Bienvenue ! S'inscrire Connexion
Nos Romans L'Agenda Nos Articles
Les Trois Rues Les Forums L'Equipe

Inscrivez-vous ou connectez-vous

~ Bienvenue cher visiteur de l'Allée des Conteurs ~
Attention, tu n'as pas encore créé ton compte ADC, tu peux le faire en une minute chrono en cliquant ici !
Vous entendez le bruit des moteurs ? Vous rêvez de visiter le ciel ? ... Patience, le camp arrive !

La taverne aux défis
Demander un défi scriptural à réaliser !
Créer un sujet Répondre
35 messages  • Aller à la page 1, 2  Suivante
Les défis de Malike
Vagabond
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Mai 2015, 14:06
Messages: 18
01 Mai 2015, 17:47Les défis de Malike
DEFI 1
Option Standard

Objet « jeu d'échecs »
~¤~
Emotion « tristesse »
~¤~
Couleur « bleu »


Univers: /
Nombre de mots: 524

« Les Anneaux de l'Apocalypse » (extrait)
Al inspire lentement avant de pousser la porte.
On a ouvert les rideaux. Elle cille plusieurs fois : la lumière est trop vive, presque agressive. Une fois habituée au halo dans lequel baigne la pièce, elle embrasse cette dernière d'un regard. Ses yeux s'arrêtent sur le lit blanc : vide.
Elle a un sursaut de panique. Son esprit chaotique a en un millième de seconde le temps d'imaginer plusieurs scénarios atroces avant qu'elle n'achève machinalement l'examen de la pièce et finisse par croiser le regard d'un homme.
Les yeux bleu pâle, perçants, du baron Octobre.
Elle recule en vacillant jusqu'à ce que son dos percute le mur. Elle laisse sa tête partir en arrière et lâche un soupir, nerveusement.
Octobre s'est simplement levé pour ranger le jeu d'échecs qui traînait sur la table, au bout de la chambre. Devant sa réaction, il semble partagé entre l'amusement et l'incrédulité.
- Je croyais que vous aviez disparu..., bafouille la jeune fille en guise d'explication.
- Tout va bien, Aline, articule le baron avec délicatesse. Inutile d'être sur le qui-vive, je suis là. Je ne vais pas m'aventurer n'importe où alors que je suis encore très faible, tu sais bien...
- Oui, oui oui, bien sûr, dit précipitamment Al, c'est juste que... Voilà...
- Je comprends ce que tu ressens, la coupe-t-il pour éviter qu'un silence gêné s'installe. La bataille vient tout juste de s'achever, et pourtant tu as l'impression que rien n'est fini. Que cette sérénité est trompeuse, qu'elle n'est qu'un autre calme précédant une autre tempête. C'est bien cela ?
Elle acquiesce.
- Crois-moi, c'est fini. Cette bataille, du moins, rectifie-t-il maladroitement. Mais ce que tu as fait hier soir, aider Murmure à me sauver, c'était... C'était...
Alors qu'il cherche ses mots, Al se rappelle. Les orages, le tonnerre assourdissant qui n'était pas parvenu à étouffer les cris de la gamine, plus que jamais infidèle à son patronyme, ses petites mains pressées contre la blessure, sur la poitrine du baron, le sang séché qui semblait noir sur ses doigts.
- ... C'était bien, dit finalement le baron, la ramenant à la réalité. Oui, c'était bien, et je ne suis pas en train de préparer le terrain en vue d'un sermon. J'entends que... Enfin... C'était vraiment bien. Ce que vous avez fait pour moi ce soir, en connaissance de cause et sans la moindre hésitation, était la plus belle preuve d'amitié qu'on m'ait adressé.
Al sent un fourmillement étrange mais agréable lui parcourir le ventre.
- Mais tu le sais très bien, je devrais être mort à l'heure actuelle. C'est écrit dans les Livres du Déroulement. Et au moment où je te parle, nous sommes tous les trois recherchés pour dissidence -oui, tous les trois, ajoute-t-il face à la surprise d'Aline. Ne suis-je pas après tout l'unique bénéficiaire de ce sauvetage ?
- Je... Je ne savais pas...
- Je sais, Aline, ne t'excuse pas. Nous allons manifestement au-devant d'ennuis, je souhaite simplement savoir si tu te sens prête à les affronter.
Elle acquiesce de nouveau. Son regard affiche une inébranlable résolution.
Le baron sourit avec tristesse quand trois coups fermes se font entendre à la porte.
- C'est la fin, dit-il.
Vous m'excuserez, mais il suffit que je m'arrête sous un toit et alors voilà que vous me tombez du ciel dans les bras, je tombe de bicyclette et je me retrouve dans vos bras, je fais une inspection dans une école et je me retrouve encore devant vous comme par hasard. Et vous m'apparaissez aussi en rêve. Laissez-moi respirer ! Je vais vous dire, à mon avis, vous êtes folle de moi, ça me semble évident !


