Bienvenue ! S'inscrire Se connecter
Romans Agenda Publier Articles
Les Trois Rues Les Forums L'Equipe
Connexion
Lecture d'un chapitre
1
Prologue
Quetzy
samedi 30 septembre 2017 à 09h20
Ah, j’adore ce type de prologue, inversé en fait par rapport à la chronologie de l’histoire.

Et c’est un prologue à là fois drôle et inquiétant aussi. Parce que même si on ne peut que sourire d’en langoisse
Quetzy
samedi 30 septembre 2017 à 09h28
Pardon erreur de bouton... Reprenons.

Parce que même si on ne peut que sourire du trac et de l’angoisse de vertu (heureusement que le maître des sceaux est là !), on sait qu’il s’est passé et va se passer quelque chose de grave et d’important.

Et puis arrive le clou du prologue : Elidorano, qu’on sait le héros, est en fait Le condamné. Parce que tout est de sa faute.

Ma première réaction a été « mais dans quel m.... tu as été te mettre, Eli ! » Avant de lire sa tranquille proposition, qu’il te dit comme ça, comme s’il ne s’agissait juste d’une petite histoire racontée entre potes au coin du feu...

Bref, c’edt Un prologue très bien écrit et équilibré, qui remplit parfaitement son office de vouloir savoir la suite !
Théâs
vendredi 29 septembre 2017 à 21h45
Et bien dis donc... Quelle entrée en matière.
Se pose donc plein de questions à l'issue de cette scène qui suppose vraiment que l'histoire tournera davantage autour de l'ensemble des événements qui ont mené ce prisonnier d'Eli devant ce qui semble être une des plus hautes instances de la justice ?
Belle invitation à la découvert de la suite en tous cas !
Beatrice Aubeterre
mardi 26 septembre 2017 à 11h08
J'ai préféré relire ce premier chapitre afin de me remettre dans l'histoire ! Cette scène ne manque pas de grandeur, et je la vois d'un nouvel œil maintenant que je sais qui est le héros de l'histoire (et du coup j'espère que son récit pourra faire voir à Vertu les choses d'un nouvel œil, même si je ne sais encore rien ou presque de l'histoire !) A très bientôt !
Louarg
mardi 26 septembre 2017 à 23h15
Bon retour par ici, Béatrice ! Pas sûr qu'Elidorano fera changer d'avis Vertu, mais il gagne du temps, c'est indéniable. XD
J'espère que la suite te plaira !
Jewel
lundi 25 septembre 2017 à 13h34
Salut Louarg ! Je découvre ton histoire et je trouve ce prologue bien mené, j'ai bien aimé ta façon de présenter le protagoniste principal, on a hâte d'en savoir plus sur lui. J'ai été un tout petit peu perdue par l'abondance de détails au tout début, mais on s'immerge très vite par la suite.
Bref une bonne mise en place, bravo !
Louarg
lundi 25 septembre 2017 à 21h32
Hey, Jewel ! C'est super si ce prologue à éveillé ton intérêt ! Reviens quand tu veux !
Ploum
lundi 25 septembre 2017 à 07h51
Eh bien, je n’aurais pas aimé être à la place de ce Pelleniz, une telle situation doit être véritablement stressante. Et incroyable comme ce type en apparence si banal en impose. Je suis curieuse d’en apprendre davantage sur ce qu’il a fait, ou du moins de quoi il est accusé exactement, pour qu’il obtienne une telle crainte de ces concitoyens et des autres. Un prologue qui commence fort en somme, et je suis curieuse d’en lire la suite ! :)
Louarg
lundi 25 septembre 2017 à 15h03
Oui Pelleniz est dans une position assez délicate vu l'ampleur du procès. ^^
Oui, l'Elidorano du prologue a l'art de se faire écouter, enfin tu remarqueras que même dans les premiers chapitres il savait plus ou moins mener les gens.
Jérôme M. Keller
lundi 25 septembre 2017 à 07h24
Très bon prologue très accrocheur : au tout début, je crois que la surabondance de termes et autres exotismes de ton monde m'ont perdu mais force est de constaté que ça incite à l'immersion. Bravo !
Je suis curieux du récit du prisonnier et j'ai beaucoup aimé les effets de son emprisonnement magique. Petit détail ceci dit, Vertu inspire la poudre l'aidant à parler : devant tout le monde ? Se cacher un peu aurait été plus judicieux, peut-être ?

Bref, à très vite ! ^^
Louarg
lundi 25 septembre 2017 à 13h15
Oui, comme l'univers commence à avoir quelques années (il datait déjà de trois ans quand j'ai écris le premier chapitre et de quatre quand j'ai écris le prologue), il s'est sacrément étoffé. XD Le but était de donner de l'exotisme au récit mais effectivement le retour de bâton est que je perds souvent le lecteur, héhé ^^ Du coup je suis ravi que ce prologue t'ait plu !

