Le blog de l'histoire
Ca faisait longtemps que je ne m'étais pas pris la tête en réflexions, n'est-ce pas ?:p

Je me souviens des débuts de CLDC, premier plongeon dans l'écriture d'une histoire longue, qui demanderait bien plus de travail que prévu. Et dans la première version du premier chapitre - par exemple - il n'y avait pas de juste milieu, pas d'équilibre : tout était dans la démesure. Démesure des mots, des effets employés, démesure dans les descriptions, tout ça pour inspirer le plus d'angoisse possible. Avec un résultat qui honnêtement n'était pas très habile ^^ mon désir était vraiment de déstabiliser, de ne faire abstraction de rien, de ne pas épargner.
Bref, une vision des choses un peu naïve et paradoxalement innocente.

Je pense, mais ça c'est sans doute un avis personnel, que quand il y a une intention trop lourde derrière ce que l'on fait, ça gâche et enraye le résultat. Ca manque de naturel, tout bonnement. Le meilleur moyen est de me laisser porter par l'histoire que je raconte, de finir par y croire entièrement, d'avoir un accès « direct » à tout ça, comme si c'était toute la réalité, sans vrai souci de l'effet. Ce qui ne veut pas dire écrire au fil de la plume sans me poser de questions, mais plutôt réfléchir de manière plus abstraite, sans forcément me mettre dans la tête du lecteur et vouloir anticiper ce qu'il va en tirer.

Mais c'est pas un jugement moral du tout, c'est juste personnel et c'est comme ça que cela fonctionne pour moi. Je me lance dans l'écriture d'une histoire comme si c'était absolument tout ce qui existait, comme s'il n'y avait rien d'autre ; alors que je sais pertinemment que c'est faux, mais j'essaie de me plonger jusqu'au cou dans la démarche précise de cette histoire-là et d'y croire à fond. Ce qui peut paraître une autre forme de démesure. Sans aller jusqu'à me confondre avec l'histoire, au contraire, le but est bien de créer une toue autre réalité que la mienne.

C'est confus ? xD désolée.

Ai-je réussi à accomplir ça dans CLDC ? J'ai réussi à y croire dur comme fer. Mais il y a clairement des passages, relus avec un peu plus de recul, où je me dis que c'est... trop. Trop de ça, trop de ci, « surjoué » en quelque sorte, mais toujours en y croyant à fond et en essayant d'être la plus honnête possible, et c'est là que ça devient compliqué. J'ai une peur bleue que ça soit resenti comme étant ridicule, tout bonnement ^^ mais, en même temps, eh bien ces démesures ponctuelles font maintenant partie intégrante de l'histoire, et les enlever, ce serait sans doute en écrire une autre.

Ca va, pas trop mal à la tête ? :p

Bref, voilà, j'avais envie de partager ces bribes de pensée. ^^
Jamreo   mercredi 10 juin 2015 à 11h0410.06.2015 à 11h04   18
Les Commentaires (Commenter)
Vous devez être identifié pour participer aux blogs.
Dernière publication

4, Épilogue
Les derniers commentaires
Velanebleue a laissé un commentaire.
Hier à 23h25
Velanebleue a laissé un commentaire.
Hier à 22h34
Velanebleue a laissé un commentaire.
Hier à 21h48
Velanebleue a laissé un commentaire.
lundi 28 septembre 2020 à 18h44
Velanebleue a laissé un commentaire.
lundi 28 septembre 2020 à 18h21
L'AlléeDesConteurs.fr © 2005-2020
AlléeDesConteurs.fr Découvrir l'Allée L'Allée & Co Statistiques
Les fictions publiées
L'agenda des publications
Les auteurs de l'Allée
Les Trois Rues | la compétition
Foire aux questions
Nous contacter
Forums de discussion
LeConteur.Fr
Partenaires & Liens
13 fictions publiées
803 membres inscrits
Dernier inscrit: Melsuien
AlléeDesConteurs.fr ~ 2005-2020