Bienvenue ! S'inscrire Se connecter
Nos Romans L'Agenda Parchemins
Les Trois Rues Les Forums L'Equipe

Inscrivez-vous ou connectez-vous

Interview d'auteur : Quetzy
Article rédigé par Jamreo & publié le 24.05.2016 dans Allée des Conteurs
Interview d'auteur : Quetzy /2
5) BL n°2 ne se fait pas trop de soucis ! Sinon, ah ben non, c'est fini, plus de questions. 
Allez soyons sérieux, je suis encore un peu curieuse : tu as donc commencé par écrire des fanfictions. Comment en es-tu venue aux écrits originaux ?


En fait, je ne saurais pas te dire quand, parce que dans mon souvenir, il me semble que j'ai autant imaginé d'histoire originales que de fanfictions. C'est juste que ces dernières ont parfois été plus pressantes à être couchées sur papier que les autres.

Je pense que j'écris des fanfictions un peu par "frustration", de ne pas avoir la fin que je veux par exemple, ou bien parce que je trouve qu'il manque un personnage (féminin et fort bien souvent), voire carrément des moments (c'est le cas de mes OS Harry Potter). Et puis, c'est aussi l'excuse de me replonger encore et encore dans ces univers. Mais globalement, ces histoires sont des "défouloirs", je n'irai pas jusqu'à dire que je ne les écris pas sérieusement, mais je m'y investis beaucoup moins que mes originales.

Mes histoires originales, a contrario de la fanfic, sont l'occasion de tout créer, gérer, sans avoir à respecter les imposés de l'auteur d'origine. J'éprouve plus de liberté, même si, perfectionniste comme je suis, je fais en sorte de peaufiner mes univers autant que possible. Pour te répondre, je pense que je suis venue aux histoires originales par besoin d'être totalement maître, par besoin d'une liberté "presque" totale.
Cette liberté a un prix : je m'impose d'être cohérente dans mes personnages. Du coup, pour ça, quand un personnage prend vie sur papier, il faut savoir qu'il a déjà quasiment une longue vie détaillée derrière lui. Pareil pour les univers. Dans "Autre Monde", le lac auprès duquel se trouve la résidence du clan existe réellement, tout comme la route que prennent les personnages dans le chapitre 1. Idem dans "Lizzie" : toi qui l'a peut-être lu, le chapitre 2 présente l'itinéraire que Mad a suivi pour rejoindre Denali, et j'ai passé plus d'une heure à chercher le nom d'une foutue rivière...
Je pourrais ne pas être aussi pointilleuse, mais je me mets à la place de mes lecteurs. J'ai moi-même, en lisant un livre une fois, été particulièrement fière de connaître l'endroit dont parlait l'auteur pour y avoir déjà été. Et je me suis dit "waouh ! Il n'a pas fait qu'inventer son histoire, il y a intégré des points réels qui donnent encore plus matière à son histoire." Du coup, j'essaie de reproduire ça, en me disant que peut-être, un jour, un lecteur habitant en Alaska me lira et se dira "ah mais oui, elle a potassé son sujet l'auteur !".

Bref (je m'égare...), ce que j'aime dans les histoires originales, c'est certes de pouvoir créer de A à Z, mais aussi de devoir me documenter sur ce que j'écris, comprendre, apprendre... Une vraie gosse, j'avoue...


6) On voit que tu as le souci du détail et du réalisme. Puisque tu parles un peu du travail d'écriture en lui-même : comment te mets-tu en condition pour écrire ? Et puis comment aimes-tu travailler (un seul texte à la fois, plusieurs, en musique ou non...) ?

Hmmm, intéressante ta question...

Me mettre en condition. On va dire qu'il y a deux scénarios : soit j'ai une envie folle et furieuse d'écrire, presque frénétique, et je vais devoir me poser pour écrire, soit sur mon PC si je suis à la maison, soit sur un carnet si je suis au travail/transports, soit parfois sur le bloc notes de mon téléphone si je n'ai pas mon fameux carnet avec moi. Soit je "m'auto-fouette" et je me dis "ce soir, ma fille, tu écris". Et là, coup de poker : soit ça marche soit ça plante. Mais par exemple, j'utilise ce genre de technique pour les jours épiques/cinglé et ça a toujours fonctionné (ce dont je suis assez fière, j'avoue). Mais j'ai toujours dit que je travaillais beaucoup mieux sous la pression (déformation professionnelle...).

