Bienvenue ! S'inscrire Se connecter
Romans Agenda Publier Articles
Les Trois Rues Les Forums L'Equipe
Connexion
Lecture d'un chapitre
Laisser un commentaire
  
« Les vers perdus »
Chapitre 1 « La Sidération »
La Sidération

Ce que mon esprit n’ose dire, c’est mon cœur qui te désire
Ce que mon esprit n’ose dire, c’est mon cœur qui l’exprime
Ce que ma parole n’ose dire, c’est mon regard qui te désire
Ce que ma parole n’ose dire, c’est mon regard qui te l’exprime
Pourquoi les choses les plus belles, sont-elles aussi les plus difficiles ?
Pourquoi les choses les plus laides, sont-elles aussi les plus faciles ?
N’y a-t-il que fatalité à refuser d’être aimé ?
N’y a-t-il fatalité à refuser d’aimer ?
Quand tu es là, c’est toi que je vois, sans ton masque
Quand tu es là, c’est moi que je vois, ôtant ton masque
Quand tu es là, je sais que tu ne me vois pas.


Alvaro Estrango, Sceaux 1926
  
Commenter ce chapitre
Pour commenter, veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Licence Creative Commons
ALLEEDESCONTEURS.FR DECOUVRIR L'ALLEE L'ALLEE & CO STATISTIQUES
Les fictions publiées
L'agenda des publications
Les auteurs de l'Allée
Les Trois Rues | la compétition
Foire aux questions
Publier sur l'Allée
Nous contacter
Forums de discussion
LeConteur.Fr
Partenaires & Liens
31 fictions publiées
654 membres inscrits
Dernier inscrit: diesel
AlléeDesConteurs.fr ~ 2005-2017