Bienvenue ! S'inscrire Se connecter
Romans Agenda Publier Articles
Les Trois Rues Les Forums L'Equipe
Connexion
La Terre qui penche, Carole Martinez
Article rédigé par Jamreo & publié le 04.10.2015 dans Chroniques de livre
La Terre qui penche, Carole Martinez
Blanche est morte en 1361 à l’âge de douze ans, mais elle a tant vieilli par-delà la mort ! La vieille âme qu’elle est devenue aurait tout oublié de sa courte existence si la petite fille qu’elle a été ne la hantait pas. Vieille âme et petite fille partagent la même tombe et leurs récits alternent.
L’enfance se raconte au présent et la vieillesse s’émerveille, s’étonne, se revoit vêtue des plus beaux habits qui soient et conduite par son père dans la forêt sans savoir ce qui l’y attend.
Veut-on l’offrir au diable filou pour que les temps de misère cessent, que les récoltes ne pourrissent plus et que le mal noir qui a emporté sa mère en même temps que la moitié du monde ne revienne jamais ?


***


Publié chez Gallimard - 2015

Si vous me connaissez bien vous savez que le Moyen-Age est une (très vaste) période qui me fascine, et c'est en partie ce qui m'a motivée à découvrir le roman. J'ai aussi en la chance d'écouter l'auteure en parler lors des Correspondances de Manosque fin septembre, et comme j'étais également en mal de lectures en langue française, c'était l'occasion de faire d'une pierre trois coups.

L'époque est rude. On sort d'une épidémie de peste qui a emporté la mère de Blanche et asséché le cœur de son père, un seigneur de Franche-Comté. Mais le monde se remet peu à peu. Blanche, donc, est une fillette qui enrage de ne pas avoir le droit d'apprendre à lire et écrire. On lui serine qu'une femme instruite, c'est la porte ouverte au diable, et la pauvre est terrifiée autant qu'indignée par cette croyance. Personnage bien planté : une enfant de onze ans au fort caractère mais réduite à l'ignorance et au silence. Elle est à la fois lucide et candide, amusante dans son empressement à vouloir changer le monde, et attendrissante parce qu'on comprend son besoin d'être actrice de sa propre vie.

Un beau jour, son père l'embarque pour un long périple à travers forêts. C'est d'abord à l'occasion de ce voyage que la puissance poétique de l'écriture m'a frappée. Et ça continue plus tard : la forêt, la rivière de la Loue, les vignobles, le prieuré, bref, le monde qui entoure Blanche dans ce nouveau lieu où son père l'a conduite : les terres du seigneur de Haute-Pierre, où elle va finalement recevoir l'éducation dont elle rêve et vivre aux côtés d'Aymon, héritier des Haute-Pierre.

J'ai d'ailleurs beaucoup aimé la relation entre Blanche et cet Aymon, garçon sauvage surnommé l'Enfant ou l'Idiot, ainsi qu'avec deux autres personnages un peu plus tard, Eloi et Bouc. Une relation profonde et touchante, parsemée de petits épisodes qui peuvent sembler anecdotiques, mais qui en disent long et sont autant d'occasions d'apprécier les descriptions et la sensibilité de l'écriture. La beauté de la nature, le danger qu'elle représente aussi (on parle encore de la peste, on se bat pour entretenir les champs, on espère éviter la disette) imprègne leur quotidien et apporte une touche de fantastique. La forêt, la rivière sont des entités habitées de conscience et de volonté, et on pourrait bien se laisser berner, y croiser quelques fantômes ou bien le diable lui-même, allez savoir.

Le récit est parsemé de chansons. Chansons d'époque, chantées par plusieurs personnages, se répondant et racontant des histoires qui parfois ne peuvent s'exprimer autrement. Et puisqu'on en est à parler d'histoires ! Vous l'aurez compris, ce n'est pas un roman à lire si vous cherchez un concentré d'action ou d'aventure. Mais il se passe des choses. Blanche observe, Blanche fait des rencontres qui vont la marquer, Blanche apprend, Blanche se bat avec son passé ou plutôt celui de ses parents, dont on connaît l'histoire dans ce pays. On lui en souffle quelques bribes par-ci, par-là, mais elle a du mal à les coudre ensemble. Jusqu'à la fin. La fin qui est assez dure, d'ailleurs.

Bon, pour parler de ce qui m'a un peu moins convaincue. Le roman a une structure particulière : les chapitres sont découpés entre « la petite fille » et « la vieille âme ». On sait dès le départ que Blanche meurt en 1361, à l'âge de douze ans, et le récit est donné à la fois par la fillette encore vivante, et son âme par-delà la mort, qui témoigne parfois d'époques futures, qui revit ses souvenirs en parallèle, fait le lien entre hier et aujourd'hui. Du moins c'est ce que j'ai supposé, mais à vrai dire je n'ai pas bien vu le sens de cette dualité. Je n'ai pas vu que cela apportait, concrètement, de faire parler la vieille âme. Les passages avec un certain personnage surnommé la Dame verte m'ont aussi moins convaincue, j'avais le sentiment que ça allait trop vite, trop par rapport au reste. Pour finir, le mélange entre poésie et quelques détails plus prosaïques, voire vulgaires, est étrange. Ce n'est pas que j'ai détesté, ni été mise franchement mal à l'aise mais, non, ça ne m'a pas trop parlée.

Pour résumer, une bien bonne lecture qui me donne envie de découvrir ce que cette auteure a pu écrire d'autre !
Page 1 sur 1 / 1
Commenter & Partager
Pour commenter vous devez vous identifier (et avoir créer un compte sur notre forum)
Isabelle
dimanche 25 octobre 2015 à 15h05

Cette histoire à l'air intéressante finalement. Je ne pense pas que cela m'aurait interressée si je n'avais pas lu ton article. Je crois que c'est justement comment elle s'en est sorti avec le découpage qui m'intrigue le plus.

Isa.
Nascana
lundi 19 octobre 2015 à 06h26

Ca a l'air intéressant mais en même temps un peu spéciale.

Je tenterais bien quand même.

Nascana
Jamreo
mercredi 14 octobre 2015 à 08h59

C'est vrai que c'est par chez toi ^^
J'espère que ça te plaira si jamais tu te lances :)
Blackwood
lundi 12 octobre 2015 à 16h07

La Franche-comté ! Chez moi ça, ça m'intéresse du coup beaucoup de découvrir ce roman et la façon dont tu en parles donnes franchement envie de le découvrir, ne serait-ce que pour découvrir les paysages dont tu parles et la façon dont s'est écrit. Je note !
Licence Creative Commons
ALLEEDESCONTEURS.FR DECOUVRIR L'ALLEE L'ALLEE & CO STATISTIQUES
Les fictions publiées
L'agenda des publications
Les auteurs de l'Allée
Les Trois Rues | la compétition
Foire aux questions
Publier sur l'Allée
Nous contacter
Forums de discussion
LeConteur.Fr
Partenaires & Liens
32 fictions publiées
646 membres inscrits
Dernier inscrit: Renarde de Brume
AlléeDesConteurs.fr ~ 2005-2017