Bienvenue ! S'inscrire Connexion
Nos Romans L'Agenda Nos Articles
Les Trois Rues Les Forums L'Equipe

Inscrivez-vous ou connectez-vous

~ Bienvenue cher visiteur de l'Allée des Conteurs ~
Attention, tu n'as pas encore créé ton compte ADC, tu peux le faire en une minute chrono en cliquant ici !
Vous entendez le bruit des moteurs ? Vous rêvez de visiter le ciel ? ... Patience, le camp arrive !

La taverne aux défis
Demander un défi scriptural à réaliser !
Créer un sujet Répondre
85 messages  • Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5  Suivante
Les défis de Béa
Modératrice/Coordinatrice de l'Allée des Conteurs
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 10 Jan 2010, 21:22
Messages: 7166
Localisation: Val-de-Marne
28 Oct 2014, 23:44Re: Les défis de Béa
Meuh non il n'est pas si seul ! ^^ Tout s'arrangera, je ne sais pas encore comment, ce sera pour un prochain défi. :)

Merci Vorpil. :)


Académicien
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 13 Avr 2014, 22:25
Messages: 1879
Localisation: Au fond d'un aquarium
29 Oct 2014, 09:18Re: Les défis de Béa
Malgré le fonds très sombre - pauvre Cinder -, ils sont tout de même mignons tous les deux !


Modératrice/Coordinatrice de l'Allée des Conteurs
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 10 Jan 2010, 21:22
Messages: 7166
Localisation: Val-de-Marne
15 Jan 2015, 00:16Re: Les défis de Béa
Bon, autant vous prévenir que ce n'est pas mon texte le plus lumineux... :? Mais ce n'est pas désespéré non plus ! ^^

Option standard (moins de 1000 mots)

Objet « cactus »
~¤~
Emotion « remord »
~¤~
Couleur « blanc »



Univers : Le Masque Brisé
Personnages : Cindervale, Colonelle Marakine
Nombre de mots : 984



« Défi 11 » (extrait)
Comment un monde jusqu'à présent bienveillant avait-il pu, du jour au lendemain, devenir un lieu hostile ou tout conspirait contre lui ?

Cinder avait beau se dire que la grande majorité des gens du Palais méritait toujours sa confiance, il se surprenait à regarder chaque personne qu'il croisait avec suspicion, même les gardesses qui assuraient sa sécurité. Il avait l'impression que derrière chaque meuble, derrière chaque frondaison du parc, derrière chaque visage en apparence amical se dissimulait un ennemi près à attenter à sa vie. Le monde entier se bardait d'épines prêtes à le blesser, comme les cactus de la serre tropicale.

Même si le garçon avait été en pleine possession de ses moyens, il se serait senti désarmé ; ses blessures ajoutaient à cette impression d'impuissance, cette terreur profonde qui jamais ne le lâchaient. Elles le tenaient éveillé la nuit, perturbaient ses pensées le jour, interféraient avec sa guérison. Pire encore, Cinder manifestait de l’impatience et de l'agressivité envers les personnes qui lui étaient les plus proches. Un jour, il répondit tellement sèchement à Elsebeth qu'elle en resta muette, le regard horrifié ; il réalisa alors combien son attitude l'avait heurtée. Le remord s'ajouta à ses autres tourments ; il décida de s'enfermer dans sa chambre et de ne plus en sortir : au moins épargnerait-il aux autres les conséquences de son malaise profond.

Ce n'était plus seulement cet escabeau qui s'effondrait sous Cinder, mais tous les fondements de sa nouvelle vie. Il comprenait mal comment tout avait fini par devenir si sombre et hostile autour de lui ; quand la Matriarche lui avait annoncé qu'il n'avait pas été victime d'un accident, il s'était senti profondément ébranlé, mais il s'était résolu à faire face à cette adversité ; le mal s'était installé insidieusement, pour peu à peu le dévorer.

Ce matin-là, Cinder avait prétexté un mal de tête pour rester une fois encore dans ses quartiers. Il était conscient qu'il finirait par perdre son poste auprès de madame Calculus, mais il l'espérait presque. Il était prêt à tout pour fuir cette situation, même si une part de lui-même susurrait à son oreille que son départ ne changerait rien. Au moins, il ne serait plus un fardeau pour tous ceux qui avaient eu confiance en lui et qui devaient à présent le regretter.

