
Car vous êtes tous aveugles !
Vous vivez en ignorance de votre décadence !
Imaginez !
Vous ne pouvez mettre nez au vent !
Le Cache-nez(7) distribué par la Milice vous protège contre la toxicité des Vapeurs(8) !
Qu’ils bégayent les hauts responsables.

Foutaises !

Bien des gens succombent !

Et pour cause, Milice paresseuse ! Trois ans il m’a fallu, pour mettre au point un dispositif réellement efficace pour l’air irrespirable s’engouffrant dans le Styrr. J’ai spécialement conçu le fuselage du vaisseau avec un alliage aluminium, titane, cuivre, carbone pour éviter toute faille aérienne. Y compris en cas de bombardement. Le Styrr est un environnement sain mais une prison close. C’est un blindé imprenable à la pointe des Technologies(9) qui est devenu unique dépositaire du plus vieux rêve que l’humanité ait osé formuler : l’immortalité.

Pourquoi j’écris tout ça ?
Un seul mot suffit, hélas : Ignorance.
Quand j’aurai fini mon récit, il aura été bombardé sur tous les dispositifs technologiques du Nuage de la Milice.

Qu’importe qu’ils me croient ! Ils verront ! Tous verront ! Car le Nuage est partout.

L’infâme Styrrman(10) est un mythe.

Savez-vous comment est né ce forban qui sillonne les mers et la stratosphère ?

Ce pirate aux yeux d’agate qui happe vos flottes et vos hommes ?

Je suis né en 2065 dans une vallée reculée de Norvège sur les bords du Vefsnfjord. Ma famille était à la tête d’un chantier d’aluminium à Mosjøen, célèbre ville du comté de Nordland. Nous construisions bâtiments maritimes et aéronautiques pour le commerce. Notre statut était aisé, notre logement fait de pierre, nos fauteuils recouverts de cuir, nos foulards tissés de soie. Mosjøen fut l’un des derniers territoires libres et indépendants du Nouveau Régime(11). En effet l’entente commerciale bénéficiait grandement au Régime. Mais le conflit se noua autour du dernier prototype de mon père. Il s’agissait de ce qu’on appelait encore à l’époque : un hydravion. La particularité de ce dernier consistait en son moteur à énergie hydraulique. Le Régime y vit un défi lancé à son autorité. Il resserra son étau autour de notre communauté. Bientôt nous dûmes capituler. Nous étions vaincus. Vaincus ? Vraiment ?

La Milice nous encercla. Se soumettre était insuffisant. Nous étions devenus indésirables car libres pensants. Qui se préoccuperait d’une communauté excentrée du fin fond de l’Antépolaire nord ? Notre suppression pure et simple était programmée. La Milice fit. Les corps s’abattirent. Moi, jeune gringalet de vingt ans, fut épargné. Les hommes virent dans mon allure de chérubin déchu un curieux coup du sort. Je voyais le démon dans ces fières âmes aux yeux de flamme. Ils m’emmenèrent. Prémices d’une nouvelle vie ? Ils ne savaient pas si bien dire ! Il a fallu qu’ils me barrent la route pour que je tienne la barre. Et depuis, je ne l’ai pas lâchée.

Façon de parler bien sûr ! Mais vous n’avez pas fini d’entendre parler de moi. Et je ne te lâcherai pas Milicien, je t’assure.



Notes :
(1) Anciennement appelé l’océan glaciel Antarctique ou l’océan Austral.
(2) Vaisseau aquatique et aérien, hybride d’aéronef et de navire. Il est issu d’un prototype d’hydravion hydraulique.
(3) Soit de l’eau de mer, sa densité était d’environ 1033 par le passé mais la fonte des glaciers l’a fait chuter vers 1018.
(4) Mâts escamotables qui permettent une navigation plus aisée sur mer.
(5) Les majuscules qu’ont prises certains noms communs sont à prendre avec ironie.
(6) Officiellement peine maximale que pouvaient encourir les criminels. Ils oubliaient alors tout de leur vie d’avant et étaient étroitement surveillés jusqu’à leur réintégration dans la société.
(7) Masque couvrant les muqueuses du visage pour protéger l’individu des vapeurs toxiques.
(8) Nom donné aux particules fines nocives en suspension dans l’air.
(9) Technologies des systèmes informatiques.
(10) Littéralement l’homme du Styrr. Mais forme très proche de « styrman », d’origine viking et qui signifie celui qui tient le gouvernail.
(11) Nom donné initialement au régime.

  
Commenter ce chapitre
Pour commenter, veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Licence Creative Commons
ALLEEDESCONTEURS.FR DECOUVRIR L'ALLEE L'ALLEE & CO STATISTIQUES
Les fictions publiées
L'agenda des publications
Les auteurs de l'Allée
Les Trois Rues | la compétition
Foire aux questions
Publier sur l'Allée
Nous contacter
Forums de discussion
LeConteur.Fr
Partenaires & Liens
31 fictions publiées
655 membres inscrits
Dernier inscrit: YannLMP
AlléeDesConteurs.fr ~ 2005-2017