Modératrice/Coordinatrice de l'Allée des Conteurs
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 10 Jan 2010, 21:22
Messages: 7166
Localisation: Val-de-Marne
01 Mai 2015, 17:53Re: Les défis de Malike
Eh bien, tu es une rapide !

Ce passage est excellent, tu maîtrises vraiment les choses ! :pouce: Les mots du défi sont intégrés très naturellement dans le fil du texte.
Dommage que ce ne soit qu'un extrait ! :emou: On a vraiment envie d'en savoir plus sur le contexte de cette scène.

Très joli début ! :applause:


Vagabond
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Mai 2015, 14:06
Messages: 18
01 Mai 2015, 18:20Re: Les défis de Malike
Merci beaucoup ! :love: C'est extrait du roman que je compte écrire actuellement, le défi m'a aidé à mettre des mots là-dessus. J'essaierai de développer l'histoire
Vous m'excuserez, mais il suffit que je m'arrête sous un toit et alors voilà que vous me tombez du ciel dans les bras, je tombe de bicyclette et je me retrouve dans vos bras, je fais une inspection dans une école et je me retrouve encore devant vous comme par hasard. Et vous m'apparaissez aussi en rêve. Laissez-moi respirer ! Je vais vous dire, à mon avis, vous êtes folle de moi, ça me semble évident !


Dame Conteuse "Ondenymphe"
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 13 Oct 2014, 13:04
Messages: 1226
Localisation: Haven
04 Mai 2015, 11:00Re: Les défis de Malike
Très réussi et très intrigant, en particulier ce passage sur les Livres du Déroulement. J'entrevois dans ton texte des grains de sable qui vont faire déraper des évènements qui semblaient inévitables, et cela me plait beaucoup. :wink:
http://www.alleedesconteurs.fr/images/equipe/rue_ondenymphe.jpg


Noble Conteur "Cerfboisé"
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 30 Oct 2014, 18:27
Messages: 3151
04 Mai 2015, 19:19Re: Les défis de Malike
Comme Spacym et Béa, même si je pense que ton récit appartient à la fantasy, je n'en reconnais pas moins ses qualités et ces graines de mystères, que tu as su y semer. :pouce:
http://www.alleedesconteurs.fr/images/equipe/conteur.jpg http://www.alleedesconteurs.fr/images/equipe/rue_cerfboise.jpg

http://img110.xooimage.com/files/f/8/5/tome-3-53dc548.jpeg


Vagabond
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Mai 2015, 14:06
Messages: 18
31 Mai 2015, 12:45Re: Les défis de Malike
DEFI 2
Option Standard

Objet « hélice »
~¤~
Emotion « rancune »
~¤~
Couleur « bleu marine »


