Bienvenue ! S'inscrire Connexion
Nos Romans L'Agenda Nos Articles
Les Trois Rues Les Forums L'Equipe

Inscrivez-vous ou connectez-vous

~ Bienvenue cher visiteur de l'Allée des Conteurs ~
Attention, tu n'as pas encore créé ton compte ADC, tu peux le faire en une minute chrono en cliquant ici !
Vous entendez le bruit des moteurs ? Vous rêvez de visiter le ciel ? ... Patience, le camp arrive !

Le comptoir des scribes
Vous êtes d'humeur philosophe ? Vous avez le besoin irrépressible de partager vos avis sur des thématiques scripturales ? Alors ne cherchez pas plus loin, car ici, nous aimons débattre sur l'écriture ! !
Créer un sujet Répondre
22 messages  • Aller à la page Précédente  1, 2
Mary Sue / Gary Tsu
Modératrice/Coordinatrice de l'Allée des Conteurs
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 10 Jan 2010, 21:22
Messages: 7165
Localisation: Val-de-Marne
17 Aoû 2018, 17:42Re: Mary Sue / Gary Tsu
Par contre je trouve un peu inexact qu'on ne critique pas les héros masculins trop lisses ou parfaits, cela fait quand même pas mal de temps que je vois cette critique passer et qu'on privilégie des "anti-héros" face à des héros qui n'ont pas assez de faiblesses ou réussissent tout ce qu'ils entreprennent. D'ailleurs même des personnages comme James Bond ou Superman ont connu des évolutions pour casser cette image. C'est juste qu'on n'emploie pas ce terme de "Gary Stu", c'est tout, parce que finalement il est très peu connu du grand public et très récent.

Cela dit je suis totalement d'accord sur le fait que cela répond à un besoin (ou du moins à un réflexe de "jeunesse" comme dit plus haut). Cela fait près de dix ans, depuis que je connais le terme, que je m'amuse du côté "Gary Stu" de certains de mes héros. Mais je me projette sans doute autant en eux que peuvent le faire d'autres autrices sur des héroïnes... Et de toute façon, créer des héroïnes imparfaites ou avec des aspects réalistes ou logiques est aussi risqué en un sens que de faire des Mary Sue, vu les critiques qu'elles essuient parfois ! XD Du coup, je pense qu'il y a autant un besoin de lectrice que d'autrice de se projeter dans une vision idéalisée, finalement.


Voleur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 17 Nov 2018, 18:49
Messages: 30
Localisation: Sous ton lit.
01 Déc 2018, 00:41Re: Mary Sue / Gary Tsu
Ha les Mary/Gary-Sue (Ouais, je ressors ce topic’ de l’ombre parce qu’il m’intéresse vachement) !
Je suis d’accord avec Béatrice, se poser en héro/héroïne est l’un des tous premiers réflexes qu’on a (Ne serait qu’en terme de chronologie de vie : gamin, dans nos jeux, que ce soit seul sur un tapis avec trois kaplas ou accompagné des potes de la maternelle, on voulait déjà être le plus fort, le plus beau, et on se faisait mousser) !

Parce qu’avant d’écrire pour des potentiels lecteurs, on écrit pour nous ! Même si c’est inconscient !
Donc naturellement, en tant que créature chérissant son ego, on pose une version améliorée de nous au centre de ce qu’on écrit (ou joue, parce que La Mary et le Gary, piouf, ce qu’on peut les retrouver en rôlisme !).
Donc vaincre le syndrome Mary/Gary-Sue, selon moi, c’est une question de pratique, et de recul. Déjà, il faut avoir conscience qu’on est dans ce « travers ». Mais ne pas forcément partir dans une croisade contre le mal ! Nuancer un personnage est quelque chose qui vient avec le temps. On peut forcer les choses, mais le résultat ne sera ni naturel ni facilement maniable. Et je pense que quand on a conscience de la perfection exagérer de ses personnages, arrive le moment où l’on s’ennuie d’eux. Et là, on commence à leur rajouter des choses, leur donner de la complexité (Voir on tombe dans le syndrome inverse…. On n’écrit plus que des anti-héros aux convictions et actions encore plus douteuses que celles de Trump…. Mea culpa).

Une chose que tu peux te dire pour mieux « calibrer » tes personnages, c’est que leurs défauts sont des qualités. Pas pour eux, mais pour toi en tant que scénariste, pour les mettre dans le pétrin, les obliger à une remise en question et les faire évoluer !
Parce que sur une échelle de 1 à 10, si tu commences à 10, après tu risques de t’ennuyer…. (sauf si ton histoire porte sur une déchéance, c’est un style qui a son charme…)
Un seul petit défaut suffit, mais si tu restes cohérente dans ton univers, et l’évolution de son personnage, il va se complexifier.
Par contre, à ne pas faire comme précisé dans le test que tu as envoyé : le défaut « trop » qui devient une qualité (trop généreux(se), trop gentil(le), trop confiant(e) envers son prochain) !

Le problème aussi, c’est l’environnement de Mary/Gary-Sue. Là, je vais utiliser ma (courte) expérience de rôliste. Bon. En RP, Mary/Gary-Sue est vite démasqué(e). Parce qu’en face, il y a quelqu’un qui n’est pas docile, et qui ne t’obéit pas, ce qui n’est pas le cas de tes personnages. Tu peux toujours les tordre (ou tordre le scénario) pour que ton personnage s’en sorte. Et selon moi, c’est aussi ce qui fait qu’un personnage devient Mary/Gary-Sue : son environnement. Peut-être que revoir le comportement de tes personnages à l’égard de ton héroïne peut t’aider.
Mary/Gary-Sue est souvent harcelé(e) sans raison. Ses détracteurs sont des grands méchant n’ayant rien comprit au monde. Donne à tes personnages une vraie raison de détester/Se méfier/Dénigrer ton héroïne ? Déjà, ton personnage sera moins lisse.

Mais il y a une chose sur laquelle je ne suis pas d’accord avec le test que tu présentes. Autant le côté parfait d’un personnage peut faire grincer des dents, autant… Je dirais qu’il est presque normal que ton héroïne est quelque chose en plus !
C’est l’héroïne justement ! Pourquoi son point de vue, pourquoi elle au premier plan et pas une autre ? Parce qu’elle a quelque chose de plus ou de moins ! Certes, il ne faut pas tomber dans le surcoté, mais il est normal qu’elle se démarque des autres…

Après, je suis encore d’accord avec Béa, notre regard est certainement plus acerbes sur les personnages féminins, au vu de leur passif ! Mais ces derniers ont pendant longtemps tellement étaient écrit par des hommes qui le faisaient parfois mal, et maintenant le phénomène est en train de s’inverser en nous offrant justement, des équivalents masculins de James Bond, Superman…. À tient ! Mais qui eux ne passent pas…


Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Créer un sujet Répondre
22 messages  • Aller à la page Précédente  1, 2


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
cron
Licence Creative Commons
LeConteur.fr Qui sommes-nous ? Nous contacter Statistiques
Les fictions publiées
L'agenda des publications
Les auteurs de l'Allée
Les Trois Rues | la compétition
Foire aux questions
Nous contacter
Forums de discussion
LeConteur.Fr
Partenaires & Liens
16 fictions publiées

AlléeDesConteurs.fr ~ 2005-2019