Bienvenue ! S'inscrire Se connecter
Romans Agenda Publier Articles
Les Trois Rues Les Forums L'Equipe

Inscrivez-vous ou connectez-vous

Le blog de l'histoire

Ironiquement, l’éducation et l’enseignement sont des aspects sur lesquels je n’avais pas beaucoup réfléchi en rédigeant mon histoire, ainsi que les raisons pour lesquelles mes personnages en sont venus à se passionner pour leur spécialité. On pourrait s’imaginer qu’il n’y a pas trente-six manières pour cela - moi la première l’ait pensé - mais quand même. Du fait des caractères assez opposés de mes trois personnages principaux et de leurs vies respectives avant la constitution de leur équipe, les chemins qui les y ont amenés sont assez voire totalement différents, même si les liens avec l’enseignement sont présents pour tous les trois de manière un peu différente. Du coup la question peut finalement être intéressante à développer.

Moriss

Son cheminement a été assez classique et il n’y a pas grand-chose à en dire. Il est né et a grandi dans une petite communauté darnienne près d’un lac artificiel où l’environnement est relativement bien préservé. Ainsi, dès petit, il a été sensibilisé aux questions écologiques et à la préservation des espèces végétales et animales au sein de sa communauté d’abord et de son école en plein air ensuite. Ceci, associé à sa curiosité maladive qui le conduit naturellement à s’intéresser aux sciences, l’amènera à se passionner pour la biologie végétale par la diversité des métabolismes en place, des types cellulaires et des systèmes d’adaptations... Et il reste tant de choses à découvrir ! C’est aussi à l’école qu’il se passionne pour une branche plus spécifique, la microbiologie, enthousiasmé de la même façon par l’apparente simplicité des micro-organismes qui cache un fonctionnement bien plus complexe et diversifié. Il fait donc des études pour travailler dans la biologie végétale avec une spécialité en microbiologie. Cependant, il n’a pas d’attrait particulier pour le milieu océanique lui-même même s’il y est à l’aise du fait de son espèce et qu’il a été amené à y travailler à plusieurs reprises.

Kreya

Le parcours le plus ironique puisqu’à la base, sa passion première est la géologie. Petite, l’enseignement se faisait à la maison. Elle adorait surtout les escapades en montagnes ; ce sont les paysages parmi les plus préservés de la planète car les plus délaissés par la sur-urbanisation (même si elles sont également touchées) mais surtout, elle y apprécie la sensation de liberté que confèrent le vide et la nature presque inviolée. Mais elle n’aime pas seulement le plein air : sa première plongée dans les galeries souterraines aura été mémorable pour elle et la convaincra que c’est là sa voie, étudier les secrets de la terre et découvrir les trésors cachés dans ses entrailles. Sa voie lui apparaissait alors toute tracée : elle ne désirait que devenir géologue et travailler dans les reliefs. Elle s’intéresse plus secondairement aux plantes de manière indirecte par leurs interactions avec leur support terrestre et à côté de cela, elle déteste l’eau qu’elle ne connait à l’époque que sous l’aspect de lacs ou de cours d’eau.

Son rêve tourne court lorsqu’elle échoue à l’examen d’admission pour intégrer une Ecole de géologie à cause de ses lacunes en physique appliquée. Par dépit, elle intègre une Ecole consacrée à la biologie végétale, espérant approcher sa passion de manière indirecte. Le moment le plus déterminant sera son stage d’étude pour son 1er mémoire qui lui fait faire connaissance avec l’océan (c’était le seul sujet en lien avec la géologie sur la liste qui leur était imposée). Autant elle a craint sa confrontation avec cette immense étendue d’eau et se préparait à détester le voyage, autant elle a été surprise d’avoir autant apprécié son travail là-bas. Elle y a retrouvé les sensations qu’elle aimait en montagne, cette sensation de vide et de liberté, de nature presque intouchée, et la même curiosité et excitation lorsque l’équipe qu’elle avait intégrée et elle plongeaient. En définitive, ce stage a été responsable de la genèse d’une autre passion, celle de l’océan et des secrets de ses profondeurs. Il lui faudra cependant attendre de rejoindre le Projet et l’équipe pour reprendre contact avec ce monde-là.

Lionel

Sans doute le parcours le plus ‘triste’ des trois. Peut-être l’évoquerai-je davantage en détail dans un article concernant comment il était à ses douze ans car des trois, il est celui dont le contexte familial dans lequel il a grandi, si l’on peut dire, a eu le plus d’impact à ce sujet, même si l’école a aussi eu son rôle.

Lionel a toujours été un enfant renfermé et assez distrait pendant que son frère jumeau, Nathanael, était tout son contraire, social et exubérant. C’en était presque une relation de dominant-dominé entre eux même si Lionel n’en pâtissait pas vraiment. Tous deux sont nés et ont grandi à Kéréone, l’une des principales mégapoles de la planète ; leurs parents étant souvent absents et du fait de leur situation plutôt aisée, ils ont suivi des cours dans une école privée dès leurs 6 ans. C’est dans cette dernière que Lionel a eu ses premiers contacts avec ce domaine de la science et qu’il commence à s’y intéresser mais ce sont des événements plus tardifs qui l’y plongeront plus profondément.