Univers: Oncle Vania
Nombre de mots: 600

« Départ » (extrait)
Le soir commence à tomber. Astrov s'est arrêté, juste après avoir quitté la pièce. Il est pressé : la nuit va bientôt tomber, le cocher l'attend. S'il ne se dépêche pas, il ne sera pas rentré à son domaine avant l'orage. Il doit y aller.
Il remonte sèchement le col de sa veste et en lisse les plis fins du pouce. Tout est silencieux. L'escalier en hélice menant au rez-de-chaussée semble patienter. Il entend de faibles chuchotis, venant de l'extérieur. On l'attend.
Il est immobile. Le doux arôme qui flotte dans l'air le retient. Le parfum apaisant et entêtant d'Elena Andréevna, cette odeur d'une femme qu'il connaît si peu et qui pourtant lui offre à chaque fois un sentiment de familiarité.
C'est idiot, elle est partie pourtant. Elle est partie et ne reviendra plus dans cette demeure. Il aurait beau rester planté là des années, dans cette atmosphère dont lui seul peu saisir la subtilité, la beauté, l'amabilité, il ne la reverrait plus. Demeurer plus longtemps ici est inutile. L'attendre est inutile.
Le docteur s'humecte nerveusement les lèvres. Il a toujours haï Sérébriakov, ce vieil oisif teigneux dont le seul véritable talent se résume à semer l'amertume autour de lui. Mais sa haine n'était jusqu'alors qu'une simple réciprocité : le professeur non plus ne l'avait jamais apprécié, sans raison apparente. À présent qu'il est parti avec Elena Andréevna, après que tous deux aient pourri la vie de Sonia et Voïnitski, son ressentiment pour lui n'a jamais été aussi conséquent. Il s'y est ajouté avec le temps le mépris et, oui peut-être, un peu de rancune, de rancune injustifiée, car après tout le professeur ne lui a jamais volé Elena. Ses sentiments pour elle n'ont d'ailleurs jamais été plus qu'une fascination, due à sa beauté. Mais il l'a déjà dit à Sonia : cette fascination ne cache aucun amour. Aucun. Compense, à la rigueur, l'absence de ce dernier, mais il n'y a rien de plus. Dix ans dans la vie du bon docteur ont suffi à effacer toute forme d'amour.
Il ne lui reste plus, à présent, qu'à retourner soigner ses malades aux quatre coins du monde. En évitant de toucher trop au chloroforme, de préférence.
- Docteur ?
Il entend brièvement Sérébriakov faire ses comptes avant que Sonia ne referme la porte. Elle a une bougie à la main. Astrov fixe la petite flamme. Son esprit embrumé parvient à saisir : la nuit est tombée. Il faut partir vite.
- Allons-y, dit-il.
Ils descendent. Astrov rassure quelques domestiques qui s'inquiétaient de sa disparition. Le ciel bleu marine de la tombée du jour a laissé place à une voûte couleur d'encre noire. Il examine les contours presque indistincts du domaine abandonné de Sérébriakov. De faibles lumières apparaissent aux fenêtres de l'étage. Les flammes des lampes. Ça appelle.
Le chemin va être difficile, songe-t-il, et il se détourne. Il ne faut plus regarder en arrière.
- Merci de m'avoir raccompagné, Sophie Alexandrovna, dit-il doucement. Je vous souhaite une bonne continuation.
- Nous ferons de notre possible.
Elle ajoute plus lentement, après un temps d'hésitation :
- Nous nous reposerons.

Astrov tressaille. Elle lui tend la main pour le guider jusqu'à sa voiture. Un frisson lui parcoure l'échine quand les doigts glacés du docteur entrent en contact avec les siens. Elle lève les yeux, sent une braise d'espoir dans son ventre, mais le regard de Mikhaïl Lvovitch est dénué d'expression. Il est absent. Déjà ailleurs. Indifférent comme la rose blanche.
Elle le prend par les épaules et l'aide à grimper dans le véhicule, comme elle le ferait pour un grand-père souffrant. Ils n'échangent aucun mot d'adieu. Le coche démarre, ses clochettes tintent, et bientôt il disparaît dans la nuit comme un convoi funéraire.


(Je sais pas si on a le droit d'écrire des fanfictions sur ce topic, surtout sur des pièces de théâtre, mais sur ce défi il n'y a qu'Oncle Vania qui m'inspirait suffisamment :ange: )
Vous m'excuserez, mais il suffit que je m'arrête sous un toit et alors voilà que vous me tombez du ciel dans les bras, je tombe de bicyclette et je me retrouve dans vos bras, je fais une inspection dans une école et je me retrouve encore devant vous comme par hasard. Et vous m'apparaissez aussi en rêve. Laissez-moi respirer ! Je vais vous dire, à mon avis, vous êtes folle de moi, ça me semble évident !