Pour la poudre, les drogues magiques ne sont pas prohibées en empire Dezan. Après, je pense que la plupart des spectateurs étaient trop loin pour voir.
L. Williams
mardi 1 août 2017 à 03h32
Ça commence fort, pour un prologue ; et il se lit très bien ! J'ai hâte d'entendre le récit du prisonnier - je reprendrai ma lecture très bientôt, là il se fait tard. :)
Louarg
mercredi 2 août 2017 à 17h41
Merci pour ta lecture ! Alors j'espère que l'histoire d'Elidorano te plaira. ^^ Revient quand tu veux, L. WIlliams.
Lily H. Kitling
lundi 27 mars 2017 à 13h39
Bonjour !

Nouvelle arrivante sur le site, ton texte m'a tout de suite fait de l'œil dans la liste des fictions ; un titre accrocheur aux allures de merveilleux, tout pour me plaire ! Les "arbres orgueilleux" ont piqué ma curiosité.

Ce prologue nous plonge dans une ambiance incroyable. J'adore ce que tu as fait avec ce concept du Vertueux comme juge impartial, c'est génial. Toute la scène tend vers cette histoire que tu vas nous présenter par la suite, et c'est très bien pensé.

Je reviens très vite poursuivre ma lecture ! :-)
Louarg
lundi 27 mars 2017 à 21h40
Hey Lily,

Ravi que cette mise en bouche t'ai plu, ton commentaire me fait très plaisir.
J'espère que le récit d'Elidorano te plaira.
Jamreo
jeudi 1 décembre 2016 à 12h03
Salut Louarg !

Un prologue qui se termine par la mention du titre, voilà qui pique la curiosité. Cet homme a une présence étrange, très réussie, il fait peur ou plutôt il est glaçant tout en paraissant banal (et même un peu cracra ). Je n'ai pas tout compris des circonstances de cette guerre mais j'imagine que c'est normal, et que justement il s'apprêtait à raconter sa version.
Tout le cérémoniel au début de la séance avait quelque chose de ridicule en effet. Une justice théâtrale et procédurière ! ^^
Si je devais formuler une seule critique sut ce début très bien mené, ce serait à propos de l'abondance d'informations et de détails sur ton monde et sur sa population. Après seulement quelques paragraphes on est inondés de noms et bien sûr c'est un peu difficile de tout remettre.

A part ça, j'ai beaucoup aimé ce prologue. Bravo !
Louarg
vendredi 2 décembre 2016 à 18h08
Ah ça, il est pas très propre à ce moment, c'est certain ! ^^ Content qu'il fasse son effet, en tout cas !
Oui, c'est ça, Elidorano va donner sa version des faits (enfin pas que sa version, en fait ).
Les deziens ont toujours eu le sens du spectacle, héhéhé. ^^
Je prends note de ta remarque (pourtant je me suis retenu, sisi ! )
Merci pour ton commentaire, Jamreo !
Beatrice Aubeterre
lundi 11 juillet 2016 à 00h29
Ayé, je suis dedans ! Super entrée en matière. C'est sûr qu'on est un peu dépaysé, il y a beaucoup d'éléments spécifiques (peuples etc.) qui pour l'instant ne sont ps décrits, mais je trouve assez sympa ce concept qui se focalise pour l'instant sur les choses indispensables l'histoire. :) La situation est très bien posée et la mise en abyme inattendue... A très bientôt pour la suite ! :)
Louarg
mercredi 13 juillet 2016 à 20h47
Content que ce chapitre t'ait plu, Beatrice ! Concernant l'univers, je développe plus dans les chapitres qui suivent, mais c'est vrai que pour le prologue, j'ai préféré privilégier l'intrigue. ^^ A bientôt dans ce cas !
Roselyre
lundi 28 mars 2016 à 09h36
Salut !

J'ai une petite remarque concerant une phrase.
"Désirant constater de leurs propres yeux que tout danger était écarté, que la justice dezienne avait les choses bien en main." cette phrase n'est pas correcte car il n'y a pas de verbe conjugué.

Mis à part ça, ton introduction est captivante ! On rentre parfaitement dans ton univers car tu as choisi une bonne introduction. Bref, pour moi, c'est parfait au niveau narratif.

