Bienvenue ! S'inscrire Connexion
Nos Romans L'Agenda Nos Articles
Les Trois Rues Les Forums L'Equipe

Inscrivez-vous ou connectez-vous

~ Bienvenue cher visiteur de l'Allée des Conteurs ~
Attention, tu n'as pas encore créé ton compte ADC, tu peux le faire en une minute chrono en cliquant ici !
Chers habitants ! Une importante mise à jour sera bientôt effectuée sur le site et le forum.
Pensez à sauvegarder ce que vous souhaitez conserver (sur les Parchemins et la Taverne des Défis notamment)

La taverne aux défis
Demander un défi scriptural à réaliser !
Créer un sujet Répondre
48 messages  • Aller à la page Précédente  1, 2, 3
Les défis de Loune
Chef suprême de l'Allée
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 22 Mar 2006, 01:13
Messages: 7564
Localisation: Nouvelle Orléans
25 Juil 2018, 09:58Re: Les défis de Loune
Ah j'aime beaucoup ce défi ! j'aime bien la façon dont tu as intégré les mots et je comprends le sentiment du personnage ^^
https://www.alleedesconteurs.fr/images/equipe/chef.jpg https://www.alleedesconteurs.fr/images/equipe/conteur.jpg https://www.alleedesconteurs.fr/images/equipe/rue_ondenymphe.jpg https://www.alleedesconteurs.fr/images/equipe/rue_mafieux.jpg


Banquier
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 09 Aoû 2016, 19:20
Messages: 538
Localisation: Bordeaux
25 Juil 2018, 10:37Re: Les défis de Loune
Merci beaucoup, contente que ça te plaise =). Ça veut dire que l'ambiance de Megas va plaire de manière générale :dragonda: .
http://www.alleedesconteurs.fr/images/equipe/rue_cerfboise.jpg http://www.alleedesconteurs.fr/images/equipe/plume.jpg


Banquier
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 09 Aoû 2016, 19:20
Messages: 538
Localisation: Bordeaux
28 Juil 2018, 09:15Re: Les défis de Loune
AGAIN !

VOTRE DÉFI
Option Standard

Objet « cuillère »
~¤~
Émotion « effroi »
~¤~
Couleur « bleu »


Univers : Megas
Nombre de mots : 259

« Tension » (extrait)
Les cinq étudiants restaient silencieux, assis dans le petit salon. l’odeur du thé emplissait toute la pièce et la fumé parfumée se dégageait du service en porcelaine bleu pâle. Face à eux, le vieillard les fixait de son regard clair en remuant le miel fondant lentement dans sa tasse.
« - Bon, Oscar, tu m’expliques ou vous compter rester silencieux jusqu’au milieu de la nuit ? » Demanda l’homme en haussant un sourcil.
Tous se regardèrent plusieurs secondes. Le gallois savait que c’était à lui d’initier la conversations mais il ne savait pas par où débuter.
Ils s’étaient tous mis d’accord pour choisir le fameux Jules Carisse pour leur rapport. Cependant, ils avaient également pris la décision de demander son avis à Wilfried. Il s’agissait de son passé. Ils ne pouvaient pas moralement faire des recherches sans son autorisation. Mais précédemment sûr de lui, Oscar doutait à présent. Il était presque effrayé à l’idée d’agacer son grand-père – voire pire.
« - Oscar, tu sais que tu peux tout me dire. »
Le jeune homme fut tant surpris en entendant sa voix qu’il en laissa tomber sa cuillère dans sa tasse. Il remonta son regard dans le sien. Il semblait encore plus vieux et fatigué qu’à l’accoutumé. Les deux lumières du salon faisaient ressortir ses rides et creusaient ses joues. Ses iris sérieuses ne brillaient pas de ce brin de malice qui le caractérisait si bien d’ordinaire. l’étudiant se reprit, sentant son cœur palpiter d’angoisse dans sa poitrine, et posa sa tasse pleine sur la table basse face à lui.
http://www.alleedesconteurs.fr/images/equipe/rue_cerfboise.jpg http://www.alleedesconteurs.fr/images/equipe/plume.jpg


Banquier
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 09 Aoû 2016, 19:20
Messages: 538
Localisation: Bordeaux
01 Jan 2019, 15:09Re: Les défis de Loune
On commence bien la nouvelle année ! Par avance désolée pour les fautes, je le tape directement sur le forum, le tout sera relu et corrigé avant d'être posté sur Le Conteur.

