Bienvenue ! S'inscrire Se connecter
Romans Agenda Publier Articles
Les Trois Rues Les Forums L'Equipe
Connexion
L'échelle narrative
Article rédigé par Ghaan & publié le 24.07.2015 dans Ecriture
Outil 1 : L’échelle des narrations


Tout d’abord, pour fixer les idées, un rappel des différents modes de narration existants que l’on peut ranger selon une échelle:




- Exposition : Ex. Les cinq années qui suivirent, le chat grandit, poussant de plus en plus loin ses explorations et se battant pour se tailler un territoire à coups de griffes.
- Narration dramatique : Ex. Son rival grondait. Le chat feula, les oreilles en arrière, le poil hérissé, prêt à bondir.
- Dialogue : Ex. « Miaahhh ! »
- Description des détails sensoriels : Ex. La nuit était noire, la lune éclairait à peine le jardin. Le battement des ailes d’un oiseau et le sifflement du vent rompaient seuls le silence.
- Flux de conscience : Ex. Le chat ne pouvait pardonner à son rival. Il avait marqué de son odeur tous les arbres du quartier, poussant l’outrage jusqu’à essayer de s’emparer de son jardin.

Pour varier le rythme de l’histoire, on va vers le haut et le bas de cette échelle. Par exemple, quand on lit un texte en “flux de conscience”, un passage qui prend 5 minutes au lecteur à lire peut à peine couvrir 5 secondes de temps dans l’histoire. Avec l’exposition, où on survole les événements et où on explique au lieu de décrire, cela va très vite. On peut passer un paragraphe à reporter des événements qui, dans l’histoire, se déroulent sur des années. Lors d’une scène d’action, pour accélérer le rythme, on ne garde des descriptions et des pensées du personnage que les détails indispensables pour faire avancer l’histoire. Et vice-versa, si on veut que le lecteur se pose un peu, on revient sur la description et le flux de pensées.
Page 1 sur 4 / 1 2 3 4
Commenter & Partager
Pour commenter vous devez vous identifier (et avoir créer un compte sur notre forum)
Lily H. Kitling
lundi 17 avril 2017 à 12h45

Merci beaucoup pour cet article très intéressant, et de bon conseil !
Beatrice Aubeterre
jeudi 3 septembre 2015 à 10h38

Un article très fouillé, bravo !
Comme tous les conseils, je crois que c'est très bien dans un premier temps pour bien maîtriser les choses, puis savoir par la suite s'en éloigner une fois qu'on a assez de recul. :)
Nascana
jeudi 6 août 2015 à 13h07

Très intéressant, ça pose de bonnes bases de réflexions. J'aime bien l'image des wagons.

Nascana
Clyfia Shana
mardi 4 août 2015 à 14h44

C'est un article bien construit Ghaan. Théorique avec des exemples. J'avoue, je fais comme Dio, je suis mon instinct et je suis peu la recette, le mélange se fait tout seul et librement.
Diogene
mercredi 29 juillet 2015 à 14h56

Salut Ghann,

C'est vrai que je ne me pose jamais ce genre de questions, écrivant à l'instinct et au ressenti. (et puis je n'aime pas me les poser). Cependant, comme Sizel, je suis d'accord avec ta conclusion, on a toujours besoin de trouer un juste équilibre, même s'il n'est pas toujours simple à atteindre.
Sizel
mardi 28 juillet 2015 à 14h11

Je l'ai déjà évoqué, mais je n'ai pas l'habitude d'étudier mes histoires d'une façon plus technique ! Par contre, j'approuve complètement ta conclusion : il faut recherche l'équilibre, bien que pas forcément parfait selon ce l'effet qu'on veut donner à une scène ! ça pourrait même me débloquer quand mon chapitre ne va pas dans la direction que je souhaite ^^
Jewel
lundi 27 juillet 2015 à 13h21

Merci pour cet article Ghaan, ça fait toujours du bien de se remettre ces petites choses en tête. :)
Licence Creative Commons
ALLEEDESCONTEURS.FR DECOUVRIR L'ALLEE L'ALLEE & CO STATISTIQUES
Les fictions publiées
L'agenda des publications
Les auteurs de l'Allée
Les Trois Rues | la compétition
Foire aux questions
Publier sur l'Allée
Nous contacter
Forums de discussion
LeConteur.Fr
Partenaires & Liens
32 fictions publiées
646 membres inscrits
Dernier inscrit: Renarde de Brume
AlléeDesConteurs.fr ~ 2005-2017