Encore et encore, le fracas du métal brisé retentissait à ses oreilles et le laissait tremblant, les joues humides de larmes. Comment avait -il pu devenir aussi faible, aussi lâche ? Couché sur son lit, il demeura à contempler le plafond blanc entre les moulures jaunes d'or, ressassant les paroles par lesquelles il donnerait sa démission à Madame Calculus et ferait ses adieux à Elsebeth et à madame Valkis. De nouvelles larmes coulaient sur ses joues, mais il ne prit même pas la peine de les essuyer. À quoi cela servirait-il ?

Il entendit à peine les quelques coups frappés à sa porte. Ce ne fut qu'à la troisième fois qu'il se redressa légèrement :

« Entrez », articula-t-il, la voix rouillée par les sanglots.

A peine le mot était-il sorti d'entre ses lèvres qu'il sentit la peur lui serrer la gorge ; il se pelotonna sur le lit autant que le lui permettait ses blessures , dissimulant son visage dans son oreiller. Il savait confusément que la gardesse à sa porte ne laisserait entrer personne d’autre que madame Valkis, madame Calculus, Elsebeth ou madame Engel, mais toute la raison du monde ne parvenait pas à calmer son esprit troublé.

« Cindervale… Je peux vous appeler Cindervale ? »

La voix féminine, calme et grave, lui était inconnue. Il s'obligea à relever la tête et fixa la nouvelle venue : son uniforme n'était pas celui des Gardesses, mais celui des Dragonnes bleues dans lesquelles la matriarche avait servi dans sa jeunesse. Ses cheveux châtains striés de mèches blanches étaient retenus en simples tresses autour de sa tête. Il s’aperçut, un peu surpris, qu'elle portait les galons de Colonelle. Quand elle s'approcha, il vit qu'elle boitait légèrement.

Étrangement, l’inconnue ne suscitait en lui aucune crainte et même une certaine curiosité, peut-être en raison de ce regard gris plein de sérénité et de compréhension qu'elle posait sur lui. Avec gaucherie, il s'efforça de se lever, mais elle l’arrêta d'un geste :

« Restez tranquille. Vous n'avez pas besoin d'être debout pour m'écouter. »

Elle tira un siège pour s'asseoir à ses côtés.

« Vous… vous écouter ? balbutia-t-il. Vous voulez… me parler ?

- Et pourquoi pas ?

- Parce que... »

Il renifla, luttant pour garder une contenance :

« Parce que je n'en suis pas digne. Je suis un lâche. Je suis devenu inutile à tout le monde… Pire encore, je fais du mal aux autres… Je suis sûr que plus personne ne veut de moi.

- Je ne crois pas, Cindervale, répondit-elle d'une voix douce. D'après ce qu'on m'a dit de vous, vous êtes un garçon plein de courage et de cœur ; mais je crois que l'attentat perpétré contre vous n'a pas blessé que votre corps, mais aussi votre esprit. »

Elle lui adressa un sourire chaleureux : 

« Et personne ne vous déteste, tout le monde s'inquiète pour vous. C'est pour cela qu'on m'a fait venir : pour que je puisse vous aider. J'ai vu beaucoup de mes sœurs d'armes souffrir des mêmes troubles et… je les ai vécus, moi aussi. Et je sais qu'on peut en guérir. »

Elle hocha la tête pour appuyer ses paroles :

« Je ne vous promets pas que vous ne garderez aucune cicatrice, mais je suis certaine que vous pourrez de nouveau aborder la vie avec confiance. Êtes-vous prêts à me laisser vous aider ? »

Pur la première fois depuis des jours, le garçon sentit son cœur s'alléger un peu : il se doutait que la route ne serait pas facile, mais il voyait briller une lumière au bout du chemin.


Villageois
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 22 Aoû 2013, 11:57
Messages: 116
17 Jan 2015, 11:18Re: Les défis de Béa
C'est un très beau défi que tu nous rends.
C'est bien écrit, ça c'est clair, mais c'est surtout l'acuité avec laquelle tu dépends ton personnage souffrant d'un mal être profond qui me touche. Il me fait de la peine alors que je ne sais pas qui il est, ni son histoire. Son aigreur qui cache une tristesse terrible est très bien décrit dans tes mots.
Félicitations !