VOTRE DÉFI
Option Standard

Objet « clavier »
~¤~
Émotion « rancune »
~¤~
Couleur « argent »


Univers : Megas
Nombre de mots : 363

« Oscar et Dany » (extrait)
Un hurlement perça sa gorge sans qu'il ne cherche à le réprimer. Le vent chaud s'engouffrait dans les pans de sa chemise ouverte et plaquait son T-shirt contre son torse. La joie faisait palpiter son cœur. Ses bras écartés, il avait comme la sensation de pouvoir s'envoler. Il en avait tellement besoin. C'était le genre de moments durant lesquels il envoyait tout valser : les cours, le quotidien, les devoirs, le téléphone et l'ordinateur avec le clavier en prime. Son corps n'était plus que sensations et instincts. Ses muscles se mouvaient avec ceux de sa monture. Ce n'était pas Gallyfrey mais elle comptait tout autant.

Sans qu'elle ne ralentisse, Oscar glissa une main dans les crins argentés de Dany. La jument gris pommelé agita discrètement une oreille. Le jeune homme siffla. Il la sentit frémir sous la lourde selle puis accélérer dans la côte alors qu'il se penchait sur son encolure. Sa robe sentait le foin, la poussière et l'animal. Il aimait cette senteur brute qui agressait presque ses narines. Cela le ramenait à un état presque proche du primaire dans lequel il entendait presque la nature l'appeler. Le constat était toujours le même : il ne se sentait complet qu'à cheval. Pourquoi s'acharnait-il à fuir l'évidence ? Lorsqu'il pensait au futur légué par son père, il ne ressentait qu'une puissante rancune.

Dany ralentit sa course lorsqu'elle arriva sur un grand plateau. Oscar regarda l'immense forêt qui s'étendait sous ses yeux. Le soleil frappait fort sur sa bombe qui lui tenait chaud. Il mit pied à terre, retira la protection et tira une gourde d'une de ses fontes. L'eau, aussi tiède fut-elle, dessécha sa gorge irrita par la chaleur et la sécheresse. Il se mouilla également le crâne et la nuque, les nettoyant de la sueur. Ses habits collaient à sa peau, ses pieds marinaient dans ses grosses chaussures de marches et le cuir de ses chaps étouffait ses mollets. Il resta à l'abri des arbres, se repaissant de leurs ombres. Dany avait depuis longtemps plongé les naseaux dans un buisson.
http://www.alleedesconteurs.fr/images/equipe/rue_cerfboise.jpg http://www.alleedesconteurs.fr/images/equipe/plume.jpg


Banquier
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 09 Aoû 2016, 19:20
Messages: 538
Localisation: Bordeaux
06 Jan 2019, 19:16Re: Les défis de Loune
Merci par avance !

VOTRE DÉFI
Option Standard

Objet « lièvre »
~¤~
Émotion « indifférence »
~¤~
Couleur « bleu »