Ensuite, comment j'aime travailler... Là encore, ça dépend où je me trouve. Si je suis chez moi, je suis soit à mon bureau devant mon PC, soit sur le canapé ou dans mon lit, avec le PC sur les genoux. Obligatoirement, il y a de la musique (j'ai essayé devant la télé avec un film en fond, mais le film l'emporte toujours sur l'écriture...) : soit des playlist sur mon PC, soit sur Spotify. Sur ce site, il y en a deux qui tournent très souvent : une "Good Mood" où j'ai toutes sortes de chansons (ça va de la musique style country aux morceaux de rock, en passant par des classiques des 70-80's, avec quelques balades également), et une "Musiques de films" où on y trouve plutôt des morceaux instrumentaux (X-men, Tron Legacy, Gladiator, Pirates des Caraïbes, Requiem for a dream, Dragons, Divergent, et j'en oublie...). La musique m'aide à m'isoler et à me plonger dans mon monde, elle m'aide même à trouver l'inspiration parfois. Ensuite, soit j'ai envie d'écrire sur une histoire en particulier, soit je me fixe un objectif : finir tel chapitre, commencer celui là, etc... Parfois ça marche, parfois non. Quand c'est le cas, en général, je n'insiste pas et je passe à autre chose qui m'inspire plus. Je papillonne on va dire. 
Il m'arrive de passer une soirée à bosser sur un chapitre, mais en écrivant très peu, car il y aura eu un gros travail de recherche derrière. 
Ah oui, j'oubliais : j'écris majoritairement le soir. Tu m'as vue au réveil : je ne suis pas des plus fraîche et réactive au saut du lit. Du coup, c'est le soir où je suis le plus inspirée et en forme (sauf en cas de journée catastrophique où mon encéphalogramme est proche de la ligne droite infinie...). Mais parfois, il m'arrive d'écrire en cours de journée, mais c'est plus rare.
J'écris aussi sur un carnet, ce qui est nouveau pour moi car je n'écrivais plus sur papier depuis... Ouais, ça doit bien faire 20 ans... En général, il ne s'agit pas de chapitres "dans l'ordre", mais plus d'idées ou dialogues que je jette sur papier avant de les oublier, ou parfois carrément de scènes "hyper spoilers" que j'ai besoin de poser car elles me monopolisent trop l'esprit. En général, ces mots sur papier sont recopiés au propre sur le PC.

Sinon, j'aime beaucoup trouver des visages à mettre sur mes personnages, et j'arpente régulièrement le net pour trouver l'inspiration. Même si certains "visages" se retrouvent d'une histoire à l'autre (c'est le cas pour "Autre Monde" et "Lizzie" par exemple). Du coup, ça me permet de travailler sur des petits bonus, comme les fiches personnages, ou des "goodies" qui viendront un jour (j'attends une version de photoshop plus élaborée pour avancer. Bonne nouvelle : elle arrive ce samedi normalement !).

Voilà, tu sais (presque) tout  :)


7) Tu es plutôt une "nocturne" de l'écriture   
Allez, avant-dernière question (tu es presque au bout de tes peines) : tu parles de la musique que tu écoutes pour écrire. Est-ce qu'il y a des auteurs qui t'inspirent particulièrement aussi (publiés ou non) ? 


Oh, des auteurs qui m’inspirent, oui, il y en a pas mal (pour ne pas dire beaucoup).