PS : bon, le mot cactus était dur à placer et je trouve qu'il tombe un peu comme un cheveu sur la soupe, mais c'est le jeu !
http://www.alleedesconteurs.fr/images/equipe/rue_sombresaile.jpghttps://zupimages.net/up/18/40/m2f9.jpg


Modératrice/Coordinatrice de l'Allée des Conteurs
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 10 Jan 2010, 21:22
Messages: 7166
Localisation: Val-de-Marne
17 Jan 2015, 20:23Re: Les défis de Béa
Merci Roselyre !
J'avoue que c'était chaud de parler de stress post-traumatique en essayant de rester dans le seul ressenti. Pour le cactus, je pense que le fait de sa voir que c'est un des mots imposés aide encore moins ! XD


Noble Conteur "Cerfboisé"
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 30 Oct 2014, 18:27
Messages: 3151
17 Jan 2015, 21:15Re: Les défis de Béa
Néanmoins tu t'en es très bien tiré Béa.
http://www.alleedesconteurs.fr/images/equipe/conteur.jpg http://www.alleedesconteurs.fr/images/equipe/rue_cerfboise.jpg

http://img110.xooimage.com/files/f/8/5/tome-3-53dc548.jpeg


Modératrice/Coordinatrice de l'Allée des Conteurs
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 10 Jan 2010, 21:22
Messages: 7166
Localisation: Val-de-Marne
19 Jan 2015, 01:46Re: Les défis de Béa
Merci !
Allez, la suite !


Option taille 500 mots

Objet « couche »
~¤~
Emotion « témérité »
~¤~
Couleur « azur »


Univers : Le Masque Brisé
Personnages : Cindervale, Colonelle Marakine
Nombre de mots : 511


« Défi 12 » (extrait)
« Sortir du palais ? »

Cinder ouvrit des yeux effarés.

« Mais est-ce que ce n’est pas... dangereux ?»

La colonelle Marakine lui adressa un sourire rassurant :

« Vous risquerez beaucoup moins en pleine campagne qu’entre ces murs. Celle... ou celui qui s’est attaqué à vous est sans doute plus occupé à faire profil bas qu’à comploter de nouveau. D’ailleurs, en refusant de quitter couche, vous lui donnez la victoire ! »

Le garçon piqua du nez : la collonelle avait parfaitement raison.

«Cela vous fera le plus grand bien de respirer de l’air frais.»

Il était impossible de résister à la douce insistance de la militaire.

* * *


Une voiture fermée quitta discrètement le palais, pour gagner une charmante petite propriété. Un ciel d’azur se reflétait dans un étang semé de nymphéas. Des oiseaux d’eau s’ébattaient dans l’ombre de grands saules. Un petit pavillon tout simple, aux murs blancs et à la toiture rouge, se dressait au bout de l’allée.

La colonelle Marakine conduisit Cinder jusqu’à un belvédère en surplomb de la pièce d'eau. Contemplant le paysage serein, le garçon dut admettre qu’elle avait vu juste : il se sentait moins oppressé qu’entre les quatre murs du palais.

« Cet endroit est à vous ? demanda-t-il avec curiosité.

- C’est un témoignage de la reconnaissance de la matriarche. »

A son regard surprit, elle ajouta :

«Je lui ai sauvé la vie durant la guerre.

- Vous êtes une véritable héroïne, souffla-t-il respectueusement.

- On peut voir cela comme ça. Même si à cette époque, j’étais sans doute plus téméraire que courageuse.

- En quoi est-ce différent ?

- J’agissais sans réfléchir, j’étais indifférente au danger... jusqu’à ce que l’ennemi me fasse prisonnière. Et vous savez à quel point notre... particularité est incomprise des autres nations. Le fait d’être une femme m’a valu un traitement particulier... mais aucune faveur. »

Elle n’en dit pas plus, mais Cinder sentit son cœur se serrer en apercevant les ombres dans son regard.

« J’ai appris la peur. Et la peur m’a appris le courage, qui est essentiellement la capacité à dominer sa peur. »

Le garçon baissa la tête tristement :

«Je doute pouvoir en faire de même.

- On m’a beaucoup parlé de vous, Cinder, et je ne vous crois pas. Vous avez déjà montré beaucoup de courage, en dépit de votre jeune âge : celui de vous lever chaque jour pour affronter une vie pénible, de travailler sans faillir, de braver l’adversité et prendre en main votre destin. Ce serait plutôt à moi de vous admirer. Vous subissez aujourd’hui le contrecoup de tout ce que vous avez traversé, pas seulement de votre... accident. Mais vous vous relèverez, cela ne fait aucun doute. »

Elle hocha la tête pour appuyer cette affirmation.

