Bienvenue ! S'inscrire Se connecter
Romans Agenda Publier Articles
Les Trois Rues Les Forums L'Equipe
Connexion
Ruines, tome 1 : Nuit - Sophia Laurent
Article rédigé par Jamreo & publié le 05.03.2016 dans Chroniques de livre
Ruines, tome 1 : Nuit - Sophia Laurent
Alex... Quatre lettres qui se débattent pour rester à flot.

C'est tout ce qu'il connaît de lui. Le reste, ce monde dévasté, ces hommes qui veulent sa peau, son corps aussi détérioré que son esprit et cette bande d'adolescents plus sauvages les uns que les autres... Le reste est flou, vague, sombre.

Il va chercher la lumière à travers cette nuit qui lui est tombée dessus. Et rencontrer dangers, aventures, et... amis ?


***


Le résumé était plutôt intrigant. Le premier volet de Ruines, trilogie dont les deux premiers tomes sont à ce jour sortis en auto-publication, nous présente un futur d’apocalypse. On ne sait d’abord rien, puisque notre personnage principal s’éveille dans une ruelle sans se souvenir de son identité ou de la situation globale. Il ne se souvient que de son prénom : Alex, donc. En sortant de sa ruelle, il croise la route d’une bande dangereuse et sanguinaire qui veut le faire prisonnier. Mais il est sauvé par des adolescents commandés par un certain Maxim. C’est auprès d’eux qu’Alex va en apprendre plus sur le monde.

Les idées de départ sont intéressantes. Malheureusement, pour moi, ça s’arrête là.

Les cinq premières pages m'ont intéressée : l’écriture ne manque pas d’une certaine intensité pour rendre le malaise d’Alex, intensité qu’on retrouvera plus tard pour appuyer les passages « clé » ou les moments de révélation. Malheureusement, cette qualité expansive m’a fait l’impression de venir simplement cacher la fragilité de l’ensemble.

Que ce soit au niveau de l'intrigue, des personnages, ou du style, je n'ai pas vraiment accroché.

Les situations elles-mêmes sont parfois un peu étranges : par exemple, Alex est repêché par la bande de Maxim. Cabossé de partout, il est soigné et recousu pendant plus d’une heure par le docteur des lieux, mais cela ne l'empêchera pas d’aller travailler à planter des patates avec les autres dès le lendemain, malgré ses sutures fraîches. Ça manque un peu de vraisemblance.

Alex est terrifié par ce qui lui arrive. Et ça se comprend. Pour mieux masquer sa terreur, il affiche un air fier, balance des insultes, provoque ses interlocuteurs... réaction de défense sans doute, mais j'ai eu du mal à accroché compte tenu de sa situation : il est le plus souvent blessé, faible et sans défense. De manière générale, il est empli d’émotions violentes, mais agit de façon décalée. Par son attitude, il va se créer une posture de dur à cuire, de courageux, de désinvolte… mais dans les moments qui s’y prêtent le moins. Et j'ai trouvé ça dommage de voir que passés cette colère, cette indignation, cet héroïsme, on sait peu de choses de sa personnalité. Certes, il est amnésique, mais avoir accès à autre chose aurait permis de mieux construire le personnage dans mon esprit.

Dans le groupe qu’intègre Alex, on ne croise que deux filles. Et j'ai trouvé assez dommage que chacune doive inspirer à Alex des sentiments, des attirances, des tourments... comme si un personnage féminin n'existait que par cela. Alex va d’ailleurs nous rappeler à quel point Kate (à un moment inopportun où celle-ci est blessée et perd des quantités non négligeables de sang) provoque chez lui cette attirance.

L’univers romanesque dans lequel évoluent tous ces personnages semble intéressant a priori, mais il n'est pas suffisamment creusé pour capter vraiment l'attention. Certes, des éléments nous sont donnés au fil de la lecture qui expliquent la situation apocalyptique à base de ville détruite, manque d’eau et de nourriture, factions ennemies qui se battent entre elles pour la survie. Mais tout cela reste au stade schématique, et la dimension manichéenne ne m'a pas non plus captivée : les méchants ont l'air trop méchant pour faire vrai.

Je l’avoue, j’ai pendant la majeure partie du roman eu le sentiment qu’il ne se passait pas grand-chose. Alex se fait des amis, des ennemis, cherche sa place, cherche qui il est, cherche de la nourriture, se bat. A la fin, on finit par en apprendre plus sur lui et sur ses origines mais les révélations restent convenues.

Une chose qui a considérablement gêné ma lecture : j’ai eu l’impression que l’auteure ne s’était pas relue. On tombe sur des expressions comme une « esquive de dessin », un cœur qui bat « à une vitesse désopilante » ou quelqu’un qui « écarquille les paupières », on retrouve régulièrement les mêmes tournures, les phrases sont coupées à des endroits étranges. Plus d’attention portée à l’écriture et quelques relectures auraient vraiment facilité la chose.

Au final, malheureusement, ce roman n'a pas fonctionné pour moi.

***


Pour plus d'informations :

- Site de l'auteure
Page 1 sur 1 / 1
Commenter & Partager
Pour commenter vous devez vous identifier (et avoir créer un compte sur notre forum)
Nascana
mercredi 16 mars 2016 à 20h56

Dommage que le roman ne soit pas aboutit. Nascana
Licence Creative Commons
ALLEEDESCONTEURS.FR DECOUVRIR L'ALLEE L'ALLEE & CO STATISTIQUES
Les fictions publiées
L'agenda des publications
Les auteurs de l'Allée
Les Trois Rues | la compétition
Foire aux questions
Publier sur l'Allée
Nous contacter
Forums de discussion
LeConteur.Fr
Partenaires & Liens
30 fictions publiées
660 membres inscrits
Dernier inscrit: hel-m
AlléeDesConteurs.fr ~ 2005-2017