Univers : Les Enquêtes de Mr Green
Nombre de mots : 724

« La rencontre entre Lawrence Green et Mileeana Reechfield » (extrait)
À peine fut-il entré que la porte se referma dans le dos du visiteur. D'une autre sur sa droite sortit une jeune femme. Ce n'était qu'un avis purement subjectif mais jamais il n'avait vu pareille apparition dans sa jeune vie. Elle avait une longue chevelure rousse et un regard ambré dissimulé derrière de petite lunettes rondes. Son pas était aérien, de ceux de ces étoiles qui dansaient sur les planches lisses des théâtres de la ville. Mais il perçut un léger boitillement lorsqu'elle s'avança vers lui pour le saluer. La différence entre leurs tailles étaient saisissantes ; lui grand, dégingandé, maladroit dans son long manteau ; elle, petite, aux hanches rondes, parfaite dans sa robe de dentelle bleue. Son décolleté était souligné d’une fourrure de lièvre blanche et soyeuse. Il prit sa main blanche et y rapprocha ses lèvres sans pour autant la toucher avant qu'ils ne s'assoient tous les deux face à face.
« Vous êtes bien l’inspecteur Green, de Scotland Yard ? » Questionna la divine demoiselle.
Sa voix résonna dans l’esprit de l’invité durant quelques secondes. Pure comme du cristal. Il ne se remettait pas de l’enchantement de cette apparition. Ses pensées s’effacèrent et il refit surface lorsqu’elle pencha la tête sur le côté avec un regard interrogateur. Il se redressa alors et se racla péniblement la gorge. Il mourrait de soif.
« Oui en effet, Lawrence Green. Ravi de vous rencontrer, dit-il d’un ton neutre. Vous êtes bien Mileeana Reechfield, la gérante de cet… endroit ? Demanda-t-il avec un fond d’hésitation quant à l’appellation du lieu.
- Club, rectifia-t-elle, le visage marqué d’un tendre amusement. En effet, appelez-moi Milee. Je vous remercie d’être venu me voir, Georgiana m’a assuré que vous étiez le meilleur. »
Lawrence grinça des dents. Sa cadette avait toujours eu la langue beaucoup trop pendue pour son âge. Mileeana haussa un sourcil, d’un coup inquiète quant aux compétences de celui que son amie lui avait pourtant vendu comme un excellent enquêteur.
« Je remercie ma chère sœur de ces compliments mais je ne me vante pas d’être le meilleur. Je ne suis même pas inspecteur, corrigea-t-il poliment alors que le visage de Mileeana s’était fermé. Mais je travaille bien à Scotland Yard, je puis vous l’assurer.
- Je me disais bien qu’un inspecteur si jeune, c’était suspect, claqua la jeune femme. Soyons directs et honnêtes, Mr Green : je cherche quelqu’un qui a le temps d’enquêter sur une affaire interne de mon établissement et en tout discrétion. Bien entendu, vous serez rémunéré.
- Je ne cours pas après l’argent.
- Je sais que vous n’en manquez pas mais tout travail mérite salaire. Êtes-vous en mesure de répondre favorablement à ma demande ? »
Tous deux se fixèrent en chien-de-faïence. Le temps étira ses longs bras et les encercla. La fausse ingénue était méfiante, le jeune enquêteur angoissé. Il comprenait pourquoi Miss Reechfield souhaitait que cette enquête soit menée avec discrétion : La Lune Blanche était un établissement très important de Londres, un des plus riche de la métropole. Elle ne souhaitait pas qu’une affaire sombre menace ses affaires. Le jeune homme ne put retenir un léger soupir et invita la demoiselle à lui expliquer son embarras, d’un mouvement poli de la main.
« Depuis quelques mois maintenant, mes employés sont inquiets, débuta-t-elle. Je ne peux rester indifférente à cela. Ils se sentent épiés. Certains sont venus m’apporter leur démission. Que l’on soit d’accord Mr Green, lorsque la chance vous fait travailler chez moi, on ne me quitte pas. »
Ce n’était pas une menace vis-à-vis de ses employés. Lawrence savait parfaitement que l’établissement offrait un salaire plus que raisonnable aux employés, également logés, nourris et blanchis. Une situation si belle dans cette ville faite de pauvres gens qu’il était difficile d’imaginer quelqu’un gâcher cela. Les sourcils froncés, il portait d’un coup un grand intérêt à la demande de la divine demoiselle. Il avait sorti un petit calepin en cuir dont le bleu s’écaillait à force de manipulations. Un détail le dérangeait cependant.
« Excusez ma question Miss Reechfield mais vous demandez l’aide hors service d’un agent de Scotland Yard sur de simples ressentis ? Interrogea-t-il.
- Je ferai tout pour le bien-être de mes employés », répondit-elle simplement.
Lawrence ne put s’empêcher de penser que des patronnes comme elle manquaient cruellement aux bordels de la ville.
http://www.alleedesconteurs.fr/images/equipe/rue_cerfboise.jpg http://www.alleedesconteurs.fr/images/equipe/plume.jpg


Banquier
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 09 Aoû 2016, 19:20
Messages: 538
Localisation: Bordeaux
24 Jan 2019, 00:08Re: Les défis de Loune
Encore un ! Merci !

