Le blog de l'histoire
De quelle scène êtes-vous le plus satisfait ? Pourquoi ?


Ce qui est bien, c'est que j'ai une purée de vue d'ensemble sur cette histoire maintenant. Des scènes dont je suis satisfaite, et même amoureusement fière, il y en a... tout comme des scènes que je trouve absurdes, nulles, irrécupérables. Bref c'est une histoire d'extrêmes, une relation amour/haine insoluble.

Essayons de faire le tri et parlons des scènes que j'aime bien... il y a, au début, les descriptions de Venise, particulièrement celles du chapitre 3 (1er tome). Celles de Murano ensuite, au chapitre 3. Je les aime parce que j'ai dû souvent recommencer, mener des recherches titanesques pour avoir une idée de l'endroit (je n'y suis jamais allée, encore moins à cette époque) et rendre ça « vrai ».

Bien sûr, le passage « où tout bascule » dans le chapitre 8 (1er tome), où certaines choses commencent de se révéler, me plaît particulièrement. J'avais tellement envie d'y arriver que j'avais une énergie d'écriture, une facilité, un plaisir à entrer dans le vif du sujet rarement égalés depuis.

Sans trop entrer dans les détails et spoiler, il y a la description du château de Milan dans le deuxième tome, bâtisse que je voulais à la fois accueillante et inquiétante, plaisante et guerrière, dans une constante dualité.

Quoi d'autre ? Quelques passages primordiaux au tome 3, mais je suis plus partagée à leur sujet.

Alors quelle est LA scène dont je suis le plus satisfaite ? C'est difficile, pas très clair dans ma tête des fois, mais je pense pouvoir dire qu'elle se situe dans le chapitre 6 du tome 3. Ce serait faire un spoiler monstre que de révéler son contenu en détail, mais disons qu'il y a de l'horreur, du sang, de la tristesse, du désespoir, de profonds traumatismes. Et oui, je suis comme ça, moi, qu'est-ce que vous voulez. Quand je fais la somme de douleur et de chamboulements qu'il m'a fallu, ce fut la scène la plus difficile, perturbante et personnelle pour moi. C'est vraiment cet effet que ça m'a fait : les entrailles nouées. Et, un peu égoïstement, j'espère que cette sincérité, ce mal (appelons les choses par leurs noms) peuvent transparaître un peu dans les mots.

Maaaaaiiis je veux ajouter que même si ça a recouvert un caractère immensément personnel, je ne pense bien sûr pas qu'il s'y cache une quelconque clé pour faire une analyse poussée de mes traumatismes d'enfance :p ce n'est primairement pas du tout à propos de moi : les personnages, ce sont eux le centre, ce sont eux les gens intéressants.

Voilà voilà !
Jamreo   mardi 26 mai 2015 à 11h4526.05.2015 à 11h45   8
Les Commentaires (Commenter)
Vous devez être identifié pour participer aux blogs.
Dernière publication

4, Épilogue
Les derniers commentaires
Kahlan a laissé un commentaire.
Hier à 18h19
Kahlan a laissé un commentaire.
jeudi 17 septembre 2020 à 17h47
Ploum a laissé un commentaire.
mercredi 26 août 2020 à 20h49
Ploum a laissé un commentaire.
mercredi 26 août 2020 à 20h26
Ploum a laissé un commentaire.
mercredi 26 août 2020 à 20h10
L'AlléeDesConteurs.fr © 2005-2020
AlléeDesConteurs.fr Découvrir l'Allée L'Allée & Co Statistiques
Les fictions publiées
L'agenda des publications
Les auteurs de l'Allée
Les Trois Rues | la compétition
Foire aux questions
Nous contacter
Forums de discussion
LeConteur.Fr
Partenaires & Liens
13 fictions publiées
803 membres inscrits
Dernier inscrit: Melsuien
AlléeDesConteurs.fr ~ 2005-2020