Bonne continuation et garde cette même imagination, ce même souffle pour la suite !
Louarg
mercredi 30 mars 2016 à 18h36
Ravi que ce prologue te plaise, Roselyre ! Je doute que la narration soit parfaite, mais ça me fait très plaisir ! Et je note pour la phrase que tu as relevée !
Merci pour ton commentaire.
Diogene
samedi 27 février 2016 à 21h24
Comme Sizel, j'ai été un peu déstabilisé par le début de ton histoire. Mais passé ce cap de quelques paragraphes et l'on entre bien vite dans ton univers. J'aime bien les petits décalage que tu introduis entre la fonction de vertu et son quotidien "d'homme de tous les jours". le mot stress fait un peu tâche milieu, et ce serait bien le petit reproche que je pourrais faire.
Quant à l'entrée en matière, elle est prometteuse.
Louarg
mercredi 2 mars 2016 à 18h27
Merci pour ta lecture, Diogène ! Et si tu trouves cette introduction prometteuse, c'est que ce prologue a atteint son but !
Pour le mot stress, tu m'avais déjà fait la remarque, je la garde dans un coin de la tête ! ^^
Sizel
samedi 27 février 2016 à 17h21
J'avoue que la multitude de termes plus exotiques les uns que les autres m'ont un peu fait peur au départ, mais on se laisse vite prendre au jeu !

Il y a beaucoup de tensions et j'ai trouvé cette mise en bouche tout particulièrement réussie ! Les éléments glissés comme-ci de rien n'était ici ou là donne beaucoup de corps à l'ensemble et on sent qu'il t'en reste beaucoup sous le pied !
Louarg
dimanche 28 février 2016 à 18h19
Pour les différents peuples et termes propre à l'empire Dezan, je n'avais pas pris la peine de les expliquer dans le prologue vu qu'il n'y aura pas de scène en empire Dezan avant le chapitre 16 (hormis les quelques courts retours au présent) et que donc je trouve inutile que le lecteur se prenne la tête avec tout ça. ^^ Bon après je me sens obligé de signaler leur présence étant donné que cela aura son importance plus tard. Tant mieux si tous ces mots inconnus ne t'ont pas rebutée pour autant !

Merci pour ton commentaire, Sizel ! (Les chapitres suivants seront similaires à ceux postés sur LeConteur, bien qu'ils ont subis une correction et que j'ai reformulé certains passages. Il faut d'ailleurs que je maj les chapitres sur LeConteur, ce que je ferai dans peu de temps).
Cicidy
dimanche 21 février 2016 à 23h21
Oooh comme c'est interessant...
Pauvre Pelleniz qui semble si stressé, je le serais d'avantage je pense.

Je me demande bien quel histoire va etre racontée !
Louarg
lundi 22 février 2016 à 17h36
C'est sûr que Pelleniz a une pression monstre. ^^
Ahah ! L'histoire portera sur Elidorano et quelques autres Arbres Orgueilleux !
Je suis content que ce prologue te plaise, Cicidy !
Cicidy
lundi 22 février 2016 à 21h21
Ah oui alors ! il me plait et il me tarde de lire la suite !
Bon courage !
Aislune Séidirey
dimanche 21 février 2016 à 12h49
Ça, pour du prologue... C'en est ! Il en jette, wouah ! J'aime beaucoup cette entrée en matière et cette façon d'amener l'histoire vers tes lecteurs. Le fait que l'on se place du côté du juge est aussi très intéressant, d'autant plus qu'il s'agit d'un homme comme les autres dans sa façon de penser et d'agir.
La plus est très agréable, vive, elle entraîne le lecteur malgré lui. A certains moment, j'ai été un peu gênée parce que tu emploies beaucoup de gérondifs, mais ce n'est qu'un détail. Pour nommer aussi Vertu, tu utilises ses deux appellations (Pelleniz et Vertu) à raison, mais parfois, là où un "Pelleniz" ou un "Vertu" apparaît, un "Il" aurait suffi... à mon sens .
En tout cas, j'ai hâte de découvrir la suite et d'entendre ce que Elidorano Mataklu a à nous dire .
Louarg
dimanche 21 février 2016 à 16h44
Oui, Pelleniz est très humain. J'aimais bien cette ambivalence entre sa personnalité assez timide et le rôle de Vertu qu'il se doit d'endosser.
Pour les gérondifs et la surcharge de nom propre, je note bien, même si je m'en occuperai plus tard.
À ça pour parler il va parler, Elidorano ! C'est un peu les contes des milles et une nuit avec lui. ^^
Merci pour ton commentaire, Aislune !
spacym
mardi 16 février 2016 à 19h08
Me voici toute perturbée à la mention d'Elidorano.... Ayant lu quelques chapitres des bijoux du roi Tjir, et ayant lu dans ta présentation que ceci en était plus ou moins un prequel, tu imagines les yeux ronds que j'ai ouverts en comprenant sa situation ici.
Mais soit... Venons-en à mon impression de ce prologue. Il fourmille d'informations sur ton univers, il regorge de personnages hauts en couleur et il annonce la couleur de ton histoire, justement. Tout cela me plait beaucoup!