Modératrice/Coordinatrice de l'Allée des Conteurs
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 10 Jan 2010, 21:22
Messages: 7166
Localisation: Val-de-Marne
16 Juin 2015, 10:43Re: Les défis de Malike
Oui, tu as tout à fait le droit Malike ! ^^

Je pense qu'il me manque les références littéraires pour tout saisir, mais j'ai trouvé que tu avais su mettre une sacrée ambiance. Il est très dur de gérer les phrases courtes et tu le fais bien. J'ai trouvé cependant le passage du milieu plus nébuleux, d'autant que le style plus complexe tranche beaucoup avec le reste.

J'ai aussi un peu buté sur le "Ça appelle" que j'ai trouvé un peu maladroit.

Mais ce ne sont que des détails, c'est tout de même un très bon texte ! :pouce:


Vagabond
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Mai 2015, 14:06
Messages: 18
17 Juil 2015, 19:20Re: Les défis de Malike
Voui, c'est bien ce qui me semblait, il y a des détails qui clochent :? . Merci beaucoup de tes conseils :01:
Je pense que pour mes prochains défis, je vais me concentrer sur l'univers des Anneaux de l'Apocalypse. Je développe beaucoup cette histoire, et j'espère pouvoir bientôt vous en faire lire le début pour que vous me donniez vos avis et conseils :love:
Vous m'excuserez, mais il suffit que je m'arrête sous un toit et alors voilà que vous me tombez du ciel dans les bras, je tombe de bicyclette et je me retrouve dans vos bras, je fais une inspection dans une école et je me retrouve encore devant vous comme par hasard. Et vous m'apparaissez aussi en rêve. Laissez-moi respirer ! Je vais vous dire, à mon avis, vous êtes folle de moi, ça me semble évident !


Dame Conteuse "Ondenymphe"
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 16 Juin 2015, 21:10
Messages: 3136
Localisation: Au fond d'un chalet.
17 Juil 2015, 20:52Re: Les défis de Malike
Il me manque également quelques références pour absolument tout comprendre mais le texte se retourne bien et retombe comme il faut. Très joli défi, bonne continuation. :dragonv:
http://www.alleedesconteurs.fr/images/equipe/conteur.jpg http://www.alleedesconteurs.fr/images/equipe/rue_ondenymphe.jpg


Modératrice/Coordinatrice de l'Allée des Conteurs
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 10 Jan 2010, 21:22
Messages: 7166
Localisation: Val-de-Marne
19 Juil 2015, 22:47Re: Les défis de Malike
Malike a écrit:
Voui, c'est bien ce qui me semblait, il y a des détails qui clochent :? . Merci beaucoup de tes conseils :01:


De rien ! ^^

Malike a écrit:
Je pense que pour mes prochains défis, je vais me concentrer sur l'univers des Anneaux de l'Apocalypse.


C'est l'univers de ton premier défi ou un autre ?
Quand ce sera assez avancé, n'hésite pas à poster sur Le Conteur !


Noble Conteur "Cerfboisé"
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 30 Oct 2014, 18:27
Messages: 3151
21 Juil 2015, 21:55Re: Les défis de Malike
J'ai repéré pas mal de références, même si je suis incapable de les nommer, mais peu importe ce texte est fort sympathique et je t'encourage à le poursuivre.
http://www.alleedesconteurs.fr/images/equipe/conteur.jpg http://www.alleedesconteurs.fr/images/equipe/rue_cerfboise.jpg

http://img110.xooimage.com/files/f/8/5/tome-3-53dc548.jpeg


Vagabond
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Mai 2015, 14:06
Messages: 18
27 Juil 2015, 00:10Re: Les défis de Malike
Beatrice Aubeterre a écrit:
C'est l'univers de ton premier défi ou un autre ?


Celui de mon premier défi :wink:

Voici mon défi suivant. Je poursuis l'histoire, je vous la ferais parvenir prochainement peut-être !

DEFI 3
Option Standard

Objet « hertz »
~¤~
Emotion « indifférence »
~¤~
Couleur « miel »


Univers: Les Anneaux de l'Apocalypse
Nombre de mots: 478

« Les Anneaux de l'Apocalypse » (extrait)
- Aline.

La jeune fille sursaute, lève la tête. La voix claire et calme de sa professeure l'a tiré de son activité. Elle ne s'attendait pas à l'entendre. Son propre trouble la gêne.
Devant elle, Delphine Zaeus attend calmement, son oeil clair la fixant sans expression. En s'approchant d'elle, cependant, Aline y décèle quelque chose, un éclat étrange qui efface partiellement son indifférence coutumière. Cela l'inquiète.