VOTRE DÉFI
Option Standard

Objet « orage »
~¤~
Émotion « effroi »
~¤~
Couleur « miel »


Univers : Les Enquêtes de Mr Green
Nombre de mots : 454

« L'interrogatoire de Jolly » (extrait)
Mileeana Reechfield murmura quelques paroles rassurante à Jolly. Cette dernière acquiesça. Son visage fardé était barré de deux sillons creusés par ses larmes. Ses lèvres peinturées frémissaient toujours alors qu’elle se contenait pour ne pas éclater en larmes une nouvelle fois. Tous trois montèrent dans le somptueux bureau. Une tasse de thé fut apportée à l’employée, qui hoquetait, ratatinée sur le rembourrage de la chaise. Lawrence ne tarda pas à attaquer son interrogatoire.
« - Jolly, expliquez-moi exactement comment s’est passé votre retour dans votre chambre je vous prie », intima-t-il d’une voix calme.
La demoiselle déglutit avec difficulté. Mileeana agita prestement une petite clochette. Dans la minute qui s’écoula, un homme d’une cinquantaine d’année entra dans le bureau. Ses yeux disparaissaient sous des sourcils gris broussailleux. Son corps dégingandé flottait dans un costume noir légèrement trop grand pour lui mais il possédait une attitude altière qui forçait le respect. Il tourna son faciès neutre vers son employeur, attendant son ordre.
« - Apportez-nous du thé avec trois tasses, du miel et de la crème, énonça la belle gérante. Et que personne ne vienne nous déranger. Si je suis demandée, dites que je suis en réunion.
- Bien Miss Reechfield. »
Puis il sortit d’un pas silencieux. De nouveaux tous les trois, les regards se vrillèrent vers la fille de joie. Elle se recroquevilla sur sa chaise. Lawrence sentit son cœur se serrer comme dans un étau de fer. Jamais il ne parviendrait à s’habituer à ce genre de réaction lorsqu’il devait interroger u témoin ou un suspect. D’ordinaire, un psychologue accompagnait l’enquêteur pour analyser les mots, les gestes et les émotions de la personne questionnée. En cette soirée, il allait devoir improviser.
Tirant une chaise face à Jolly, il s’y assit en croisant les jambes. L’important était d’instaurer une relative confiance entre lui et la demoiselle aux yeux humides de larmes. Il força le contact visuel. Rien ne fut dit. Le silence, le temps, s’étendirent sur le bureau. L’homme aux épais sourcils revint, déposa le plateau, repartit tel un fantôme. Mileeana servit les tasses et en tendit une à sa salariée. Elle en but une longue gorgée, quitte à s’en brûler la langue. Cela parvint à la tirer de son effroi et elle put enfin prendre la parole :
« - Je… je suis revenue d’une soirée avec Mr Lovewith, débuta-t-elle d’un ton tremblant. Ma chambre était sombre, comme toujours… J’avais une bougie à la main. Je me suis assise à ma coiffeuse et… »
Elle se stoppa, retenant un sanglot étranglé. Elle se ratatina de nouveau sur le rembourrage moelleux. Ses muscles furent saisis de violents tremblements. Dans les rues de Londres, l’orage choisit cette seconde pour gronder. Il était encore loin.
http://www.alleedesconteurs.fr/images/equipe/rue_cerfboise.jpg http://www.alleedesconteurs.fr/images/equipe/plume.jpg


Banquier
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 09 Aoû 2016, 19:20
Messages: 538
Localisation: Bordeaux
23 Mar 2019, 09:59Re: Les défis de Loune
Encore un ! Merci !

VOTRE DÉFI
Option Standard

Objet « flasque »
~¤~
Émotion « indifférence »
~¤~
Couleur « miel »