« Et si nous allions nous promener ? reprit-elle. Les Nymphéas sont encore plus beaux vus de près. Et je vous promets de ne pas vous pousser à l’eau » ajouta-t-elle malicieusement.

Pour la première fois depuis longtemps, le garçon s'entendit rire, tandis qu'il la suivait avec une nouvelle ardeur.


Académicien
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 19 Mai 2011, 12:44
Messages: 1355
Localisation: Paris
20 Jan 2015, 11:20Re: Les défis de Béa
Intéressant tout ça, je trouve Cinder très attachant rien qu'après avoir lu ces quelques lignes.

Bravo Béa ! ^^


Modératrice/Coordinatrice de l'Allée des Conteurs
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 10 Jan 2010, 21:22
Messages: 7166
Localisation: Val-de-Marne
23 Jan 2015, 14:59Re: Les défis de Béa
Merci Jewel !

Cela fait un moment que je traîne le projet de refaire une version longue du masque brisé (ma version de Cendrillon avec inversion des genres, ce qui donne un contexte très intéressant) et suivre la vie et l'évolution de Cinder après qu'il ait été ainsi distingué. Sa formation, ses mésaventures, ses relations avec Elsebeth... Il y a sans doute beaucoup de choses à faire et j'ai déjà de nouvelles idée qui bourgeonnent (j'ai enfin une idée de qui a attenté aux jour de ce pauvre garçon et pourquoi !)


Villageois
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 22 Aoû 2013, 11:57
Messages: 116
24 Jan 2015, 12:38Re: Les défis de Béa
Hey !

Alors j'ai noté un petit truc
"Il était impossible de résister à la douce insistance de la militaire. Une voiture fermée quitta discrètement le palais, pour gagner une charmante petite propriété." je trouve que ça manque un peu de transition.

Sinon, je suis de plus en plus intriguée par ton histoire et son univers inversé ! Cette histoire a déjà été publiée quelque part ?

En tout cas, hâte de lire un autre défi !
http://www.alleedesconteurs.fr/images/equipe/rue_sombresaile.jpghttps://zupimages.net/up/18/40/m2f9.jpg


Modératrice/Coordinatrice de l'Allée des Conteurs
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 10 Jan 2010, 21:22
Messages: 7166
Localisation: Val-de-Marne
24 Jan 2015, 12:57Re: Les défis de Béa
A l'origine, j'avais mis un saut de ligne à cet endroit, il a sauté en cours de route... :oops:
Pour l'histoire originale, c'est une des nouvelles des Contes de la Lune, tu peux la lire ici.

Merci à toi ! ^^


Académicien
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 17 Déc 2013, 11:23
Messages: 1519
Localisation: Aux frontières du chaos
25 Jan 2015, 12:18Re: Les défis de Béa
C'est agréable de retrouver Cinder. Bon, j'ai du rater quelques épisodes, maiq ça n'empêche pas de suivre sans problème :pouce:


Modératrice/Coordinatrice de l'Allée des Conteurs
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 10 Jan 2010, 21:22
Messages: 7166
Localisation: Val-de-Marne
25 Jan 2015, 22:37Re: Les défis de Béa
Merci Clyfia. Il faudrait que je fasse un recueil un de ces jours ! ^^


Modératrice/Coordinatrice de l'Allée des Conteurs
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 17 Mai 2013, 07:32
Messages: 5550
27 Jan 2015, 11:09Re: Les défis de Béa
ça faisait un moment que j'avais déconnecté des défis mais je n'ai eu aucun mal à rentrer dans le dernier.