- Qu'est-ce qui se passe, madame ?
- Le baron veut te voir. Il y a eu un imprévu dans la manipulation.
- D'accord...

Aline la suit en silence, n'osant l'interroger sur la nature de cet imprévu. Elle verrait bien d'elle-même.
Le chemin jusqu'au bureau d'Octobre est long, mais les deux sportives n'éprouvent aucune difficulté à le parcourir. Le trajet leur est d'ailleurs agréable : le manoir du baron n'est après tout rien de moins qu'une serre géante.
Partout, des fleurs. Sur les étagères, les pervenches blanches côtoyaient livres et plumes. Sous les portraits suspendus, amarante et myosotis se mêlaient gracieusement. Des hertzs débordant de lys, de fougères et de jasmins entouraient les poupées russes ramenées de Sur-Terre. Dans un couloir entier, de longs réservoir débordant de fleurs irisées cachaient la laideur simple des lambris.
Aline ne se lasse pas de ce chemin parcouru tant de fois, elle qui s'est toujours moqué de l'esthétique. Chaque chose autour d'elle la fascine comme jamais, mais pourtant elle ne peut savourer pleinement la beauté de ce qui l'entoure. L'annonce de sa professeur a fait naître un étau dans son ventre. Elle accélère le pas. Delphine la suit sans ciller.
Si on excepte sa lumière tamisée, et l'atlas occupant tout un pan de mur, donnant au lieu une atmosphère mystique, le bureau du baron est un lieu simple. Aline est rassurée quand elle voit ce dernier assis à son bureau, près de Murmure. La situation n'est pas aussi grave qu'elle se l'imaginait.
Alors elle voit la troisième silhouette, assise dans un fauteuil. Son soulagement retombe, elle recule nerveusement.

- Approche, dit Octobre calmement.

Aline s'exécute, sentant la tension dans le timbre du baron. La présence de sa professeure derrière elle la rassure.

- Je ne sais pas si Delphine te l'a expliqué. Ma procédure ne s'est pas exactement déroulée comme je le souhaitais, et cette jeune personne (il désigne la silhouette d'un mouvement de tête) s'est retrouvée emportée dans la faille que j'ai créée. Je ne vais pas entrer dans les détails en sa présence. Mais il semble que notre... "invité" veuille te parler.

Aline lui jette un regard intrigué et s'avance vers le fauteuil, ne sachant quelle aptitude adopter. Quand la lumière lui révèle l'apparence de la silhouette, elle ferme les yeux et exhale un bon coup. Le garçon assis l'a reconnue aussi, et s'agite nerveusement.

Pas d'erreur possible. Elle reconnaîtrait n'importe où ces yeux d'un bleu intense et ces cheveux hérissés, couleur de miel au soleil.

Jules.
Vous m'excuserez, mais il suffit que je m'arrête sous un toit et alors voilà que vous me tombez du ciel dans les bras, je tombe de bicyclette et je me retrouve dans vos bras, je fais une inspection dans une école et je me retrouve encore devant vous comme par hasard. Et vous m'apparaissez aussi en rêve. Laissez-moi respirer ! Je vais vous dire, à mon avis, vous êtes folle de moi, ça me semble évident !


Dame Conteuse "Ondenymphe"
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 16 Juin 2015, 21:10
Messages: 3136
Localisation: Au fond d'un chalet.
27 Juil 2015, 13:31Re: Les défis de Malike
J'aime beaucoup mais excuses-moi je n'ai pas compris l'emploi du mot Hertz, je pensais qu'il s'agissait de l'unité de mesure. Sinon, je trouve l'ensemble équilibré et plaisant.
http://www.alleedesconteurs.fr/images/equipe/conteur.jpg http://www.alleedesconteurs.fr/images/equipe/rue_ondenymphe.jpg


Modératrice/Coordinatrice de l'Allée des Conteurs
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 10 Jan 2010, 21:22
Messages: 7166
Localisation: Val-de-Marne
27 Juil 2015, 15:33Re: Les défis de Malike
Tu as toujours un aussi beau style ! J'adore ta description de la serre ! Et tu rends très bien les impression des personnages.