En publiés, je me dois de commencer par Mr Tolkien. La trilogie du « Seigneur des Anneaux » est la première histoire « Fantasy » que j’ai lue, alors forcément ça marque. J’aimerai un jour être capable de créer des univers et surtout tout ce qui va avec (histoire, légendes, langages, etc...) tel que lui l’a fait. Ensuite vient JK Rowling. Même s’il y plein de choses dans « Harry Potter » qui sont à critiquer, il faut reconnaître que comme Tolkien, elle a su créer un univers hyper riche, des personnages attachants et une magie « identifiable ». Je suis sûre que tous ceux qui ont lu l’histoire ont eu envie d’avoir un Patronus ou bien d’être un animagi. Une autre auteur que j’admire et qu’en plus, j’ai eu la chance de rencontrer, c’est Robin Hobb. Une grande dame, qui écrit des histoires qui m’ont happée quasiment à chaque fois (« Le soldat chamane » étant l’exception qui confirme la règle), en provocant des scènes de lecture assez mémorables (en larmes dans mon RER pour une scène de « L’assassin royal », entre autres). Ce que j’aime chez elle, en dehors du fait qu’il y ait des dragons dans ses histoires, ce sont ses personnages. Ils sont marquants, même si ses héros sont bien souvent têtes à claques, énervants, horripilants même. J’aimerais un jour créer un personnage tel que Le Fou, ou bien encore Paragon, Brashen, Burrich.
Et pour terminer, le sadique Mr George R Martin avec son « Games of Throne », dont j’admire la manière de tisser des intrigues aussi tordues que palpitantes, avec des personnages tout en nuances (Jaime, que j’ai détesté au début, pour finir par l’apprécier), et surtout sa capacité à me captiver à fond malgré la catégorie « Pavé » de ses tomes. Le tome 2, je l’ai ponctué tout du long de « Oh P..... » qui ont bien fait rire mon mari... Avant qu’il ne découvre de quoi il en retourne.
J’ai lu aussi des auteurs dits « Fantasy » tels que Terry Goodkind, Guy Gavriel Kay, et même si leurs univers sont passionnants, ils m’ont nettement moins marqué que les quatre premiers que j’ai cités.
Récemment, j’ai découvert la littérature dite « adolescente » ou « young adult ». Je dis bien « dite » parce que je trouve que dans beaucoup de ces histoires destinées à un public « jeune », il y a une double lecture pour qui veut bien y prêter attention. Et quand je vois ce qui est à la mode en littérature « adulte » (aka « 50 nuances », « After » et consorts...), je préfère encore me plonger dans ces histoires « plus simples » mais au final tellement mieux écrites.
Je citerais les séries des « Percy Jackson » de Rick Riordan, où la fan de mythologie que je suis peut être rassasiée, mais sur un ton plus léger, drôle, un peu impertinent, et avec des personnages encore une fois attachants. J’ai aussi dévoré la trilogie « Divergent » de Veronica Roth. Cette histoire divise ceux qui l’ont lue. Moi j’ai aimé les personnages (encore), l’évolution de leur « terrain de jeu », et surtout la fin (ce qui fera débat), parce que j’ai adoré le fait que l’auteur aille jusqu’au bout de son scénario, sans tenir compte d’éventuels souhaits du public (ce qu’à fait Susanne Collins dans « Hunger Games », et que je trouve dommage...).

Bon, je vais passer à la partie « non édités » parce que je pourrais faire une liste longue comme la muraille de chine sinon...
Avant d’arriver sur l’Allée, je lisais très peu d’histoires sur le web. J’en avais lues à l’époque où je publiais ma fanfic « Fruits Basket » sur un forum dédié à ce manga, et je lisais quelques collègues auteurs, mais quand je l’ai quitté, j’ai arrêté de lire et commenter aussi donc.
Quand je suis arrivée sur l’Allée, une des premières histoires que j’ai lue, et que je continue à lire (et même à corriger, * fière *), c’est « Cinq Lions de Cendre ». Au départ, parce qu’il y n’y avait que peu de chapitres de corrigés et aussi parce que le minisite en jetait ! (oui, on a les arguments qu’on a quand faut se lancer dans une histoire... J’ai évolué, croyez moi !). Et j’avoue que je ne me lasse pas de lire les aventures de Léo et Luca, qui sont – O surprise ! – des personnages attachants et hauts en couleur, et surtout qu’ils évoluent dans un cadre qui est criant de vérité. Je te l’ai déjà dit, mais en lisant tes descriptions de Venise, Murano et Milan, on dirait que tu y as été et que tu retranscris ce que tu y as vu.
J’ai également la chance d’être la Pendule de Blackwood pour « Pandemonium ». Là encore, je me régale, et pas qu’avec des personnages (même si je les adore ! Surtout Nathychounet d’amouuuuurrrrr !!!!!). J’aime cette magie pour l’instant sous-jacente, cette histoire presque ancestrale, et cette noirceur qui la rend attrayante. Et puis, j’avoue aussi que je rigole bien face à certaines répliques (comme « quelqu’un veut un tic-tac ? » en pleine joute verbale...).
J’ai également dévoré deux des histoires de Chimere, « Eden » et « Hot and Spicy ». Deux histoires très différentes (la première est classée en SF militaire, la seconde en pur policier), mais menées tambour battant, sans temps morts, avec ce qu’il faut de sadisme et aussi de bons sentiments pour m’accrocher tout du long.
Le temps me manque pour me maintenir à flots dans « Orion » de Sizel (un univers hyper riche et documenté, et puis y’a Plaks et Sekka !), « Frozen » et « Extermination » de Théas (super héros et manipulation génétique, tout pour me plaire !), « Bromios » de toi (mythologie !!!!!), « Silver Blood », « Sublimation » et « Paradis XXIV » de Béa (robots, expérimentation humaine et enquête spatiale), et la liste est hyper longue.

Au final, ce qui ressort de cette longue liste, c’est que je suis attirée par des personnages marquants, des histoires empruntes de magie (de la vraie magie ou bien la magie des sciences aussi), et des univers riches. Après, je ne dis pas que je vais m’en inspirer dans le sens « piquer des idées », mais plus dans le sens « objectif à atteindre ». Je rêve de faire crier mes lecteurs de frustration ou de colère, ou bien de les faire exploser de rire, ou encore de générer en eux un comportement limite « fangirl/fanboy » envers certains de mes personnages.


