Bienvenue ! S'inscrire Se connecter
Romans Agenda Publier Articles
Les Trois Rues Les Forums L'Equipe
Connexion
Le blog de « Le Mythe des Arbres Orgueilleux »
28.09.2017 | Festival du Voyage
Louarg jeudi 28 septembre 2017 à 21h45

Le sujet de dissert : Quelle place à le voyage dans votre univers ? Quelles sont vos sources d'inspiration quant à ces voyages ? (films, photos, séries, etc...)

 

Comme pour tout récit de fantasy, le Mythe des Arbres Orgueilleux intègre le voyage dans son schéma narratif. Le voyage est un bon moyen de mettre en valeur les qualités et les faiblesses du personnage, de le faire évoluer et surtout de lui apprendre de nouvelles attaques (bref, de vrais pokemon !)

C’est un thème récurrent en fantasy car dans un monde tout beau tout neuf, c’est l’occasion de montrer un peu ce qu’on a en stock : des paysages exotiques, des villes exotiques, des peuples exotiques, des bêtes exotiques et même de la magie exotique. (Super !) Et en plus, on peut mettre pleiiiiin de descriptions bien pansues grâce à tout cet attirail !

En gros, le voyage implique la découverte et le changement, après tout, le but de la fantasy, c’est aussi de faire voyager les lecteurs !

Mais revenons à nos moutons. Dans le Mythe des Arbres Orgueilleux, le protagoniste principal Elidorano, Eli pour les intimes, est issu d’un peuple de marchands nomades : les Ambulants. D’ailleurs, tout le tome (ou presque), se déroule dans « les Terres Marchandes ». Et dans ces fameuses terres, et bien les Ambulants font un peu la loi, se déplaçant sur d’énormes chariots (les Kew) tractés par d’énormes bovins (les mufleurs). Il faut comprendre que ces Convois transportent entre cent et cinq cents personnes, ce n’est pas rien !

Il y a mieux : les villes-mobiles Antarès et Mediville. Fiefs des tant redoutés Primitifs, ce sont de véritables cités qui roulent sur les Veines de Fer (des routes faites d’orichalque). Ces cités-là transportent plusieurs dizaines de milliers de personnes !

Le thème du voyage ne se résume bien sûr pas à de simples moyens de transport. L’univers dans lequel se déroule le Mythe des Arbres Orgueilleux, Leeri, est assez vaste. Non loin des Terres Marchandes se trouvent de nombreuses contrées comme l’empire Dezan, le désert du Vahara et le royaume d’Eamel. De quoi réserver de multiples surprises (et dangers) à mes personnages !

Je ne vais pas faire un abécédaire de tous les trucs exotiques de Leeri, par contre je vais vous parler des croyances des Ambulants (mais si, mais si, vous allez adorer). Les Ambulants pensent que leur monde est contenu dans une boule de cristal (ou un autre matériau, ils sont assez vagues à ce niveau-là) et qu’il y en a beaucoup d’autres comme celle abritant Leeri. Ces sphères sont appelées « Esprit-monde ». Toutes ces précieuses sphères se trouvent dans un grand chariot conduit par le dieu cochet (devinez l’inspiration, je vous donne un indice : blanc et rouge avec une grosse barbe). Bon, le problème est que les Esprit-monde ont une volonté propre est que l’Esprit-monde qui contenait Leeri, le rusé Naplot, s’est fait la malle. Comme il n’y avait rien d’autres que l’arbre d’orichalque et le vide, hors du chariot, c’était un peu pile ou face pour notre ami Naplot. Heureusement pour lui, et pour tous les habitants de Leeri, l’Esprit-monde a pu s’accrocher à une branche (allez savoir comment). Depuis, il attend que le dieu cochet revienne et le remette dans son chariot (il change d’avis comme de chemise, ce Naplot !) Accessoirement, la sphère a été endommagée lors de sa chute, mais pour éviter que ses habitants s’en rendent compte, Naplot les aveugle de son œil. Hélas, il doit parfois se reposer et c’est là qu’on peut voir les petites fissures dans le ciel.

C’est une assez vieille croyance. À l'époque d'Eli, la plupart des Ambulants ne croient plus dur comme fer à cette histoire de dieu cochet et d’arbre d'orichalque, mais le point amusant est que son origine date de la création des ville-mobiles et des Veines de fer par les Primitifs.

Pour conclure, j’ai trouvé mon inspiration dans un peu tout et n’importe quoi, je vais juste citer quelques classiques de fantasy : le Seigneur des Anneaux de Tolkien, la Roue du Temps de Robert Jordan et les Annales du Disque-monde de Terry Pratchett.

Les Commentaires (Commenter)
Aislune Séidirey
vendredi 29 septembre 2017 à 12h06
Ton père cochet c'est pas le père Porchet par hasard?
(Oui, j'adore Pratchett ^^).
On sent bien le thème du voyage dans ton roman, mais il y a aussi le voyage spirituel... ^^
Aislune Séidirey | vendredi 29 septembre 2017 à 16h38
Porcher* roooh -_-
Louarg | samedi 7 octobre 2017 à 18h16
Non c'est pas le père Porcher. Mais très bonne référence, je plussoie. XD
Nascana
dimanche 1 octobre 2017 à 03h59
J'aime bien ton inspiration. C'est marrant.
Louarg | samedi 7 octobre 2017 à 18h17
Content que la petite histoire t'ait plu, Nascana !
Ploum
dimanche 1 octobre 2017 à 11h25
J'aime bien la légende sur l'Esprit-Monde, la conception est amusante ^^ Le thème du voyage est assez marqué dans ton histoire, c'est sûr :)
Louarg | samedi 7 octobre 2017 à 18h22
Oui, les Ambulants ont des croyances assez bizarres. ^^ J'espère surtout que l'histoire fait voyager le lecteur.
Commenter ce billet
Pour commenter les billets postés, merci de vous identifier !
Licence Creative Commons
ALLEEDESCONTEURS.FR DECOUVRIR L'ALLEE L'ALLEE & CO STATISTIQUES
Les fictions publiées
L'agenda des publications
Les auteurs de l'Allée
Les Trois Rues | la compétition
Foire aux questions
Publier sur l'Allée
Nous contacter
Forums de discussion
LeConteur.Fr
Partenaires & Liens
31 fictions publiées
667 membres inscrits
Dernier inscrit: Raphael Reuche
AlléeDesConteurs.fr ~ 2005-2017