Par contre, j'ai été un peu prise de court par les changement de temps au milieu de l'extrait. :question:
Et comme Isa, je n'ai pas trop compris en quel sens tu employais Hertz ?


Vagabond
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Mai 2015, 14:06
Messages: 18
28 Juil 2015, 11:12Re: Les défis de Malike
Il fallait caser l'objet, j'ai recherché sur Internet et il semble qu'un hertz, c'est aussi un vase en terre cuite.
https://expertissim-medias-synalabs.turbobytes.net/media/cache/object_giant/uploads/object/2013/04/23/12141808/hertz_1N.jpg

Beatrice Aubeterre a écrit:
Par contre, j'ai été un peu prise de court par les changement de temps au milieu de l'extrait. :question:


Je ne savais pas comment faire en sorte de faire comprendre qu'Aline et Delphine connaissent déjà l'environnement dans lequel elles évoluent, mais pas le lecteur. J'ai mêlé présent et imparfait, c'était sans doute très maladroit :? mais c'était la seule idée qui m'était venue

Merci des compliments, pour le reste :emou:
Vous m'excuserez, mais il suffit que je m'arrête sous un toit et alors voilà que vous me tombez du ciel dans les bras, je tombe de bicyclette et je me retrouve dans vos bras, je fais une inspection dans une école et je me retrouve encore devant vous comme par hasard. Et vous m'apparaissez aussi en rêve. Laissez-moi respirer ! Je vais vous dire, à mon avis, vous êtes folle de moi, ça me semble évident !


Modératrice/Coordinatrice de l'Allée des Conteurs
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 10 Jan 2010, 21:22
Messages: 7166
Localisation: Val-de-Marne
28 Juil 2015, 14:40Re: Les défis de Malike
J'ai pensé à un truc comme ça, mais c'est vrai que ça fait juste... bizarre.

Je pense que les lecteurs le déduiront aisément du contexte sans que tu aies besoin de faire de changement temporel. Sinon, tu peux essayer d'ajouter quelque chose, du style "comme à chaque fois, elle ne peut s'empêcher d'admirer les fleurs etc...." :)


Noble Conteur "Cerfboisé"
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 30 Oct 2014, 18:27
Messages: 3151
28 Juil 2015, 15:59Re: Les défis de Malike
Je plussoie à l'avis de tout le monde, mais comme Isa et Béa, je m'interroge sur l'emploi du mot Hertz, ne voulais-tu pas parler de herse, par hasard.
http://www.alleedesconteurs.fr/images/equipe/conteur.jpg http://www.alleedesconteurs.fr/images/equipe/rue_cerfboise.jpg

http://img110.xooimage.com/files/f/8/5/tome-3-53dc548.jpeg


Vagabond
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Mai 2015, 14:06
Messages: 18
31 Juil 2015, 14:44Re: Les défis de Malike
Diogene a écrit:
Je plussoie à l'avis de tout le monde, mais comme Isa et Béa, je m'interroge sur l'emploi du mot Hertz, ne voulais-tu pas parler de herse, par hasard.


Sur le coup, non. Je ne sais pas ce qu'est une herse, pour être honne^te :lol:
En voyant le défi, j'ai été très perplexe face au mot "hertz", et en bonne élève assidue j'ai cherché sur Internet. J'aurais utilisé l'unité de mesure, mais on faisait référence à un objet dans le défi. Le seul résultat trouvé sur Google en cherchant "hertz objet" était le pot susdit.
J'espère que la confusion n'a pas gâché la lecture de l'histoire :?
Vous m'excuserez, mais il suffit que je m'arrête sous un toit et alors voilà que vous me tombez du ciel dans les bras, je tombe de bicyclette et je me retrouve dans vos bras, je fais une inspection dans une école et je me retrouve encore devant vous comme par hasard. Et vous m'apparaissez aussi en rêve. Laissez-moi respirer ! Je vais vous dire, à mon avis, vous êtes folle de moi, ça me semble évident !


