Bienvenue ! S'inscrire Se connecter
Nos Romans L'Agenda Parchemins
Les Trois Rues Les Forums L'Equipe

Inscrivez-vous ou connectez-vous

L'échelle narrative
Article rédigé par Ghaan & publié le 24.07.2015 dans Ecriture
Outil 2 : La ponctuation du récit et le souffle



Dans un texte, la ponctuation est là pour nous faire respirer. Faite attention à votre souffle lorsque vous écrivez ou bien relisez-vous à haute voix. Cela vous donnera une indication sur le rythme de vos phrases. Flaubert avait un gueuloir pour lancer à voix haute chacune des phrases qu’il écrivait et réécrivait sans relâche jusqu’à atteindre la perfection.

Le lecteur retient son souffle quand il lit une phrase, cognitivement parlant ^^ La longueur des phrases a donc un impact sur la compréhension et sur le ressenti du rythme. Ainsi, pour donner une sensation artificielle de vitesse et de tension, on peut utiliser des phrases courtes. On peut aussi accélérer le rythme en cassant la structure des phrases : éliminer le verbe, jeter un mot comme on jette un cri.

Ex. « Le chien gagnait du terrain. Le chat accéléra. Son souffle si proche… Un arbre ! Vite, grimper ! »

Au contraire, pour ralentir le rythme, on peut utiliser des phrases et des paragraphes plus longs. On peut ajouter des détails sur des éléments non cruciaux, de l’introspection, interrompre l’action pour parler d’une scène qui se déroule en parallèle. On peut aussi s’amuser à juxtaposer les propositions relatives pour donner de la force à une idée.

Ex. « C’était un bien mauvais chat, qui arrachait les rideaux, qui les déchirait jusqu’à ce qu’il n’en reste que des miettes. »

Mais bon c’est pas très joli. Un bon allié est le point-virgule qui permet d’éviter les juxtapositions de phrases et en même temps les phrases trop longues. A la lecture orale, on baisse la voix mais sans tout à fait l’éteindre (merci à Béatrice Aubeterre pour l’idée et le lien ^^). Autre technique, mais dangereuse et à n’utiliser qu’en ultime recours pour ralentir le rythme : on peut développer une métaphore. Victor Hugo était un chef pour ça ! Par exemple, dans « 93 », il tartine trois pages sur une comparaison entre un canon qui glisse sur le pont d’un bateau et un taureau. J’ai aussi lu quelque part la technique d’un auteur pour ralentir ses récits. Il lisait de la poésie avant de se lancer dans l’écriture. Perso, c’est la meilleure façon de multiplier par trois mon travail en phase de relecture ^^.

Enfin, ne jamais perdre de vue que seule l’histoire compte. Ajouter des métaphores filées dans une scène d’action peut allonger votre texte mais va diminuer la tension. Est-ce une bonne idée ?
Page 2 sur 4 / 1 2 3 4
Commenter & Partager
Pour commenter vous devez vous identifier (et avoir créer un compte sur notre forum)
Lily H. Kitling
lundi 17 avril 2017 à 12h45

Merci beaucoup pour cet article très intéressant, et de bon conseil !
Beatrice Aubeterre
jeudi 3 septembre 2015 à 10h38

Un article très fouillé, bravo !
Comme tous les conseils, je crois que c'est très bien dans un premier temps pour bien maîtriser les choses, puis savoir par la suite s'en éloigner une fois qu'on a assez de recul. :)
Nascana
jeudi 6 août 2015 à 13h07

Très intéressant, ça pose de bonnes bases de réflexions. J'aime bien l'image des wagons.

Nascana
Clyfia Shana
mardi 4 août 2015 à 14h44

C'est un article bien construit Ghaan. Théorique avec des exemples. J'avoue, je fais comme Dio, je suis mon instinct et je suis peu la recette, le mélange se fait tout seul et librement.
Diogene
mercredi 29 juillet 2015 à 14h56

Salut Ghann,

C'est vrai que je ne me pose jamais ce genre de questions, écrivant à l'instinct et au ressenti. (et puis je n'aime pas me les poser). Cependant, comme Sizel, je suis d'accord avec ta conclusion, on a toujours besoin de trouer un juste équilibre, même s'il n'est pas toujours simple à atteindre.
Sizel
mardi 28 juillet 2015 à 14h11

Je l'ai déjà évoqué, mais je n'ai pas l'habitude d'étudier mes histoires d'une façon plus technique ! Par contre, j'approuve complètement ta conclusion : il faut recherche l'équilibre, bien que pas forcément parfait selon ce l'effet qu'on veut donner à une scène ! ça pourrait même me débloquer quand mon chapitre ne va pas dans la direction que je souhaite ^^
Jewel
lundi 27 juillet 2015 à 13h21

Merci pour cet article Ghaan, ça fait toujours du bien de se remettre ces petites choses en tête. :)
L'AlléeDesConteurs.fr © 2005-2019
AlléeDesConteurs.fr Découvrir l'Allée L'Allée & Co Statistiques
Les fictions publiées
L'agenda des publications
Les auteurs de l'Allée
Les Trois Rues | la compétition
Foire aux questions
Nous contacter
Forums de discussion
LeConteur.Fr
Partenaires & Liens
16 fictions publiées
761 membres inscrits
Dernier inscrit: N.K.B
AlléeDesConteurs.fr ~ 2005-2019