Cinder a l'air d'avoir fait pas mal de chemin depuis la dernière fois même si son cas ne s'est pas forcément arrangé :craby:

J'aime beaucoup l'aura que tu as donné au Colonel, j'ai trouvé que c'était un excellent personnage !
http://www.alleedesconteurs.fr/images/equipe/responsable.jpg http://www.alleedesconteurs.fr/images/equipe/conteur.jpg http://www.alleedesconteurs.fr/images/equipe/rue_ondenymphe.jpg
https://www.zupimages.net/up/18/34/gzg5.png


Noble Conteur "Cerfboisé"
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 30 Oct 2014, 18:27
Messages: 3151
27 Jan 2015, 19:42Re: Les défis de Béa
Voilà, je prends enfin le temps de lire ton dernier défi et il est vraiment intrigant, encore plus quand tu parles d'inverser les genres et faire de Cendrillon un homme.
http://www.alleedesconteurs.fr/images/equipe/conteur.jpg http://www.alleedesconteurs.fr/images/equipe/rue_cerfboise.jpg

http://img110.xooimage.com/files/f/8/5/tome-3-53dc548.jpeg


Académicien
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 02 Sep 2013, 11:15
Messages: 1912
Localisation: LE LIT !
05 Fév 2015, 00:02Re: Les défis de Béa
Je trouve que ton univers est super intéressant ! J'ai envie d'en apprendre plus sur Cinder, et ce qu'il a fait pour être admiré par une militaire qui en a vu des vertes et des pas mûres ! :mrgreen:
Avatar de kyuudos !


Modératrice/Coordinatrice de l'Allée des Conteurs
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 10 Jan 2010, 21:22
Messages: 7166
Localisation: Val-de-Marne
16 Juin 2015, 12:35Re: Les défis de Béa
Option taille 750 mots

Objet « bouclier»
~¤~
Emotion « joie»
~¤~
Couleur « argenté»



Univers : Le Masque Brisé
Personnages : Cindervale, Elsebeth, madame Calculus
Nombre de mots : 753


« Défi 13 » (extrait)
Avec l'aide de la colonelle Marakine, Cinder commençait à voir de nouveau la vie du bon côté. Il ne tremblait plus au moindre bruit et ne voyait plus d'ennemi dans chaque coin d'ombre. Il avait même recommencé à travailler à l'atelier sous l’œil attentif de madame Calculus, supervisant le travail de Peter et de Joanna. Il se réveillait encore parfois, la nuit, en proie à des angoisses soudaines, mais il parvenait généralement à se rendormir sans trop de difficultés.

Les enquêteurs de la Matriarche travaillaient toujours à déterminer qui avait pu attenter à sa vie. Il demeurait sous la surveillance constante d'une gardesse, mais il avait fini par ne plus prêter attention à ce bouclier humain. Six semaines après le jour fatidique de l'accident, madame Engel libéra enfin son bras de son carcan : les muscles avaient fondu comme du beurre et les articulations demeuraient raides, mais avec un peu d'exercice, tout reviendrait à la normale. Il fila aussitôt voir Elsebeth, qui lisait dans le jardin d'hiver, pour lui annoncer la nouvelle.

« Je suis tellement heureuse de vous voir guéri ! s'exclama-t-elle avec joie. Bientôt, tout cela ne sera plus qu'un mauvais souvenir ! »

Cinder se sentit soulagée en réalisant qu'il pouvait de nouveau pleinement apprécier sa présence. Elsebeth l'entraînant à travers le labyrinthe végétal, lui faisant découvrir les nouvelles floraisons : un semi de pétales roses jonchait le petit pont qui s’arquait par-dessus le ruisseau artificiel peuplé de poissons dorés ; les grands cactus venus des lointaines contrées du Sud se couvraient de grandes corolles rouges.

Après avoir pris congé de la jeune fille, il se dirigea vers l'atelier. Il avait le sentiment de redécouvrir les vastes verrières, les grands établis, le doux reflet doré, argenté ou cuivré des pièces mécaniques… Il trouva madame Calculus occupée à mettre de l'ordre avec Peter et Johanna. Elle les interrogeait méticuleusement sur leurs travaux en cours comme sur ceux qu'ils avaient terminés.

Il s'éclaircit discrètement la gorge pour attirer leur attention ; ils se tournèrent vers lui, vaguement surpris : avec un grand sourire, il les salua de son bras nouvellement libéré, grimaçant légèrement quand le mouvement tira sur ses muscles grippés. Les assistants lui offrirent une ovation sonore ; même madame Calculus se fendit d'un petit sourire.

« Que faites vous ? demanda-t-il une fois l'allégresse retombée.

- Nous sommes en train de mettre tout en ordre en prévision du départ de vos assistants.