8) Oh, ça fait déjà une belle liste (et je suis toute timide d'être dedans ! )
Pour finir cette interview, un dernier mot ? Quelque chose que tu aimerais dire ?


Déjà, un grand merci à toi d'avoir pris TOUT le temps de me poser toutes ces questions ! Je suis une grand bavarde (surprenant, n'est-ce pas ?) et j'espère ne pas vous avoir perdus en route :)

Un grand merci à l'équipe de l'Allée de m'avoir acceptée comme membre, Conteur et maintenant "co équipière", et aussi de me supporter (dans tous les sens du terme).

Je n'oublie pas tous ceux qui me suivent/m'encouragent/supportent et que je délaisse bien trop à mon goût. Je ne désespère avec mon nouveau boulot d'avoir un peu plus de temps à vous consacrer.

Et surtout, à tous : continuez de lire/écrire/rêver. Mieux vaut être un peu lunaire et coloré, que réaliste et tout gris. Nous avons la chance de vivre dans deux mondes, profitons-en !

Retrouvez Quetzy sur l'Allée :

- L'Autre Monde

- Lizzie
Page 2 sur 2 / 1 2
Commenter & Partager
Pour commenter vous devez vous identifier (et avoir créer un compte sur notre forum)
Quetzy
dimanche 5 juin 2016 à 22h34

Merci Spacym ! Je vois qu'on a vraiment les mêmes goûts <3
spacym
vendredi 27 mai 2016 à 10h27

Beaucoup de petites choses très intéressantes dans cet interview.. et une fanfic Chevaliers du Zodiaque dont la perso principale tombe amoureuse de Shiryu , je ne peux qu'approuver les goûts de cette demoiselle *soupir enamouré*
Merci de t'être prêtée à ce petit jeu, très instructif pour tes lecteurs!
Quetzy
jeudi 26 mai 2016 à 17h40

Merci Yon <3
Yon
jeudi 26 mai 2016 à 13h13

Super interview, j'ai adoré la lire. Chapeau à vous deux!
Quetzy
mercredi 25 mai 2016 à 22h38

Merci à tous, je suis contente si je vous fais rire (et trembler aussi, mouahahah !!!)

Merci aussi à Jam qui a pris le temps (beaucoup beaucoup beaucoup...) pour me poser toutes ces questions et lire mes looooooongues réponses.

Nascana
mercredi 25 mai 2016 à 22h33

Merci pour ton interview. J'aime bien en découvrir plus sur les auteurs et leur façon de faire.

Nascana
Sizel
mercredi 25 mai 2016 à 13h27

Une interview pleine de malice en tout cas ! C'était sympa de redécouvrir Lizzie et Autre Monde de cette façon : ça permet de découvrir plus amplement ton approche de l'écriture !

(... Plaks et Sekka... Tu sais les choisir judicieusement )
Tsukihime
mercredi 25 mai 2016 à 13h25

Magnifique interview de la part de la journaliste autant que de l'invitée.
Ah, cette fanfiction Fruits Basket... (je l'ai encore sur mon ordi figure toi XD)

Ravie d'en avoir appris plus sur tous tes projets et de retrouver ta bonne humeur (d'après matin) sur de longs paragraphes. J'ai beaucoup aimé, merci à toutes les deux ^^
Serenya
mercredi 25 mai 2016 à 12h17

Très chouette interview, j'ai bien rigolé !
Bon voilà c'est malin, maintenant les pronostiques sont lancés dans ma pauvre petite tête quant au devenir de ces pauvres personnages....
Pixie
mardi 24 mai 2016 à 21h26

Super interview, les filles ! Certaines des réponses m'ont fait beaucoup rire. ^^ Et à côté de ça, mine de rien, c'est agréable d'en apprendre davantage sur toi, Quetzynette. (je vais soigneusement oublier ce que j'ai lu sur le devenir de certains des personnages de Lizzie, d'ailleurs...) En tout cas, bravo les filles !
L'AlléeDesConteurs.fr © 2005-2019
AlléeDesConteurs.fr Découvrir l'Allée L'Allée & Co Statistiques
Les fictions publiées
L'agenda des publications
Les auteurs de l'Allée
Les Trois Rues | la compétition
Foire aux questions
Nous contacter
Forums de discussion
LeConteur.Fr
Partenaires & Liens
16 fictions publiées
761 membres inscrits
Dernier inscrit: N.K.B
AlléeDesConteurs.fr ~ 2005-2019