Vers 11 ans, Nathanael a ses premiers contacts avec le monde de la drogue à cause de mauvaises fréquentations et peinera plus tard à en sortir. Première fracture entre les deux jumeaux car non seulement Lionel a refusé de s’y associer mais il l’a dénoncé à leurs parents, bien que bien inutilement puisque ces derniers n’y ont pas cru. Cela l’a davantage isolé et au fur et à mesure que le temps passait, le fossé s’est accentué entre lui et le reste de la famille… et pire lorsque leurs parents ont finalement compris pour la dépendance de leur fils mais qu’ils ont pris le parti de reprocher à l’autre de n’avoir rien fait pour aider son jumeau, causant une fissure presque irrémédiable entre eux.

La scolarité devient dès lors une sorte de refuge pour lui en vue de fuir cette réalité, son frère dont il se fait un peu plus distant jour après jour et le reste de son quotidien à la maison grâce aux devoirs à faire. Il devient très bon et se fait ainsi remarquer par M. Huddens, un professeur qu’il va fréquenter même hors des cours ; passionné par la biologie végétale en milieu aquatique, il lui transmettra ce qui deviendra pour lui une véritable passion, même si ce n’est au début qu’une simple curiosité et un prétexte supplémentaire pour détourner ses pensées des problèmes de son frère. Cela vient progressivement au fil de leurs conversations, des sorties de classe et surtout d’une algue que le professeur lui offre et dont Lionel se prend d’affection en même temps qu’il s’amuse à étudier.

Progressivement, sa vie se tourne exclusivement vers les végétaux et encouragé par son professeur, sa voie lui apparaissait toute tracée. Même si cela s’est fait au détriment d’autres aspects, dont sa propre famille.

Ploum   jeudi 20 septembre 2018 à 07h4420.09.2018 à 07h44   8
Les Commentaires (Commenter)
Sizel
jeudi 20 septembre 2018 à 13h15
Et bien c'était super intéressant de découvrir leur parcours à tous les trois ! J'aime particulièrement le passif de Kreya !
Ploum | samedi 29 septembre 2018 à 11h35
Oui, c'est assez original de son côté puisque finalement, elle travaille sa passion de manière un peu détournée :)
Merci !
Kahlan
jeudi 20 septembre 2018 à 14h03
Je reviendrai le lire quand j'aurais enfin trouvé le temps de m'y mettre, ça me parlera peut-être plus ! :)
Ploum | samedi 29 septembre 2018 à 11h36
Effectivement, je pense également que ça te parlera plus après avoir fait un peu connaissance avec les personnages x)
Nascana
samedi 22 septembre 2018 à 16h58
Intéressant mais je trouve l'histoire de Lionel bien triste.
Ploum | samedi 29 septembre 2018 à 11h37
Oui, c'est assez triste finalement mais cela explique aussi comment il est aujourd'hui ^^ Tout le monde n'a malheureusement pas un cadre familial idéal :/
En tout cas merci !
L. Williams
samedi 6 octobre 2018 à 17h04
Effectivement, c'est le parcours de Lionel le plus triste des trois. Du reste, leurs trois parcours sont intéressants, et j'ai hâte de les découvrir dans ton histoire, dès que j'aurais le temps de m'y mettre (j'essaie de ne pas en commencer trop en même temps, huhu).
Ploum | samedi 6 octobre 2018 à 23h14
T'inquiète, je fais exactement la même chose, et même ainsi je galère à être à jour donc bon Et ce n'est pas comme si l'histoire allait s'envoler ! x)
Commenter ce billet
Pour commenter les billets postés, merci de vous identifier !
Dernière publication

Entre Ancienne et Nouvelle Argos, 3
« D'un extrême à l'autre »
Les derniers commentaires
Elia a laissé un commentaire.
vendredi 19 octobre 2018 à 00h46
R.M.H. Leclerc a laissé un commentaire.
dimanche 7 octobre 2018 à 12h26
Aislune S. a laissé un commentaire.
jeudi 4 octobre 2018 à 08h50
Nascana a laissé un commentaire.
dimanche 30 septembre 2018 à 21h22
Roselyre a laissé un commentaire.
mercredi 5 septembre 2018 à 13h41
Licence Creative Commons
ALLEEDESCONTEURS.FR DECOUVRIR L'ALLEE L'ALLEE & CO STATISTIQUES
Les fictions publiées
L'agenda des publications
Les auteurs de l'Allée
Les Trois Rues | la compétition
Foire aux questions
Publier sur l'Allée
Nous contacter
Forums de discussion
LeConteur.Fr
Partenaires & Liens
28 fictions publiées
719 membres inscrits
Dernier inscrit: Shnever
AlléeDesConteurs.fr ~ 2005-2018