Le blog de l'histoire

Aujourd'hui un petit article qui sera consacré au travail assez important que j'ai d'ores et déjà entamé sur Frost: la réécriture de son volume 1.

Je suis un éternel insatisfait: quand bien même mes textes seraient parfaits (ils en sont très loin, nous sommes d'accord x)), je me retrouverai encore et encore à réécrire, reformuler, repenser ou ajuster ce que j'ai déjà transcrit. Sans doute, car j'ai l'impression de sortir un texte brut de mon cerveau, en vrac et avec des passages approximatifs qui sonnent pourtant différemment de l'idée de base.

Un travail capital

Dans la vie d'un récit (oui, oui, ces petites bébêtes sont vivantes), plusieurs phases se succèdent:

  • Le travail préparatoire: souvent composé de recherches, de prospections sur des sujets que je ne connais pas ou pas suffisamment alors qu'ils seront abordés, mais aussi sur les règles, les limites et les enjeux qui vont se construire avant et pendant l'histoire, ce travail me permet de jeter les bases d'un univers, d'une histoire et des personnages (il continue d'ailleurs pendant l'écriture.
  • Le premier plan: quand je n'improvise pas, j'aime avoir les contours de l'histoire: une échelle de taille de mes chapitres (pour Frost autour de 5000 mots), une estimation de leur nombre et les principales lignes directrices de son fil rouge.
  • La phase d'écriture: on scribouille, on développe les personnages sur le papier virtuel et on continue de prendre des notes (des tas de notes, voir même des montagnes). Les petites corrections avant publication sont indispensables pour rendre le texte présentable (autant que faire se peut !), mais il sera toujours loin d'être parfait.
  • L'après-publication et enfin la réécriture: les idées jetées dans un premier jet sont généralement celles prévues agrémentées des nombreux ajouts qui me semblent logiques lors de l'écriture. Le texte prend une première forme qui, pour moi, est à l'image du croquis pour le dessin ou du story-board pour le cinéma. Cette forme me satisfait très rarement et en lui donnant une première vie, j'ai l'impression de pouvoir ensuite mieux m'approprier mon travail et c'est à ce moment que la réécriture prend tout son sens et pour moi, il ne s'agit pas d'une simple correction, de quelques ajouts ou de quelques suppressions bien senties: c'est une véritable deuxième passe ou rares sont les phrases conservées de bout en bout.

C'est donc cette dernière phase qui a débuté pour Frost avec notamment la réécriture complète du prologue.

Un extrait

Le soleil déclinait depuis les dernières heures de l’après-midi et avait laissé place à une nuit sans lune. Los Angeles brillait particulièrement le vendredi soir ; des milliers de lampadaires et de phares des véhicules s’engouffraient en lignes ininterrompues dans les artères principales de la ville.

Le bâtiment de l’université qui avait été attribué à Lloyd Corporation était de plain-pied et se trouvait divisé en plusieurs grands ensembles de bureaux sécurisés : les couloirs étaient dotés de points de contrôle dont l’accès était exclusivement réservé au personnel habilité.

Comme à son habitude, James Lloyd tardait à laisser son travail, trop préoccupé pour avoir constamment le nez fixé sur sa montre ; il regrettait parfois de devoir se plier encore aux exigences familiales à trente ans passés.

Il avait attaché ses cheveux mi-longs derrière son crâne et portait une paire de lunettes de repos ; ses yeux cernés témoignaient de l’acharnement que James s’imposait au-delà de toute raison. Marine, dont il partageait la vie depuis quelques années, le lui rappelait suffisamment pourtant… Un rapide coup d’œil à son téléphone leva le voile sur ces rappels qui le firent sourire.

Ses mots lui donnaient toujours cette agréable sensation qu’il était plus qu’un héritier ou un représentant public de la réussite de la société de son père.

« J’ai terminé pour ce soir, annonça Larson Benedetti, un homme d’une cinquantaine d’années, chercheur de son état avec qui il travaillait sur l’un des plus importants projets de la société.
— J’ai encore quelques résultats à compiler et…
— Si j’avais la chance d’avoir une demoiselle qui m’attend, sois sûr que je ne serais plus là depuis deux heures au moins. »

James sourit sans le vouloir aux divagations de son collègue qui, avec tout le sérieux dont il était capable s’affairait à boucler la sacoche de cuir qu’il semblait trainer avec lui depuis des décennies.

« C’est sans doute pour ça que tu n’en as pas ! »

L’homme grimaça avant de contourner son bureau et s’arrêta à sa hauteur.

« Sérieusement. Je sais que tu es le fils du patron, mais pense à lever le pied. Le monde ne s’arrêtera pas de tourner ce soir ! »

Ce soir-là, il aurait tout donné pour se trouver loin des locaux de Lloyd Corporation situés sur le campus de l’université. Si aucun étudiant n’avait accès aux laboratoires dans lesquels il travaillait parfois jour et nuit, il n’était pas écrit que ces portes seraient fermées à jamais.

Il entendit la porte se refermer derrière Larson, puis il se replongea dans la rédaction de son rapport. Son domaine de recherche était centré sur la génétique et le développement d’un projet nommé Révolution. Quelque chose de suffisamment important pour que Jeremiah Lloyd, son père et fondateur de l’entreprise soit son lien privilégié.

Après quelques minutes à être concentré sur la rédaction, un sonore le tira de ses pensées et, sans lever la tête de son écran :

« Vraiment Larson, suis tes propres conseils et… »

Il leva les yeux sur l’intrus qui demeurait silencieux en face de lui, parfaitement immobile dans son costume noir.

« Vous n’avez rien à faire ici, » s’était brusquement rembruni James, les sourcils froncés.

Quelques nouvelles de la publication

Concernant la publication du volume 2: j'ai pris la décision de repousser un peu l'arrivée de la suite. La vie étant pleine de surprise et cette année pas comme les autres ne faisant pas exception, j'ai connu un volume de travail et un surcroit de stress très important depuis le début de la phase de déconfinement. Je n'étais tout simplement pas en mesure de me mettre aux corrections après ces journées. 
La publication de la fin du volume 2 reprendra donc à compter de septembre pour les chapitres 12 à 16. Ce sera ensuite le tour de Séléné (volume annexe) de prendre le relais pour ses quelques chapitres avant la publication des chapitres finaux de Frost en début d'année prochaine.

Théâs   vendredi 7 août 2020 à 15h3707.08.2020 à 15h37   10
Les Commentaires (Commenter)
Vous devez être identifié pour participer aux blogs.
Dernière publication

2, 13
« Ainsi débute une guerre »
Les derniers commentaires
L. Williams a laissé un commentaire.
lundi 14 septembre 2020 à 04h41
Kahlan a laissé un commentaire.
jeudi 10 septembre 2020 à 17h20
Kahlan a laissé un commentaire.
jeudi 10 septembre 2020 à 16h37
Kahlan a laissé un commentaire.
jeudi 3 septembre 2020 à 19h32
Kahlan a laissé un commentaire.
jeudi 3 septembre 2020 à 18h48
L'AlléeDesConteurs.fr © 2005-2020
AlléeDesConteurs.fr Découvrir l'Allée L'Allée & Co Statistiques
Les fictions publiées
L'agenda des publications
Les auteurs de l'Allée
Les Trois Rues | la compétition
Foire aux questions
Nous contacter
Forums de discussion
LeConteur.Fr
Partenaires & Liens
13 fictions publiées
803 membres inscrits
Dernier inscrit: Melsuien
AlléeDesConteurs.fr ~ 2005-2020