Bienvenue ! S'inscrire Se connecter
Romans Agenda Publier Articles
Les Trois Rues Les Forums L'Equipe
Connexion
Divano - Tome 1 / Ascension - Davis Royer
Article rédigé par Blackwood & publié le 16.05.2015 dans Chroniques de livre
Chronique du tome 1 de Divano : Ascension
Si on vous avait dit qu'un jour, vous deviendriez un dieu, vous y auriez cru ?
Ou vous auriez conseillé au "prophète" d'aller visiter un asile psychiatrique ?


Ouais, moi aussi.

Et pourtant, je suis là. Moi, une déesse. Mon Ascension m'y a conduite et mon rôle, maintenant, c'est de m'assurer que le monde tourne rond.
Et vivre le plus longtemps possible, accessoirement.
Sauf que je ne suis pas seule, je dois composer avec quelques collègues.
Et je vais vous avouer un truc : certains sont complètement tarés.

Alors, alors ! J’avoue que je ne savais pas vraiment à quoi m’attendre avec le résumé du livre. C’est donc sans vraiment d’a priori que j’ai lu les premières pages, et découvert l’histoire de Opale, Déesse débutante, dans ce monde où effectivement, les dieux ne sont pas forcément ceux que l’on attendrait.

Opale donc. Jeune française, blonde, qui n’a pas forcément la langue dans sa poche, mais qui ne brille pas pour un talent particulier. Plutôt commune, une étudiante banale qui va nous narrer son histoire plutôt démesurée, il faut bien le dire. Pas de surprises : on la sait devenir Déesse, on la sait faire son Ascension, c’est donc très vite dans le récit que l’on passe au cap supérieur. J’entends par là son arrivée au Royaume, sa découverte d'un monde unique, et son apprentissage en tant que nouvelle Déesse de la Chaleur.

Sans trop dévoiler l’histoire, s’il y a bien un point que j’applaudis, c’est qu’à travers les yeux novices de la demoiselle, on en vient nous aussi à découvrir la mythologie du récit, et on ne peut pas dire qu’elle n’est pas complète. Plus l’on avance dans les chapitres, et plus l’on s’amuse à faire connaissance avec la pléiade de Créatures et autres êtres surnaturels cités ici et là. Bien entendu, les classiques sont présents : vampires, mages, sorciers, loup-garous, mais leur utilisation est plutôt originale, bien pensée, et suffisamment détachée de ce que l’on connaît pour les apprécier.



Notre héroïne ne tarde d’ailleurs pas à rencontrer ses collègues : on fait vite connaissance de l’énigmatique Ivan, de la franche Jishina, ou bien la sulfureuse Fabiolà… .Si l’on pourrait craindre un schéma stéréotypé, on peut vite se rendre compte que chacun des protagonistes a son histoire, sa particularité, un petit « plus » qui le détourne de la caricature. Et c’est sans doute la plus grande force du récit : ses personnages. Derrière leur (presque) toute puissance, ils ont tous cette part très « humaine » qui finit par les rendre plus complexes qu’ils n’en ont l’air. Ici, le traitement du « bien » et du « mal » est fait avec beaucoup de nuance, de subtilité, et de finesse, empêchant ainsi de tomber dans le piège du manichéisme divin.

L’apprentissage de Opale ne se fait pas sans difficulté, et la suivre dans ce parcours semé d’embûches nous fait vite comprendre que quelque chose n’est pas clair (bon forcément, il faut bien une intrigue). Des petits détails, glissés de temps à autres ; des références faites par certains personnages. Bref, tout est fait pour nous faire peu à peu douter de la vie sereine de l’Olympe. Le final est à la hauteur de ce que l’on a appris au fil des pages : les réponses ne sont pas forcément celles que l’on attendait de base (et tant mieux), et les actions des uns comme des autres prennent une toute nouvelle dimension lorsque l’on connaît les motifs de leurs agissements.

La plume de l’auteur, quant à elle, a permis cette immersion assez rapide dans l’histoire. L’utilisation de la première personne, plutôt judicieuse pour découvrir avec les yeux de la narratrice ce tout nouveau monde, est maîtrisée, dynamique. Cependant, s’il y avait une critique négative à formuler, c’est sans doute le choix de certaines expressions, ou du vocabulaire, qui ont eu tendance à me sortir du récit. Je retiens, pour exemple, cette fameuse expression « ta gueule, c’est magique » dans la bouche de Ivan. Sur le moment, j’avoue l’avoir trouvé inappropriée, et pas du tout adapté au contexte. Par ailleurs, les quelques familiarités dans la narration m’ont fait tiquer, provoquant, à mon sens, un aspect oralisant parfois dérangeant.

Pour conclure cette chronique, je ressors avec beaucoup d’émerveillement de la découverte de l’univers. J’ai trouvé le tout bien pensé, bien ficelé, suffisamment creusé pour se démarquer des classiques du genre. Qu’on se le dise, j’ai clairement aimé, et je serai au rendez-vous pour la suite de cette histoire, qui s’annonce assez … épique.

Je remercie Nats Editions, pour ce service presse, et m’avoir permis de découvrir cet auteur.

Pour en savoir plus :
- Nats Editions
- Acheter le livre (sortie prévue le 25 mai)
- Facebook de l'oeuvre
Page 1 sur 1 / 1
Commenter & Partager
Pour commenter vous devez vous identifier (et avoir créer un compte sur notre forum)
Sizel
jeudi 28 mai 2015 à 18h05

ça a l'air d'être une lecture dynamique, pendant laquelle on ne s'ennuie pas. Certains aspects que tu soulèves m'intrigue un peu... Belle chronique Blacky.
Beatrice Aubeterre
mardi 19 mai 2015 à 10h56

Très bon article, bravo ! Je ne suis pas sûre que ce soit le style de récit qui me branche a priori, mais tu sais le rendre attractif et donner envie de le découvrir. Du coup, je suis curieuse aussi ! ^^
Diogene
lundi 18 mai 2015 à 15h51

Merci pour cet article Blackwood, je ne sais si je le lira, en revanche je sais déjà à qui je le recommanderai.
Nascana
lundi 18 mai 2015 à 14h44

C'est original comme histoire. Ca me plairait bien. Merci pour la découverte.

Nascana
Blackwood
dimanche 17 mai 2015 à 16h20

Je t'en prie, merci à toi Madouce :) content que ça puisse intriguer, moi ça m'a vraiment plu, et j'ai hâte du tome 2 (bon, déjà que le 1 sorte )
Madouce
dimanche 17 mai 2015 à 15h07

Le résumé est très intriguant, on se demande oú cet univers loufoque va nous mener !
Merci pour cet article Blackwood !
Licence Creative Commons
ALLEEDESCONTEURS.FR DECOUVRIR L'ALLEE L'ALLEE & CO STATISTIQUES
Les fictions publiées
L'agenda des publications
Les auteurs de l'Allée
Les Trois Rues | la compétition
Foire aux questions
Publier sur l'Allée
Nous contacter
Forums de discussion
LeConteur.Fr
Partenaires & Liens
32 fictions publiées
646 membres inscrits
Dernier inscrit: Renarde de Brume
AlléeDesConteurs.fr ~ 2005-2017