Une coquille en passant, un truc ne colle pas dans la phrase suivante, (avait qui devrait être au pluriel, mais le "et" aussi me tracasse un peu) : "Mais l’interminable attente et le vacarme ambiant qui régnait désormais dans l’amphithéâtre avait eu raison de son calme. "
Louarg
mardi 16 février 2016 à 19h54
Désolé, désolé ! C'est de ma faute si tu es perdue, je viens de jeter un œil à la publication sur le Conteur et je n'ai pas été très clair.

->Les Bijoux du Roi Tjiir est le nom de la trilogie ainsi que le nom du tome 2 de la trilogie.
->Sur LeConteur, j'ai mis : "Les Bijoux du Roi Tjiir, Tome 1 Le Mythe des Arbres Orgueilleux" et vu que la fin est bouffée, ça donne lieu à confusion.
Mais j'ai bien posté les premiers chapitres du Mythe des Arbres Orgueilleux sur le Conteur !
->Le prologue du Mythe des Arbres Orgueilleux se passe au début du troisième tome des Bijoux du Roi Tjiir. En gros, bien bien bien après les chapitres que tu as lu donc c'est normal que tu sois complètement déroutée par le fossé séparant l'Elidorano du chapitre 1 et l'Elidorano du prologue. Pour information, le prologue se passe une quinzaine d'années plus tard. Je sais que choisir une telle configuration : la combinaison des scènes du procès et de l'histoire relatée par Elidorano, peut paraître étrange, mais comme je l'ai dit auparavant, le Mythe des Arbres Orgueilleux étant à l'origine un préquel, il m'est plus naturel de penser le récit ainsi.

Tant mieux si le prologue t'a plu en dépit de ce cafouillage !

Alors pour la phrase que tu as relevée, en effet le verbe avoir devrait être au pluriel ! Je vais corriger ça ! Et effectivement la phrase est un peu tordue. Je pense que si je l'écris ainsi : "Mais le vacarme ambiant qui régnait désormais dans l’amphithéâtre et l’interminable attente avaient eu raison de son calme." ce sera amplement plus clair.

Merci pour ton commentaire, Spacym ! Et encore désolé pour la confusion engendrée ! ^^'
Elmyser
mardi 16 février 2016 à 07h20
Superbe prologue. Il promet un monde très riche et politiquement complexe :). Le décalage entre la volonté de faire bonne impression de Vertu et l'importance historique de ce procès est assez déroutante, mais dans le bon sens du terme puisqu'elle surprend et prête même à l'amusement !

Elidorano Mataklu est suffisamment peu et bien décrit pour générer un bel aura de mystères et lui donner un fort charisme. J'aime beaucoup ce petit retournement de situation, où en quelques mots il parvient à imposer ses conditions pour briser, sans doute, une vérité très dichotomie que tout le public tient pour acquise.

En bref, un très bon prologue rondement bien mené qui amène à de nombreuses questions et suscite l'envie d'en lire bien davantage !

Bon courage pour la suite de l'aventure !
Louarg
mardi 16 février 2016 à 19h30
Que d'éloges tu fais ! :oops: Je suis content que le prologue te plaise autant !
C'est vrai qu'Elidorano s'en sort plutôt bien vu l'ambiance générale. ^^
Merci pour ton commentaire, Elmyser, il fait chaud au cœur ! :)
Isabelle
samedi 13 février 2016 à 16h55
Coucou Louarg,

Quel Prologue ! J'aime beaucoup certaines phrases et situations (perte de voix et autre tremblement), car elles son pleines d'humour et nous aident à appréhender le total qui je dois l'admettre contient beaucoup de mots difficiles à orthographier
Par contre les statuts de chacun comme Vertu et Maître des Sceaux sont très faciles à comprendre. L'univers dans son ensemble est très agréable et la dernière phrase claque bien et donne envie d'avoir la suite.

Je crois avoir trouvé une coquille : "Pelleniz bafoua", je crois que tu voulait dire bafouilla.

Bon courage pour la suite de la publicatione et à bientôt.
Louarg
samedi 13 février 2016 à 17h46
Merci pour ton commentaire Isabelle !
Concernant les mots difficiles à orthographier, c'est mon petit vice scriptural en fantasy, disons. :roll: Je suis content que ça ne te rebute pas en tout cas !
Bien vu pour la coquille, je vais rectifier ça tout de suite !
J'espère que la suite te plaira tout autant ! :)
Licence Creative Commons
ALLEEDESCONTEURS.FR DECOUVRIR L'ALLEE L'ALLEE & CO STATISTIQUES
Les fictions publiées
L'agenda des publications
Les auteurs de l'Allée
Les Trois Rues | la compétition
Foire aux questions
Publier sur l'Allée
Nous contacter
Forums de discussion
LeConteur.Fr
Partenaires & Liens
30 fictions publiées
660 membres inscrits
Dernier inscrit: hel-m
AlléeDesConteurs.fr ~ 2005-2017