Bienvenue ! S'inscrire Se connecter
Nos Romans L'Agenda Parchemins
Les Trois Rues Les Forums L'Equipe

Inscrivez-vous ou connectez-vous

Le blog de l'histoire

*Regarde avec effroi les toiles d’araignées qui se sont accumulées sur le blog*

 

Ok... Il était plus que temps de repasser par ici Oo Nous nous retrouvons aujourd’hui pour parler... alcool ! En plein festival des vendanges, vous vous attendiez à quoi ? :p Voici donc les questions soulevées pour l’occasion : Y a-t-il des alcools spécifiques à votre univers ? Quels sont-ils ? Quelle est leur place dans ces sociétés ?

 

Avant de pouvoir parler alcool à travers les terres d’Avëndya, il convient de d’abord faire un bref topo de l’état de la végétation.

 

Suite à l’extermination des draës, ces créatures qui tenaient lieu de soleils (voire de lunes pour les plus petites), les royaumes d’Avëndya sont plongés dans l’obscurité depuis la Grande Purge. Beaucoup des vergers et autres cépages de l’époque, indispensables pour la confection des alcools, ont dépéri dans les premiers mois qui ont suivi. Seules ont survécu les espèces vivant déjà en symbiose avec les mousses ou champignons bioluminescents, comme c’était notamment le cas dans les régions les moins visitées par les draës, ou celles étant parvenues à acquérir cette symbiose avant de mourir. Les vergers sont donc denrées rares, précieuses pour leurs propriétaires, et leur production ne saurait être utilisée à tort et à travers.

 

Ainsi, les alcools, de pommes et poires principalement du fait de la robustesse de ces végétaux, sont exclusivement réservés aux cours royales les plus riches. Chandeaux en tête, bien entendu, se targue de toujours recevoir ces hôtes avec le cidre ou le poiré le plus raffiné. Sombrive et Vald’or s’appliquent à suivre cette mode tandis que Beaubreuil, déjà, ne peux se permettre de piocher dans ses maigres caves qu’en de grandes occasions. Si Chäsgær possède également quelques bouteilles, reçues en récompense de hauts faits, elles sont avant tout utilisées comme monnaie d’échange.

 

Le commun des mortels n’a donc pas accès à ces alcools de fruits. Cela ne les empêche nullement de distiller quelques liqueurs fortes à base de tubercules et de mousses. Ces derniers étant toutefois la base de l’alimentation des populations, là encore ces alcools sont réservés aux célébrations.

 

Un monde plutôt sobre au final, mais il faut dire qu’il vaut mieux s’abstenir d’aller chanter bourré dans les sous-bois si on veut avoir une chance de rentrer chez soi XD

Serenya   mercredi 25 septembre 2019 à 14h5025.09.2019 à 14h50   22
Les Commentaires (Commenter)
Vous devez être identifié pour participer aux blogs.
Dernière publication

1, 62
Les derniers commentaires
Nayaly a laissé un commentaire.
lundi 11 novembre 2019 à 17h04
Aislune S. a laissé un commentaire.
jeudi 24 octobre 2019 à 18h08
Sizel a laissé un commentaire.
jeudi 3 octobre 2019 à 07h37
Aislune S. a laissé un commentaire.
mardi 1 octobre 2019 à 11h10
Aislune S. a laissé un commentaire.
mardi 1 octobre 2019 à 10h55
L'AlléeDesConteurs.fr © 2005-2019
AlléeDesConteurs.fr Découvrir l'Allée L'Allée & Co Statistiques
Les fictions publiées
L'agenda des publications
Les auteurs de l'Allée
Les Trois Rues | la compétition
Foire aux questions
Nous contacter
Forums de discussion
LeConteur.Fr
Partenaires & Liens
17 fictions publiées
763 membres inscrits
Dernier inscrit: Warex
AlléeDesConteurs.fr ~ 2005-2019