- Le départ de mes assistants ? »

Il regarda tour à tour les deux jeunes gens, surpris et confus : il n'avait plus du tout pensé que son rétablissement signifiait que leur présence n'était plus nécessaire. Après un premier contact maladroit, il avait fini par les apprécier. Il n'avait pas envie de les perdre ! Sans eux, l’atelier semblerait terriblement vide.

«Ils ne peuvent pas rester ? plaida-t-il auprès de sa maîtresse. Ils pourraient nous être très utiles !

- Vous savez très bien qu’ils doivent regagner leur école !  rétorqua sévèrement la Grande Horlogère.

Mais Cinder n’était pas disposé à lâcher l'affaire :

« Vous savez que je ne serai pas fonctionnel immédiatement ! Et en plus, s'ils restent, vous n'aurez pas besoin de faire appel aux atelier du Palais, seulement pour les plus gros travaux ! Ils apprendront autant auprès de nous qu'à leur école ! »

Madame Calculus l'écouta d'un air pincé, avant de décréter :

« Non, Cinder. Il est hors de questions de déroger aux traditions. Nous pouvons à la rigueur les garder une semaine de plus, le temps que vous récupériez l'usage de votre bras, mais guère plus. »

Avec tristesse, le garçon se résigna.

Le lendemain de leur départ, madame Calculus le fit asseoir face à elle :

« Je sais ce que vous pensez. Que je n'ai pas de cœur.. Mais depuis toujours, la Grande horlogère ne peut garder qu'une seule personne en permanence auprès d'elle, son apprenti et futur successeur. »

Elle serra brièvement les lèvre pour signifier que la conversation était terminé… mais après un temps de silence, elle lui adressa un petit sourire :

« Vous songerez à changer les coutumes quand vous serez à ma place ! En attendant, je me suis dit qu'il pourrait vous être bénéfique de suivre quelque cours à l'Académie ! Et rien ne vous empêche d'inviter nos jeunes amis à examiner de façon plus approfondie certains de nos travaux ! »

Sans autre conclusion, elle retourna à son occupation du moment, laissant Cinder tout à la fois perplexe et ravi.


Modératrice/Coordinatrice de l'Allée des Conteurs
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 17 Mai 2013, 07:32
Messages: 5550
17 Juin 2015, 13:54Re: Les défis de Béa
Je vais avoir du mal à remonter tout mon retard ( :roll: je plaide coupable) mais je ne suis pas mécontente de retrouver Cinder. Je ne sais pas ce qui lui est arrivée mais de toute évidence, rien de bien joyeux ! Je suis un peu triste néanmoins que sa relation avec Elsebeth n'ai pas évolué plus que ça ! Mais bon, il prend du galon, que demande le peuple :P
http://www.alleedesconteurs.fr/images/equipe/responsable.jpg http://www.alleedesconteurs.fr/images/equipe/conteur.jpg http://www.alleedesconteurs.fr/images/equipe/rue_ondenymphe.jpg
https://www.zupimages.net/up/18/34/gzg5.png


Modératrice/Coordinatrice de l'Allée des Conteurs
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 10 Jan 2010, 21:22
Messages: 7166
Localisation: Val-de-Marne
21 Juin 2015, 10:35Re: Les défis de Béa
Merci Sizel ! Ça fait plaisir de voir que quelqu'un suit toujours ! XD
Il va falloir un jour que je me décide à réécrire l'histoire de Cinder à partir de toutes ces bribes, mais je garde cela pour un moment où je n'aurais plus de projets en réserve ! XD


Modératrice/Coordinatrice de l'Allée des Conteurs
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 17 Mai 2013, 07:32
Messages: 5550
21 Juin 2015, 11:49Re: Les défis de Béa
Tu penses que ça arrivera un jour ?
http://www.alleedesconteurs.fr/images/equipe/responsable.jpg http://www.alleedesconteurs.fr/images/equipe/conteur.jpg http://www.alleedesconteurs.fr/images/equipe/rue_ondenymphe.jpg
https://www.zupimages.net/up/18/34/gzg5.png


Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Créer un sujet Répondre
85 messages  • Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5  Suivante


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Licence Creative Commons
LeConteur.fr Qui sommes-nous ? Nous contacter Statistiques
Les fictions publiées
L'agenda des publications
Les auteurs de l'Allée
Les Trois Rues | la compétition
Foire aux questions
Nous contacter
Forums de discussion
LeConteur.Fr
Partenaires & Liens
16 fictions publiées

AlléeDesConteurs.fr ~ 2005-2019