Univers : Les Enquêtes de Mr Green
Nombre de mots : 568

« Le manoir des Wilden » (extrait)
Elle sursauta légèrement lorsqu’une ombre arriva à sa droite. Elle leva le nez et reconnut le procureur. Il serra la main du fils Wilden avant de saluer son collègue puis de se tourner enfin vers elle. Elle haussa un sourcil à sa salutation, ne pouvant empêcher un pincement de vexation de s’emparer d’elle. Elle savait que les femmes passaient au second plan mais alla avait espéré mieux venant de lui. Il saisit ses pensées et poussa un petit rire, l’œil pétillant d’amusement.
— Ne me dites pas que vous craignez les fantômes, je ne vous croirez pas, sourit l’homme de loi aux nez de la jeune demoiselle.
— En effet, je ne les crains point, répondit-elle dans un grand sourire. Je les apprécie même beaucoup. Je pense qu’ils peuvent être très amicaux lorsque les humains leur parlent poliment.
— Une manière bien étrange de voir les choses, là où beaucoup de nobles préfèrent les appeler sans douceur.
— C’est peut-être pour cela qu’ils se retrouvent avec des maisons hantées.
Tous les deux se regardèrent quelques secondes avant de se sourire. Georgiana était une excentrique mais il fallait l’approcher et la connaître pour le savoir. Abram appréciait autant qu’il craignait ce genre de mentalité instable. Chez une demoiselle de bonne famille, ce n’était pas un trait de caractère désiré pas beaucoup de bons partis. Un joli minois ne suffisait pas à certains beaux-parents et cela amusait beaucoup Georgiana. Si elle pouvait terminer seule dans sa grande maison, entourée de chats, elle n’en serait que plus heureuse.
Lawrence s’éloigna de sa sœur et de son ami pour faire le tour du salon. Il remarqua que le fils Wilden avait disparu, sans doute s’était-il éclipsé dans son bureau pour régler les derniers détails de la mise en terre. Il se permit d’en prendre le chemin afin de lui proposer son aide.
Les couloirs du manoir étaient vides. Le bruit de ses pas mourait dans les tapis moelleux que Fergus avait ramené de tous ses voyages par-delà le monde, notamment en Asie. Il était tombé amoureux de ce continent quelques années plus tôt et en avait collectionné les souvenirs. Son bureau était un exemple bien parlant, il regorgeait d’étoffes rouges à dragons dorés, d’étranges flasques recouvertes d’écritures graphiques ainsi que que nombreuses armes à l’acier finement forgé. Lawrence avait longtemps admiré cette magnifique collection, que son fils entretiendrait avec tendresse, il n’en doutait pas.
Alors qu’il marchait dans le couloir qui donnait sur le fameux bureau, l’idée d’y faire un tour lui effleura l’esprit. Il ne pouvait manquer de respect à ce point aux morts. Il retiendrait donc sa curiosité pour cette soirée. Alors que la porte du cabinet le narguait, au bout du corridor, il leva la main pour frapper à celle du fils. Il suspendit cependant son geste. Une forte de odeur de miel venait de lui saisir les narines presque à le rendre nauséeux. Il regarda autour de lui avant de secouer la tête. Prudence avait peut-être renversé un plateau sur le tapis dans la journée et l’odeur persistait. Il haussa les épaules et frappa trois petits coups.
— Oui ? Résonna la voix étonnée du jeune Wilden.
— C’est Lawrence. Vous avez besoin d’aide pour quelque chose ?
— Entrez, mon ami.
L’enquêteur obtempéra, refermant la porte derrière lui. Il avança de quelques pas. Son interlocuteur était penché sur son bureau, fixant avec indifférence le document qu’il était en train de signer d’une main molle.
http://www.alleedesconteurs.fr/images/equipe/rue_cerfboise.jpg http://www.alleedesconteurs.fr/images/equipe/plume.jpg


Dame Conteuse "Sombresaile"
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 29 Aoû 2011, 02:43
Messages: 2496
15 Aoû 2019, 02:49Re: Les défis de Loune
Défi 1 : on croirait mon cousin qui a mis un coup de pied dans le canapé et s'est fait mal tout seul. En tout cas, cette histoire m'a bien fait rire.

Défi 2 : l'ambiance. J'ai l'impression qu'ils vont découvrir des choses peu plaisante.

Défi 3 : sympa. J'aime bien l'organisation du vaisseau.

Défi 4 : le pauvre druide m'a l'air un peu perdu.

Défi 5 : c'est bien triste, tout ça.

Défi 6 : j'aime bien ta présentation des peuples.

Défi 7 : tu traumatises ce pauvre personnage. Il ne sait plus quoi faire...
http://www.alleedesconteurs.fr/images/equipe/conteur.jpg http://www.alleedesconteurs.fr/images/equipe/rue_sombresaile.jpg https://www.alleedesconteurs.fr/images/equipe/rue_mafia.jpg

https://zupimages.net/up/19/19/2wud.jpg


Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Créer un sujet Répondre
48 messages  • Aller à la page Précédente  1, 2, 3


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Licence Creative Commons
LeConteur.fr Qui sommes-nous ? Nous contacter Statistiques
Les fictions publiées
L'agenda des publications
Les auteurs de l'Allée
Les Trois Rues | la compétition
Foire aux questions
Nous contacter
Forums de discussion
LeConteur.Fr
Partenaires & Liens
17 fictions publiées

AlléeDesConteurs.fr ~ 2005-2019