Modératrice/Coordinatrice de l'Allée des Conteurs
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 10 Jan 2010, 21:22
Messages: 7166
Localisation: Val-de-Marne
31 Juil 2015, 15:01Re: Les défis de Malike
Je pense qu'en l’occurrence, Hertz était le nom du potier.
Mais ce n'est pas grave, c'est plutôt rigolo même ! :calinar:

Et l'histoire est très bien quand même. :)


Vagabond
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Mai 2015, 14:06
Messages: 18
23 Aoû 2015, 17:50Re: Les défis de Malike
Tant mieux alors !
Mon nouveau défi :

DEFI 4
Option moins 750 mots

Objet « tablette »
~¤~
Emotion « jalousie »
~¤~
Couleur « orange »


Univers: Les Anneaux de l'Apocalypse
Nombre de mots: 489

« Insomnie » (extrait)
Il savait qu'il ne dormirait pas avant même de souhaiter une bonne nuit à Murmure.

Ça fait maintenant des heures qu'il se tourne et se retourne dans son lit, vainement : le sommeil ne vient pas. Il guette, dans la pénombre, des bruits de circulation, ou quelque chose de semblable qui pourrait avoir un effet de berceuse sur son esprit vitreux. Mais les seuls sons qui lui parviennent n'ont rien de régulier et l'angoissent profondément.

Il se demande s'il devrait réveiller quelqu'un, mais il balaie cette idée. Il ne veut pas déranger Murmure. Ni Aline. Il les dérange déjà bien assez toute la journée, autant les laisser profiter de leur nuit. Il n'a pas envie de se faire gronder par la professeure bizarre non plus, il a l'impression qu'elle ne l'aime pas. Elle avait déjà l'air de vouloir le gronder quand ils s'étaient rencontrés. Et l'autre homme aux cheveux oranges... Non. Il ne peut pas l'approcher lui. Non.

Murmure a eu l'air vexé, quand il a refusé de serrer la main de ce "baron Octobre". Elle a dit qu'il n'avait pas à être jaloux, qu'elle connaît le baron depuis plus longtemps que lui et qu'il devrait se faire à cette idée. Il n'est pas jaloux, d'abord. C'est n'importe quoi. Et puis cet homme... Il ne peut pas. Lui-même ne comprend pas pourquoi. Il ne peut pas, tout simplement. Son fantôme est d'accord avec lui, d'ailleurs. Son fantôme...

Il secoue violemment la tête. Il ne doit pas s'égarer. Son problème, maintenant tout de suite, ce n'est pas l'autre homme aux cheveux oranges. C'est le fait qu'il n'arrive pas à dormir.

Il tâtonne. Il a besoin de lumière.

Ses doigts effleurent une surface lisse. Il ramasse la tablette de la professeure, qui dort dans le lit d'à côté. Elle l'a laissé allumée. La lueur éblouit ses yeux fatigués. Il ne déverrouille pas la tablette, il ne veut pas être indiscret, ce n'est pas bien, et puis il a juste besoin d'un peu de lumière. Il se lève, pousse doucement la porte pour ne pas qu'elle grince et commence à arpenter la maison. Parfois il tapote l'écran quand il commence à se mettre en veille.

Tout est silencieux. Personne n'a eu un petit creux pendant la nuit, ou soif, ou envie d'aller aux toilettes. Il n'y a que lui. "C'est triste d'être le seul éveillé la nuit", songe-t-il.

Une ombre surgit alors en face de lui.

Il sursaute violemment. C'est lui. Un miroir. Juste un miroir. Il se fixe quelques secondes. Il détourne le regard : il voudrait que la fille des miroirs soit là, lui tienne compagnie, mais elle doit dormir elle aussi. Il n'y a que lui dans le miroir, et il n'aime pas cette vue.

Il n'aime pas ce miroir. Il faudrait l'enlever. Il faudrait enlever tous les miroirs de la maison.

- Tous les miroirs de la maison, marmonne-t-il doucement en s'éloignant. Tous les miroirs de la maison...


Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Créer un sujet Répondre
35 messages  • Aller à la page 1, 2  Suivante


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Licence Creative Commons
LeConteur.fr Qui sommes-nous ? Nous contacter Statistiques
Les fictions publiées
L'agenda des publications
Les auteurs de l'Allée
Les Trois Rues | la compétition
Foire aux questions
Nous contacter
Forums de discussion
LeConteur.Fr
Partenaires & Liens
16 fictions publiées

AlléeDesConteurs.fr ~ 2005-2019